Página inicial > Glossário > inteligível

inteligível

domingo 17 de outubro de 2021

L’expression « lieu des Formes (eidō̂n tópos) » désigne l’âme chez Aristote   (De l’âme, III, 429a28) ; ici, selon l’interprétation plotinienne du Phèdre  , 247c3, il s’agit du monde intelligible, de l’Intellect. Plotino - Tratado 1 (I,6) - Sobre o belo (estrutura)


Perhaps the soul speaks, fitting (sunarmottein) Beauty to the Form (eidos) within itself, using this to make its judgment (krisis) as we use a ruler to judge straightness. But how can the bodily be consonant with what is prior to body? How does the builder, fitting the house in front of him with the inner Form of the house, declare that the former is beautiful? The answer is that the house in front of him, if you separate it from its material, is the inner Form when it is divided by the mass of external matter, undivided yet envisaged in multiplicity. Just so, when our sense perception sees the Form instantiated in bodies, binding and constraining the opposing nature which is shapeless, and shape splendidly riding on other shapes, it brings together the very thing that is fragmented, and conducts it back and conveys it inside itself as something now undivided, and presents it to what is within as something harmonious (sunarmotton), fitting and friendly. Plotinus [1.6 [1] 3 (3-15) (on perception of beauty)] [SorabjiPC1  :38]
Troisième objection : est-il légitime de transférer au niveau de l’intelligible, comme le fait Plotin  , des concepts qui ont été forgés pour décrire l’autonomie dans l’action (prâxis) ? Car si Plotin   accorde à l’Intellect l’acte (enérgeia), il lui refuse toute forme d’action (prâxis) qui implique un rapport à l’extériorité. Par conséquent des concepts tels que « ce qui dépend de nous », la « libre disposition de soi », l’« action volontaire » ne pourront être appliqués à l’intelligible que s’ils sont purifiés de la dimension pratique qui les détermine dans leur contexte initial. Une nouvelle fois, on trouve un mode de raisonnement assez proche chez Alexandre : il souligne en effet dans le Traité du destin qu’une chose ne peut dépendre de nous que parce que nous vivons dans le monde sublunaire, en proie au hasard et à la contingence. C’est pour cette raison qu’il est illégitime de transposer un tel concept dans l’existence nécessaire des dieux. Plotino - Tratado 39,3 (VI, 8, 3) — A verdadeira liberdade situa-se no intelecto
LÉXICO: inteligível. VIDE: noeton