Página inicial > Antiguidade > Evangelho de Tomé - Logion 2

Evangelho de Tomé - Logion 2

terça-feira 19 de julho de 2022

    

Pla

Jesus   disse: O que busca não deve cessar de buscar até que encontre; quando encontre ficará estupefato e uma vez estupefato se maravilhará e reinará sobre o todo.


JESUS HA DICHO: EL QUE BUSCA NO DEBE CESAR DE BUSCAR HASTA QUE ENCUENTRE; CUANDO ENCUENTRE QUEDARA ESTUPEFACTO Y UNA VEZ ESTUPEFACTO SE MARAVILLARA Y REINARA SOBRE EL TODO.

Gillabert

Jesus disse: que aquele que procura não cesse de procurar até que encontre; e quando tiver encontrado, estará estupefato, e estando estupefato, estará maravilhado e reinará sobre o Todo.


Jésus a dit: Que celui qui cherche ne cesse de chercher jusqu’à ce qu’il trouve ; et quand il aura trouvé, il sera bouleversé, et étant bouleversé, il sera émerveillé, et il régnera sur le Tout.

Leloup

Jesus dizia: Que aquele que procura, esteja sempre em demanda, até que encontre, e quando tiver encontrado, estará na perplexidade, tendo estado   na perplexidade, maravilhar-se  -á, reinará sobre o Todo.


Jésus disait :
Que celui qui cherche,
soit toujours en quête
jusqu’à ce qu’il trouve,
et quand il aura trouvé,
il sera dans le trouble,
ayant été troublé, il s’émerveillera,
il régnera sur le Tout.

Meyer

Jesus disse, ‘Que aquele que busca não pare de buscar até encontrar. Quando encontrar, se perturbará. Quando perturbado, se deslumbrará, e reinará sobre tudo’.


(1) Jesus said, “Let one who seeks not stop seeking until one finds. (2) When one finds, one will be troubled. (3) When one is troubled, one will marvel (4) and will reign over all.”

Mt 7,7-8

7 Pedi, e dar-se-vos-á; buscai, e encontrareis; batei, e abrir-se-vos-á. 8 Porque, aquele que pede, recebe; e, o que busca, encontra; e, ao que bate, abrir-se-lhe-á.

Lc 11,9-10

9 Pelo que eu vos digo: Pedi, e dar-se-vos-á; buscai e achareis; batei, e abrir-se-vos-á; 10 pois todo o que pede, recebe; e quem busca acha; e ao que bate, abrir-se-lhe-á.

Clemente de Alexandria

Clement of Alexandria   (Stromateis), i. 9. 45. Even (or also) in the Gospel   according to the Hebrews is written the sayings ’he that wondereth shall reign, and he that reigneth shall rest’. id, (Strom,) v. 14. 96. For those words have the same force as these: He shall not cease from seeking until he find, and having found, he will be amazed, and having been amazed will reign, and having reigned will rest. [Rhodes James]

Oxyrhynchus

Let not him that seeketh cease (seeking till he) find, and when he findeth (he shall marvel, and) having marvelled he shall reign, and (having reigned) he shall rest. [Rhodes James]


Comentários

Puech

Le logion 2 (pl. 80, 14-19 : « Que celui qui cherche ne cesse pas de chercher jusqu’à ce qu’il trouve, et lorsqu’il aura trouvé, il sera troublé, et s’il est troublé, il sera émerveillé, et il régnera sur le Tout ») est cité, entre autres, et à deux reprises, par Clément d’Alexandrie dans ses Stromates (II, 9, 45, 5, et V, 14, 96, 3) et donné la première fois comme provenant du kath’ Hébraïous euaggélion.


Le thème ici développé se résume dans le mot d’ordre évangélique : « Cherchez et vous trouverez », fréquemment avancé par les gnostiques (cf. s. Irénée, Adv. haer., II, 13, 30, II, 18,6, III, 24,2, et Tertullien  , De praescr. haer., 8) et, d’ailleurs, repris dans les logia 92 et 94. Décrivant les étapes de la « quête » qui conduit, par degrés successifs, à la découverte de Dieu   ou du Royaume, le logion 2 distingue, lui aussi, à sa manière, entre un « mouvement » et un « repos », une anapausis. Le « mouvement » correspond, semble-t-il bien, à la recherche elle-même, à son cheminement qui est approche progressive et que marque ou jalonne l’épreuve d’émotions ou de sentiments divers affectant l’âme   du « chercheur », la remuant et la secouant, la bouleversant ou l’excitant : trouble, confusion ou tumulte (thorubos), admiration, émerveillement ou étonnement, stupeur, voire effroi (thambos), c’est-à-dire, en bref, provoquant ces commotions, ces ébranlements, cette agitation, que pourraient évoquer, de leur côté, les équivalents grecs de kim : kinesis  , salos, ou même seismos. Nul doute, en tout cas, que, succédant au « mouvement », atteint au bout de la dernière étape, marquant le terme définitif de l’ascension, le « repos » (anapauesthai, épanapauesthai, dans les versions citées par Clément) ne soit corrélatif à la « trouvaille », à la découverte de l’objet, du lieu, ou de l’état recherché.


Ver online : Evangelho de Tomé