PhiloSophia

PHILO = Apreço + SOPHIA = Compreensão

Version imprimable de cet article Version imprimable

Accueil > Oriente > Padoux : la Déesse interroge Śiva

Padoux : la Déesse interroge Śiva

lundi 23 avril 2018

Padoux

La conscience? sur la voie du parfait éveil (la Déesse) interroge Śiva Shiva
Śiva
le Seigneur
Śiva e Śakti, Deus e seu Poder, formam uma unidade sem dualidade.
. Mais c’est en réalité elle-même qui se répond puisqu’elle [78] est inséparable de Śiva. Et la réponse qu’exprime la Réalité suprême n’est pas, elle non plus, différente de cette Réalité qu’est Śiva et Śakti, elle n’est donc pas différente de la Déesse, non plus que de sa question. Cf. P.T.v. P.T.v.
Parātrimśikāvivarana
Parātrimśikāvivarana d’Abhinavagupta
, p. 10-11 : « Quoi qu’elle dise, [dans tous les cas où on écrit :] « la Déesse dit », c’est moi (aham?) seulement, toujours, sans aucune différenciation, qui le pense au sein de la [Parole] suprême ... C’est en ce sens qu’il est dit : « la Déesse dit ». Et dans ce qui suit, « Bhairava dit » doit s’entendre de la même façon. Là aussi, celui qui dit « je » est le Soi même de Bhairava, inséparable de sa suprême Énergie ... »

Antonio Carneiro

A consciência sobre a via do perfeito despertar (a Deusa) interroga Xiva. Mas é em realidade ela mesma que se responde posto que ela [78] é inseparável de Xiva. E a resposta que exprime a Realidade suprema não é, ela também não, diferente desta Realidade que é Xiva e Śakti, ela não é portanto diferente da Deusa, não mais do que de sua questão. Cf. P.T.v., p. 10-11 : « Seja o que for que ela disse, [em todos os casos onde se escreveu :] « a Deusa disse », sou eu (aham) somente, sempre, sem qualquer diferenciação, que o pense no seio da [Palavra] suprema ... É nesse sentido que é dito : « a Deusa disse ». E no que segue, « Bhairava disse » se deve entender da mesma maneira. Aí também, aquele que disse « eu » é o Si mesmo de Bhairava, inseparável de sua suprema Energia ... »


Voir en ligne : LA PARĀTRĪŚIKĀLAGHUVṚTTI DE ABHINAVAGUPTA