Página inicial > Antiguidade > Olimpiodoro: sensibilidade

Olimpiodoro: sensibilidade

quinta-feira 27 de janeiro de 2022

      

Cette phrase est citée par Proclus   : « L’intelligence est notre roi, et la sensation   notre messager, comme le dit le grand Plotin  .»(Commentaire sur le Timée  , p. 77.) La même comparaison se retrouve aussi dans le passage suivant d’Olympiodore   : « Nous ne pensons pas avec les Péripatéticiens que la sensibilité est le principe de la science : car jamais l’inférieur n’est principe ou cause du supérieur. S’il faut suivre les explications vulgaires et dire que la sensibilité est le principe de la science, nous accorderons qu’elle en est le principe, non pas comme cause efficiente, mais comme simple occasion. La sensibilité est semblable à un messager ou à un héraut ; son rôle est d’exciter l’esprit   a produire la science. » (Comm. sur le Phédon  , dans les Fragments de Philosophie ancienne de M. Cousin, p.404.) [Bouillet  ]