Página inicial > Oriente > Kabir (CA) – sem discriminação, tudo passa

Kabir (CA) – sem discriminação, tudo passa

segunda-feira 5 de setembro de 2022

    
Hiranyâkuça, et Ravâraa et Kansa [1] s’en sont allés,
Krsna s’en est allé, et toute la tribu des dieux et des ascètes,
Brahmâ s’en est allé, qui n’a pas connu le mystère,
Tous ces grands s’en sont allés, qui passaient pour sages !
 
Ils n’ont pas compris la légende de Râm,
Si c’était du lait pur, ou rien que de l’eau   [2] ?
Quand ils étaient encore en route, le vent est tombé,
Et leur demeure s’est trouvée désertée dans les dix directions [3] !
 
Ce monde est devenu pour eux comme le filet pour le poisson,
Comme un bateau de fer chargé de pierres :
Tous, ils rament, mais ils ignorent le secret,
Et pourtant ils proclament : « Nous traversons ! »
 
Comme le ver dans la bouche du poisson,
comme le lézard dans la bouche du rat,
Comme le rat dans la bouche du serpent :
ils ne sauraient échapper !
 
[Bîjak, ramainî 45.]

Ver online : Kabir


[1Puissants démons et héros, dont les exploits ont fait trembler l’univers

[2Savoir séparer le lait de l’eau est le comble du « discernement ». La légende de Râm est un mélange de lait et d’eau, c’est-à-dire d’enseignements précieux et de fictions : on reconnaît les vrais sages à ce qu’ils sont capables de discerner la nature du mélange et de recueillir l’un en rejetant l’autre.

[3Leurs souffles vitaux se sont échappés par les dix ouvertures du corps