PhiloSophia

PHILO = Apreço + SOPHIA = Compreensão

Version imprimable de cet article Version imprimable

Accueil > Ocidente > Baader : décision du principe vers lequel je m’oriente

Baader : décision du principe vers lequel je m’oriente

jeudi 22 mars 2018

Cette expression [1] ne doit pas du tout être prise ici au sens absolu? comme le faisait Fichte par exemple ; car bien que cet acte décide du lieu (ou du principe) vers lequel je m’oriente et qui se développe en moi, en me dominant et en me formant, il n’est point l’action? qui forme et crée ce principe même : c’est pourquoi je n’ai d’une manière directe aucune idée de cette action. Nescimus quia non facimus. Il nous faut être engendrés de Dieu — recevoir notre substance en lui — si nous voulons le contempler, accepter et faire sa volonté. Comment voulez-vous ou pouvez -vous, vous qui êtes mauvais, méchants, dire la vérité, vouloir le bien, etc., dit le Christ Jésus-Christ
Jesus Cristo
Jesus Christ
Jesús Cristo
Jesus
Jesús
Cristo
Christ
Ungido
Ointed
. Un arbre qui est bon ne peut porter de mauvais fruits (Matth., 7, 18). C’est dans les êtres (existence?, substance) que pénètre l’esprit? de la vie, c’est dans ces êtres qu’il reprend son point de départ. La fonction plastique, somatique (reproductrice, comme disent les physiologistes) pose l’individu avec sa connaissance?, son vouloir, son action, d’après son type défini, et ne peut donc tomber à l’intérieur d’une de ces trois sphères d’action de ce type ; autrement dit, cet individu ne peut voir comment il est créé et comment il est maintenu dans l’être. Les physiologistes ont par suite tort de ne pas distinguer nettement le ternaire « sensatio, appetitio et motus » de la fonction somatique ou productrice et reproductrice, laquelle n’est pas l’œuvre de l’individu naturel particulier, mais de l’individu naturel général (Matth., 6, 27. Marc, 4,26-28). C’est également là-dessus que repose la distinction faite par Adam Adam
Adão
Adán
Müller entre organes personnels, qui ne sont pas subordonnés à l’individu, et organes réels, dépourvus de moi, soumis à l’individu ; et à ce propos je remarque ici en passant le caractère convertible de ces deux états l’un à l’autre, dans des cas de maladies d’inflammation, p. ex., le passage de la réalité à la personnalité — répondant au passage possible et que l’on peut remarquer chez les somnambules du sentiment à la représentation.


Voir en ligne : FRANZ VON BAADER


[1« C’est par l’intermédiaire de ma collaboration et de mon action personnelle que je deviens bon ou mauvais ». (VOIR)