PhiloSophia

PHILO = Apreço + SOPHIA = Compreensão

Version imprimable de cet article Version imprimable

Accueil > Oriente > Jean Klein : la méditation

Jean Klein : la méditation

dimanche 8 avril 2018

Français

Tant qu’il y a un résidu de méditatif et quelque chose? de médité, alors vous faites de la méditation une activité? de l’esprit?. Chaque activité est une contraction. La méditation n’est pas une activité d’aucune sorte.

Sentez-vous vertical mais n’essayez pas de vous rendre vertical. Lorsque vous sentez que vous êtes vertical, vous êtes dans l’intemporel. Toute action? est sur le plan horizontal. La méditation est l’endroit où le temps et l’intemporel se rencontrent dans le cœur.

Ayez la sensation de tout votre corps. Sentez-le dans l’espace. Allez complètement dans l’espace qui n’appartient pas au temps. Dissolviez totalement dans cette expansion.

La méditation est de moment en moment. Les yeux voient, les oreilles entendent. Les organes fonctionnent. Il n’y a pas d’intériorisation, pas de concentration, pas d’introversion, pas de retrait des sens. Ne va pas dans les vieilles habitudes de retrait. Allez dans l’expansion sans direction, l’espace sans espace. Ce n’est pas nirvikalpa samadhi (qui est encore dans une relation sujet-objet? très subtile). Ce n’est pas savikalpa samadhi (perception directe). C’est sahaja. Savikalpa perçoit et nirvikalpa conçoit. Sahaja est le non-état naturel où la fonction a lieu dans l’être.

Original

As long as there is any residue of a meditator and something meditated on, then you make meditation an activity of the mind. Every activity is a contraction. Meditation is not an activity of any kind.

Feel yourself vertical but don’t try to make yourself vertical. When you feel that you are vertical you are in the timeless. All action is on the horizontal plane. Meditation is where time and timeless meet—in the heart.

Have the sensation of your whole body. Feel it in space. Go completely into the space that doesn’t belong to time. Dissolve totally in this expansion.

Meditation is from moment to moment. The eyes see, the ears hear. The organs function. There is no interiorization, no concentration, no introversion, no withdrawing of the senses. Don’t go into the old habits of withdrawal. Go in the directionless expansion, the spaceless space. This is not nirvikalpa samadhi (which is still in a very subtle subject-object relation). It is not savikalpa samadhi (direct perception). It is sahaja. Savikalpa is perceiving and nirvikalpa is conceiving. Sahaja is the natural non-state where function takes place in beingness.


Voir en ligne : THE BOOK OF LISTENING