Página inicial > Glossário > orexis

orexis

domingo 17 de outubro de 2021

gr. ὄρεξις, órexis, orexis: apetite, ânsia, gana


Quant au terme órexis, il a chez Plotin   un sens large qui va du désir physique au désir de l’intelligible (voir dans le traité 51   (I, 8  ), 15, 21 : prós noûn órexis, « un désir dirigé vers l’Intellect »). Plotino - Tratado 39,2 (VI, 8, 2) — A que faculdade da alma reportar o que depende de nós?
Plotin   distingue quatre types de rapport entre le désir et la raison : 1) la raison connaît ce que l’âme produit, mais c’est le désir seul qui met l’âme en mouvement et la pousse à agir ; 2 – le désir se régule sur la raison qui le domine ; 3) la raison produit un « autre désir » : sans doute faut-il comprendre un désir indépendant du corps et lié à l’intelligible ; 4) la raison fait cesser tout désir. Les deux premiers types de rapport concernent plus particulièrement l’action. Dans le premier cas de figure, la connaissance des circonstances de l’action est neutre du point de vue éthique et le désir, l’órexis, est indéterminé : il peut s’orienter tout autant vers le bien que vers le mal ; dans le second cas de figure, la domination de la raison rend l’action vertueuse : on est ici proche de la définition aristotélicienne de la phrónēsis comme accord d’une raison vraie et d’un désir droit (Éthique à Nicomaque VI 3, 1139a24). Dans les deux derniers cas de figure, on quitte le domaine de l’action. L’« autre désir » semble en effet se rapporter au désir de l’intelligible, que Plotin   évoque par exemple dans le traité 51   (I, 8  ) en des termes similaires : « le désir (órexis) dirigé vers l’Intellect est autre (állo) » (15, 21). Enfin, la « cessation » de tout désir, évoque le repos contemplatif dans l’Intellect. Comme Plotin   va le préciser dans la phrase suivante, c’est cela seul qui constitue en toute rigueur ce qui dépend de nous. Plotino - Tratado 39,2 (VI, 8, 2) — A que faculdade da alma reportar o que depende de nós?
Plotin   va, à partir de là, avancer encore d’un pas dans la critique d’Aristote  . Ce n’est pas seulement le vice, mais aussi la vertu qui est exclue de ce qui dépend de nous, s’il faut faire intervenir le désir comme un élément intrinsèque de la vertu. Comme Plotin   va en effet le préciser dans la suite du chapitre, le désir (órexis) suppose une soumission à l’extériorité qui échappe à la maîtrise de l’âme. Plotino - Tratado 39,2 (VI, 8, 2) — A que faculdade da alma reportar o que depende de nós?
LÉXICO: orexis; apetite