Página inicial > Antiguidade > Bouillet – alma e astros

Bouillet – alma e astros

segunda-feira 20 de junho de 2022

    

Plotin   fait ici allusion à un passage du Phèdre   (p. 246-248 ; t. VI, p. 48-55 de la trad. de M. Cousin), dans lequel il est dit que l’âme   humaine suit le mouvement circulaire des astres tant qu’elle est parfaite, et vient ensuite habiter un corps terrestre quand elle a perdu ses ailes. Plotin dit encore (t. I, p. 178), en parlant d’un passage du Timée   (cité t. I, p. 468-470) : « Par ces paroles, Platon   semble dire que nous sommes asservis aux astres, que nous en recevons nos âmes, qu’ils nous soumettent à l’empire de la nécessité quand nous venons ici-bas, que c’est d’eux que nous tenons nos mœurs, et, par nos mœurs, les actions et les passions qui dérivent de la partie passive de l’âme. » (Plotino - Tratado 27,1 (IV, 3, 1) — A alma provém da alma do mundo)