Página inicial > Imaginal > Coomaraswamy: être attentif à son pas

Coomaraswamy: être attentif à son pas

segunda-feira 19 de março de 2018

      

Sur sati (smriti  ) comme « être attentif à son pas », cf. I Cor., 10, 31 ; cf. D., I, 70 ; Sacred Books of the Buddhists, III, 233, etc. Ainsi un péché d’inadvertance est pire qu’un péché délibéré. Mais, comme la smriti brahmanique, la sati bouddhique signifie plus que la seule vigilance, le padasannam de J., VI, 252. La réminiscence est pratiquée en vue d’accéder à l’omniscience ou gnose supérieure (abhinnâ, pajânanâ, pannâ, promhdeia, pronoia  ). L’exposé le plus complet en est donné dans Visuddhi Magga, 407 f. Dans Milinda Panho, 77-79, il est question soit de gnose intuitive, spontanée et directe, soit de gnose produite (katumika spontanée et directe, soit de gnose produite (katumika = kritima) ; dans ce dernier cas les signes extérieurs ne font que nous rappeler ce dont nous avons déjà la connaissance potentielle. Si l’on compare cela avec Prash. Up  ., IV, 5 ; Chândogya Upanishad  , VII, 13 ; VII, 26, 1 et Maitri Upanishad  , VI, 7 (« le Soi   connaît toute chose »), et si l’on tient compte de l’épithète Jâtavêdas = pali jâtissaro, il apparaît que la doctrine hindoue du Souvenir coïncide avec celle de Platon   dans Ménon, 81 (madesis = anamnesis  ). Cf. mon « Recollection, Indian and Platonic », Journal of the American Oriental Society, Supplément 3, 1944.


Ver online : Coomaraswamy