PhiloSophia

PHILO = Apreço + SOPHIA = Compreensão

Version imprimable de cet article Version imprimable

Accueil > Oriente > Silburn : Absorption dans la quintessence

Silburn : Absorption dans la quintessence

samedi 8 juin 2019

A ces trois voies correspond une triple absorption? lorsque, par sa grâce, le Seigneur Shiva
Śiva
le Seigneur
Śiva e Śakti, Deus e seu Poder, formam uma unidade sem dualidade.
pénètre dans le cœur du yogin et que celui-ci pénètre dans le Seigneur. Telle est l’absorption, clé de voûte de toute voie.

« Connaissant parfaitement le Soi comme identique au . Seigneur et ses énergies de connaissance? et d’activité comme non différentes de lui, (le mystique) qui s’adonne à l’absorption sait et fait tout ce qu’il désire, même s’il réside encore dans son corps. » (I.P.v. IPV
ĪPV
I.P.v.
Īśvarapratyabhijñāvimarśinī
Commentary to the Verses on the Recognition of the Lord
IV., 15)

« Cette absorption dans la Réalité, précise Abhinavagupta Abhinavagupta
Abhinava
AG
Abh
Abhinavagupta (950-1020), maître du shivaïsme du Cachemire, aussi maître en yoga, tantra, poétique, dramaturgie.
, est la seule chose? qui importe, tout autre enseignement ne tend qu’à ce but. » Mais il ajoute bientôt pour lever toute équivoque : « A la mort du corps, le Seigneur demeurant seul, il n’est plus question d’absorption : Qui pénétrerait-on, où et comment ? » (I.P.v. III, 2. 11-12)

En effet l’interpénétration de Dieu et de l’âme peut aller jusqu’à leur identification. Il s’agit alors de l’absorption parfaite sans voie ni manière d’être [1], de l’identité à la Réalité absolue.

La triple absorption est ce qui détermine les trois voies libératrices selon que l’on s’absorbe dans l’énergie en sa source — la volonté — ou dans l’énergie cognitive ou enfin dans l’énergie en son activité déployée.

Extrait de Hermès I, 1981, p. 151


Voir en ligne : LILIAN SILBURN


[1Nirupāyasamāveśa. Quant à celui qui est arrivé à la Réalité, un sûfi s’exclame : « Un tel Wâçil n’est pas arrivé à un degré aussi sublime sans avoir vu... que son être intime est l’être intime d’Allah..., sans aucune entrée ou sortie de Lui » p. 31. Ce même Traité de l’Unité précise qu’Allah n’entre en rien et rien n’entre en Lui : « Il ne se trouve pas dans quelque chose et aucune chose ne se trouve dans Lui par une entrée ou une sortie quelconque » p. 24.