Página inicial > Modernidade > Philolaus: l’âme et le corps

Philolaus: l’âme et le corps

segunda-feira 1º de dezembro de 2008

L’âme est introduite et associée au corps par le nombre, et par une harmonie & la fois immortelle et incorporelle.... L’âme chérit son corps, parce que sans lui elle ne peut sentir; mais quand la mort l’en a séparée, elle mène dans le monde (le Cosmos) une vie incorporelle.

Platon   dit que l’âme est une essence qui se meut elle même; Xénocrate la définit un nombre qui se meut lui-même; Aristote   l’appelle une entéléchie; Pythagore   et Philolaus une harmonie. (Fragments de Philolaus)


Ver online : Chaignet : Pythagore et la philosophie pythagoricienne