PhiloSophia

PHILO = Apreço + SOPHIA = Compreensão

Version imprimable de cet article Version imprimable

Accueil > Oriente > Dyczkowski : l’unité et la diversité

Dyczkowski : l’unité et la diversité

jeudi 3 mai 2018

Français

Bien que divers éléments puissent apparaître dans la conscience?, ils doivent être distingués les uns des autres. Les apparences individuelles partagent une nature? commune en tant qu’apparences et ne peuvent donc se séparer les unes des autres ; Autrement, les éléments coupés, dissociés de leur nature essentielle, n’apparaîtraient pas du tout. Établie dans sa propre nature indifférenciée (aviśiṣṭa), l’univers ne serait un univers que si la lumière? de la conscience elle-même différencie les formes diverses qu’elle crée spontanément brillant. Elle le fait par les diverses manières dont elle se reflète sur sa propre nature. Bien que la Lumière soit toujours indivise au niveau inférieur de Māyā? aussi bien qu’au niveau supérieur de la conscience pure, la conscience réflexive qu’elle a de sa propre nature n’est pas. Ainsi, tandis que la Lumière exprime l’unité de conscience, elle exprime la diversité des perceptions. Au niveau microcosmique, nous pouvons dire :

La seule lumière de la conscience consiste en des types de conscience réflective tels que : « ceci est un pot » et « c’est un tissu » ; « Ces deux sont séparés les uns des autres et des autres sujets aussi bien que de moi? ». (Malinivijayavartika)

Au niveau macrocosmique :

La Lumière est la réalité? suprême (paramārtha) qui englobe [les catégories] de la Terre à Paramaśiva, [tandis que] le dévoilement (unmeṣa) de la conscience réfléchie du Cœur [du "Je" conscience] au-dedans d’elle, distingue entre eux. (Maharthamañjari)

Cela ne signifie pas que vimarśa est diverse. Bien qu’il soit dû à la conscience de l’unité ou de la distinction relative entre les phénomènes? illuminés par la lumière de la conscience qu’ils soient vécus comme un ou divers, cela n’est possible que parce que la conscience est la même dans les deux cas. Ceci donc est un autre aspect de la nature dynamique de la conscience : c’est la « liberté [de la conscience] d’unir, de séparer et de tenir ensemble ». Ceci distingue la conscience des objets inertes [74] « dépourvus de liberté de conjoindre et de disjoindre ». C’est la vibration de la conscience qui engendre l’univers par un processus d’unification et de division des éléments qu’elle contient dans un état indifférencié.

Original

Although diverse elements may appear within consciousness, they must be distinguished from one another. Individual appearances share a common nature as appearances and so cannot divide themselves off from one another ; otherwise the severed elements, disassociated from their essential nature, would not appear at all. Established in its own undifferentiated (aviśiṣṭa) nature, the universe would not be a universe unless the light of consciousness itself differentiates the diverse forms it creates by its spontaneous shining. It does this by the various ways in which it reflects upon its own nature. Although the Light is always undivided on? the lower level of Māyā as well as on the higher level of pure consciousness, the reflective awareness it has of its own nature is not. Thus while Light expresses the unity of consciousness, awareness, when distinguished from it, expresses the diversity of perceptions. At the microcosmic level we can say :

The one light of consciousness consists of such types of reflective awareness as : ‘this is a jar’ and ‘this is a cloth’ ; ‘these two are divided from each other and from other subjects as well as from me’. (Malinivijayavartika)

At the macrocosmic level :

The Light is the supreme reality (paramārtha) that encompasses [the categories] from Earth to Paramaśiva, [while] the unfolding (unmeṣa) of the reflective awareness of the Heart [of ‘I’ consciousness] within it, distinguishes between them. (Maharthamañjari)

This does not mean that vimarśa is diverse. Although it is due to the awareness of the unity or relative distinction between the phenomena illumined by the light of consciousness that they are experienced as one or diverse, this is only possible because awareness is the same in both cases. This then is another aspect of the dynamic nature of awareness : it is the “freedom [of consciousness] to unite, separate and hold things? together." This distinguishes consciousness from inert [74] objects “devoid of the freedom to conjoin and disjoin.” It is the vibration of consciousness which generates the universe by a process of uniting and dividing the elements contained within it in an undifferentiated state.


Voir en ligne : THE DOCTRINE OF VIBRATION