PhiloSophia

PHILO = Apreço + SOPHIA = Compreensão

Version imprimable de cet article Version imprimable

Accueil > Oriente > Coomaraswamy : « Fais du Soi ton refuge »

Coomaraswamy : « Fais du Soi ton refuge »

lundi 19 mars 2018

Dhammapada, II, 101 : atta-dîpâ viharatha atta-saranâ... dhammadîpâ dhammasaranâ. Cf. Samyutta Nikâya, 501, yê atta-dîpâ vicharanti lokê akimchanâ sabbadhi vippamuttâ ; Dhammapada, T 146, 232, andhakârêna onaddhâ padîpam na gavêssatha... so karohi dîpam attano. L’admonition « Fais du Soi ton refuge » karêyya saranattano, Samyutta Nikâya, III, 143) commande ce que le Bouddha Bouddha
Buddha
Buda
boudhisme
buddhism
budismo
lui-même a fait : « J’ai fait du Soi mon refuge », dit-il (katam mê saranam attano, Dhammapada, II, 120) ; car, en vérité, « ce qu’il enseigne, il le fait » (yathâ vâdî, tathâ kârî, Angutara Nikâya, II, 23 ; III, 135 ; Sutta Nipâta, 357). Ce tathâ revient souvent dans l’épithète « Tathâgata ».

Les textes bouddhiques sur la « lampe » correspondent à Shwêt. Up., II, 15 : « Quand l’homme? qui se maîtrise perçoit, grâce à la quiddité de son propre Soi, comme à la lumière d’une lampe (âtma-tattwêna... dîpopamêna) la Quiddité de Brahma Brahmā
Brahma
Brama
sans naissance, immuable et pure de toutes autres quiddités, alors, connaissant Dieu, il est délivré de tous les maux ». L’Esprit? (âtman) est notre lumière quand toutes les autres lumières nous ont quittés (Brihadâranyaka Upanishad Upanishad
Upanishads
Upanixade
Upanixades
, VI, 3, 6)


Voir en ligne : SI MESMO