PhiloSophia

PHILO = Apreço + SOPHIA = Compreensão

Version imprimable de cet article Version imprimable

Accueil > Oriente > Attar : Le nègre et le miroir

Attar : Le nègre et le miroir

vendredi 12 décembre 2008

Un nègre jetant un regard dans l’eau, vit à la surface une tête noire, un visage inconnu et qui lui déplaisait ; aussi cette laideur lui échauffa la tête. Et le pauvre homme? inquiet pensa : « Cet être aquatique est de couleur noire. » Ouvrant la bouche, il dit : « O vilaine figure ! quel démon te sema dans ce monde? ? Sors donc de l’onde, ô monstre à l’éclat sombre ! c’est dans le feu qu’on brûle et non dans l’eau. » Ayant ainsi tenu maint propos inutile, il ne sut pas qu’il avait dit tout à lui-même. Toi aussi, quelque jour, jette un regard dans l’eau, afin d’examiner si tu es noir ou blanc : quand l’oiseau de ton âme aura perdu ses plumes, tu te regarderas dans l’onde de tes actes. (Attar Attar Farīd al-Dīn ʿAṭṭār, poète persan, (v. 1142-1220) , Asrâr-nâmè, éd. Téhéran, 1298/1881, p. 69) [1].


Voir en ligne : ATTAR


[1Cf. Sanâï, supra, p. 95 ; et Djâmi, p. 179.