PhiloSophia

PHILO = Apreço + SOPHIA = Compreensão

Página inicial > Oriente > Gurdjieff: l’impulsion êtrique de conscience

Gurdjieff: l’impulsion êtrique de conscience

quinta-feira 28 de junho de 2018

Salzmann & Tracol

Il dit un jour à ce propos : « Les facteurs pour l’impulsion êtrique de conscience? morale objective? chez les êtres tri-cérébraux naissent des parcelles, localisées en leurs présences, des « émanations de l’affliction de Notre Profondément-Aimant et Infiniment-Patient Créateur? Éternel » ; c’est pourquoi la source de manifestation de la conscience véritable se voit parfois nommée chez les êtres tri-cérébraux le « Représentant du Créateur ».

« Cette affliction est suscitée chez Notre Père Commun Soutien de Toutes Choses? par la lutte, qui se poursuit sans répit dans l’Univers, entre la joie? et la douleur.

Et il ajouta : « Nous autres hommes? — de même que tous les êtres tri-centriques de l’Univers entier sans exception — en raison? des données? cristallisées en notre présence générale, pour engendrer en nous l’impulsion divine de conscience morale objective, nous tout entiers — et toute notre essence?, jusque dans sa racine — ne sommes et ne devons être que souffrance.

« Et nous devons être souffrance parce que cette impulsion êtrique ne peut se manifester pleinement en nous que par la lutte constante de deux fonctionnements de nature? tout à fait opposée, issus de deux sources dont les principes sont absolument contraires, c’est-à-dire par la lutte constante entre les processus de fonctionnement de notre corps planétaire, et les processus parallèles de fonctionnement qui s’établissent au fur et à mesure que nos corps êtriques supérieurs se revêtent et se perfectionnent en ce même corps planétaire — processus qui, dans leur ensemble, réalisent chez les êtres tri-centriques toutes les sortes de Raison.

« Par conséquent, de même que tous les êtres tri-centriques de Notre Grand Univers, nous autres, hommes, qui existons sur la Terre, devons absolument lutter sans cesse, en vertu de la présence en nous de facteurs destinés à engendrer l’impulsion divine de « conscience morale objective », contre les deux fonctionnements totalement opposés qui surgissent et s’effectuent en notre présence générale, et dont les résultats sont toujours ressentis par nous, les uns comme « désirs », et les autres comme « non-désirs ».

« Or, celui d’entre nous qui consciemment secondera le déroulement de cette lutte intérieure, et qui consciemment aidera les « non-désirs » à l’emporter sur les « désirs », celui-là seul agira selon l’Être du Créateur, Notre Père Commun, Lui-même ; mais celui qui consciemment favorisera le contraire ne fera qu’augmenter Son affliction. »

(Extrait du Chapitre XXVII)

Orage et alii

"And concerning this he once said as follows: "’The factors for the being?-impulse conscience arise in the presences of the three-brained beings from the localization of the particles of the "emanations-of-the-sorrow" of our OMNI-LOVING AND LONG-SUFFERING-ENDLESS-CREATOR; that is why the source of the manifestation of genuine conscience in three-centered beings is sometimes called the REPRESENTATIVE OF THE CREATOR.

"’And this sorrow is formed in our ALL-MAINTAINING COMMON FATHER from the struggle constantly proceeding in the Universe between joy and sorrow’.

"And he then also further said: "’In all three-brained beings of the whole of our Universe without exception, among whom are also we men, owing to the data cystallized in our common presences for engendering in us the Divine impulse of conscience, "the-whole-of-us" and the whole of our essence, are, and must be, already in our foundation, only suffering.

"’And they must be suffering, because the completed actualizing of the manifestation of such a being-impulse in us can proceed only from the constant struggle of two quite opposite what are called "complexes-of-the-functioning" of those two sources which are of quite opposite origin?, namely, between the processes of the functioning of our planetary body itself and the parallel functionings arising progressively from the coating and perfecting of our higher being-bodies within this planetary body of ours, which functionings in their totality actualize every kind of Reason in the three-centered beings.

"’In consequence of this, every three-centered being of our Great Universe, and also we men existing on? the Earth, must, owing to the presence in us also of the factors for engendering the Divine impulse of "Objective Conscience", always inevitably struggle with the arising and the proceeding within our common presences of two quite opposite functionings giving results always sensed by us either as "desires" or as "nondesires".

"’And so, only he, who consciously assists the process? of this inner struggle and consciously assists the "nondesires" to predominate over the desires, behaves just in accordance with the essence of our COMMON FATHER CREATOR HIMSELF; whereas he who with his consciousness assists the contrary, only increases HIS sorrow’.

(Excerpt of Chapter XXVII)


Ver online : GURDJIEFF - RÉCITS DE BELZÉBUTH À SON PETIT-FILS