PhiloSophia

PHILO = Apreço + SOPHIA = Compreensão

Version imprimable de cet article Version imprimable

Accueil > Ocidente > Cousin : Du Devoir

Cousin : Du Devoir

dimanche 24 mai 2009

Victor Cousin - Criton ou le devoir du citoyen

ARGUMENT PHILOSOPHIQUE

Criton propose à Socrate Socrate
Sokrates
Sócrates
Socrates
Socrate (en grec Σωκράτης Sōkrátēs), philosophe de la Grèce antique (Ve siècle av. J.-C.)
d’échapper à la mort en fuyant de sa prison. D’abord c’eût été un contre-sens dans la destinée de Socrate ; ensuite une faiblesse assez inutile à soixante-onze ans ; enfin une violation coupable de la loi athénienne qui ordonnait que tout jugement rendu fût exécuté.

Le Criton est le développement de cette dernière considération généralisée, c’est-à-dire de l’obligation morale imposée à tout citoyen d’obéir en toute circonstance aux lois du pays, l’obligation morale étant au-dessus de toute circonstance et n’admet tant aucune exception. L’austérité de ce principe prouve à quel point Socrate était jaloux du titre de bon citoyen, et quel prix attachaient ses disciples à dissimuler et à couvrir, en quelque sorte, la désobéissance réelle de leur maître à la partie religieuse de la constitution athénienne, sous l’appareil de ses vertus civiques et de son absolu? devoûement aux lois. A proprement parler, le Criton est un complément de l’Apologie. En effet, quoique Socrate évitât les affaires publiques, la patrie ne l’appela jamais sans le trouver docile et fidèle. Guerrier intrépide, juge impartial, également inébranlable aux menaces des Trente, et aux clameurs de la multitude, il se conduisit toujours en bon et loyal serviteur de la république. Aujourd’hui même que les lois de cette république qu’il a toujours aimée et servie, le condamnent injustement à mourir, plutôt que de leur manquer, il meurt ; il s’abandonne tout entier à la loi ; il ne réserve que sa conscience?.

Quant au principe de l’obéissance absolue à la loi, il se rattache à l’esprit? général de la politique de Platon Platon
Plato
Platão
Platón
Platon (en grec ancien Πλάτων) (427-348 aC)
 ; et c’est dans la République et les Lois, qu’il en faut chercher la base et le développement.

Works. French. 1846 Oeuvres de Platon. Traduites par Victor Cousin (Volume 1-2)


Voir en ligne : CRITON