Página inicial > Antiguidade > Festugière (RHT3): a escatologia

Festugière (RHT3): a escatologia

sábado 6 de agosto de 2022

    

1. Les traités platoniciens de l’âme   finissent nécessairement par une section relative aux fins dernières. De même que l’âme est descendue du ciel, ainsi doit-elle y remonter : telle est, selon Tertullien   (de an. 23), la doctrine commune des hérétiques qui s’inspirent de Platon  , [citação latim] (23,1, p. 31.13 W.). Au début de la dernière section du de anima (54-58), Tertullien commence par rappeler cette croyance universelle (54, 1, p. 72.26 W.) : [citação latim]. C’est aussi sur une section eschatologique que se termine le traité de Jamblique   (I, p. 454/8 Wachsm.), qui d’ailleurs sur ce point ne nous est guère utile, car Jamblique fait surtout état des divergences dans l’école de Plotin  .

Comme on l’a dit plus haut (pp. 19 s.), la gnose hermétique se conforme à ce schème traditionnel : la révélation du Noûs   dans le Poimandrès concerne, en dernier lieu, le sort de l’âme après la mort (C. H. I 24-26). Il n’en pouvait être autrement, pour deux raisons. D’une part, il est naturel que, dans l’École, ce qui gardait chez Platon la souplesse du mythe se soit figé en formules de catéchisme. Le démiurge du Timée   était une représentation fictive : il devient le Second Dieu  , pièce maîtresse de la théologie à partir du IIe siècle de notre ère. De même, c’est comme dogmes certains qu’Olympiodore  , Proclus  , Hermias, prennent et expliquent les mythes eschatologiques du Gorgias, du Phédon  , de la République   et du Phèdre  . D’autre part, entre les tendances pessimiste et optimiste qui, chez le maître, s’équilibraient encore, la balance n’est plus égale. Pour toutes sortes de motifs, le pessimisme a pris le dessus. Cicéron même en témoigne. Scipion, ayant entendu de son aïeul que la vraie vie est notre vie posthume et que la vie présente est mort (Somm. Scip. 3 vestra vero quae dicitur vita   mors est) : « Hé quoi », se plaint-il à son père   Paulus, « pourquoi m’attarder sur la terre? Pourquoi ne me hâter pas plutôt vers vous ? » Si donc ce lieu terrestre est mauvais, il n’a pu être créé par le Premier Dieu hypercosmique : on doit poser en principe un Second Dieu. Il en va pareillement de la survie bienheureuse de l’âme. Ce n’était, chez Platon, qu’une grande et belle espérance (citação grego Phéd. 70 a 9), qui d’ailleurs exigeait des preuves bien persuasives (citação grego 70 b 2). Il faut, maintenant, que ce soit vrai, sans quoi l’homme ne trouvera nulle part le bonheur   pour lequel il est fait. Les mythes eschatologiques de Platon prennent ainsi valeur de dogmes, et c’est même cette partie du système qui doit être le mieux assurée : citação latim. [FRHTIII  :119-120]

A ESCATOLOGIA

  • I. Notas preliminares
  • II. Corpus   Hermeticum - C.H. I 24-26
    • 1. Plano do fragmento
    • 2. As partes inferiores do composto humano
    • 3. A felicidade do nous
      • A. Subida do nous à Ogdoada
      • B. O canto   dos Bem-aventurados
      • C. Recepção do novo eleito   pelos Bem-aventurados
      • D. Assimilação   do novo eleito aos Bem-aventurados
      • E. Assimilação às Potências
  • III. As Potências
    • 1. As Potências no Corpus Hermeticum   - C.H.
      • Corpus Hermeticum - C.H. I
      • Corpus Hermeticum - C.H. XIII
    • 2. As fontes
      • A. Potências hipóstases e ministros de Deus
      • B. A entrada das Potências no homem  

Ver online : Festugière - A Revelação de Hermes Trismegisto III