Página inicial > Medievo - Renascença > Kabir (CA) – o caráter é inerente à alma

Kabir (CA) – o caráter é inerente à alma

segunda-feira 5 de setembro de 2022

    
Le caractère est inhérent à l’âme [1] :
Qui donc a jamais obtenu le salut en triomphant de son âme?
Où donc est l’ascète qui a vaincu son âme ?
Dis-moi, qui donc a jamais obtenu la Délivrance par la défaite de l’âme?
 
Pourtant, chacun éprouve cette certitude au fond de l’âme :
Le prix de l’amour divin, c’est la victoire sur son âme...
 
Ceux qui ont pénétré ce mystère, dit Kabîr,
Contemplent en leur âme le Seigneur, le Maître de l’Univers.
 
[S. K. gauri 28.; tr. Charlotte Vaudeville]

Ver online : Kabir


[1Il s’agit de man, esprit ou âme, dans le sens de psyché. Inconstant et folâtre par nature, man est l’ennemi mortel du Yogî : tant qu’il n’est pas maîtrisé et réduit à l’immobilité, toute « réalisation » est impossible. Afin d’atteindre son but, en s’immergeant dans l’Absolu, le Yogî doit s’efforcer d’abattre ou de tuer man (cf. K. Gr. Do. Note Préliminaire pp. xvi-xvii). La lutte de l’homme avec man est longuement décrite dans la Kabîr Granthâvalî (cf. K. Gr. Do, 13 « Chapitre de l’Esprit »). Ici, Kabîr semble dire que cette lutte est sans espoir, et que le man est invincible, comme la maya.