PhiloSophia

PHILO = Apreço + SOPHIA = Compreensão

Version imprimable de cet article Version imprimable

Accueil > Oriente > Ashtâvakra : Le char

Ashtâvakra : Le char

samedi 2 mai 2009

Le char a fécondé la réflexion, enrichi la langue? et délié la pensée, des chemins de terre battue jusqu’aux routes célestes. Le Yoga – l’attelage – a commencé par le char, véhicule du guerrier et du soleil. Ce char est devenu, par analogie?, l’incarnation même de l’être humain? en marche, perpétuellement en quête de sa vraie nature?, infatigable chercheur, rêvé, sans qu’il le sache, par l’immortalité qui est en lui.

Katha Upanishad Upanishad
Upanishads
Upanixade
Upanixades
, III, 3-4 : « Apprends que l’âme est le passager du char, / le corps est le char, / la conscience? est le cocher, et la pensée, ce sont les rênes, / les sens sont les chevaux, et les objets des sens, la nourriture qu’ils broutent. »

Il ne s’agit pas d’une allégorie meublant une métaphore. Ce portrait de l’être humain en char n’a pas non plus vocation de fiction littéraire, il est là pour mettre en marche le regard sur les choses, et s’offrir à la conscience. Seuls les objets peuvent se méditer, mais jamais les idées, les concepts, à moins d’en faire ce qu’on oublie étourdiment qu’ils sont : des objets.


Voir en ligne : LES PAROLES DU HUIT-FOIS-DIFFORME