PhiloSophia

PHILO = Apreço + SOPHIA = Compreensão

Version imprimable de cet article Version imprimable

Accueil > Oriente > Coomaraswamy : le mythe

Coomaraswamy : le mythe

samedi 24 février 2018

Comme le fait la Révélation (shruti) elle-même, nous devons commencer par le Mythe? (itihâsa), la vérité pénultième, dont toute expérience est le reflet temporel. La validité du récit mythique se situe hors du temps et de l’espace ; elle vaut partout et toujours. De même dans le Christianisme les paroles « au commencement Dieu créa » et « par Lui toutes choses ont été faites » reviennent à dire, nonobstant les millénaires qui les séparent historiquement, que la création a eu lieu lors de la « naissance éternelle » du Christ Jésus-Christ
Jesus Cristo
Jesus Christ
Jesús Cristo
Jesus
Jesús
Cristo
Christ
Ungido
Ointed
. « Au commencement » (agrê), ou plutôt « au sommet », signifie « dans le principe », de même que, dans les contes, « il était une fois » ne veut pas dire « une fois seulement », mais « une fois pour toutes ». Le Mythe n’est pas une « invention poétique », dans le sens que l’on donne aujourd’hui à ces mots. Par contre, du fait même de son universalité, il peut être exposé et avec une égale authenticité, selon de nombreux points de vue différents. (Hindouisme et Bouddhisme)


Voir en ligne : ANANDA COOMARASWAMY