PhiloSophia

PHILO = Apreço + SOPHIA = Compreensão

Version imprimable de cet article Version imprimable

Accueil > Oriente > Kabir : Calme au milieu de l’agitation

Kabir : Calme au milieu de l’agitation

lundi 26 février 2018

Mirabaud-Thorens

Ô frère ! quand je m’égarais, le vrai Maître me montra la route.

Alors je laissai les rites et les cérémonies ; je ne me plongeai plus dans les eaux sacrées.

Je compris que moi seul j’étais fou ; que tout le monde? autour de moi était sain d’esprit? et que je scandalisais les gens sages.

Depuis ce jour, je ne me roule plus dans la poussière en signe d’obéissance ;

Je ne sonne plus la cloche du temple ;

Je ne place plus l’idole sur son trône ;

Je ne mets plus de fleurs devant les images en signe d’adoration.

Ce ne sont pas les austérités et les mortifications de la chair qui plaisent au Seigneur.

Ce n’est pas en quittant tes vêtements et en tuant tes sens que tu Lui es agréable.

L’homme? qui est bon, loyal, qui demeure calme au milieu de l’agitation du Monde, qui estime autant que soi-même toutes les créatures de la Terre,

Cet homme-là atteint l’Être Immortel et le vrai Dieu est avec lui.

Kabir dit : « Celui dont les paroles sont pures et qui n’a ni orgueil ni envie connaît Son Vrai Nom. »

Rabinath Tagore

O BROTHER ! when I was forgetful, my true Guru showed me the Way.
Then I left off all rites and ceremonies, I bathed no more in the holy water :
Then I learned that it was I alone who was mad, and the whole world beside me was sane ; and I had disturbed these wise people.
From that time forth I knew no more how to roll in the dust in obeisance :
I do not ring the temple bell :
I do not set the idol on its throne :
I do not worship the image with flowers.
It is not the austerities that mortify the flesh which are pleasing to the Lord,
When you leave off your clothes and kill your senses, you do not please the Lord :
The man who is kind and who practises righteousness, who remains passive amidst the affairs of the world, who considers all creatures on earth as his own self,
He attains the Immortal Being, the true God is ever with him.
Kabîr says : "He attains the true Name whose words are pure, and who is free from pride and conceit."


Voir en ligne : KABIR