PhiloSophia

PHILO = Apreço + SOPHIA = Compreensão

Version imprimable de cet article Version imprimable

Accueil > Oriente > Balsekar : Ashtavakra I

A DUET OF ONE

Balsekar : Ashtavakra I

Tr. de Ramesh Balsekar

vendredi 4 mai 2018

Extrait des 12-34 de la traduction commenté de Ramesh Balsekar.

Français

Janaka : « Comment peut-on acquérir la connaissance?, comment atteindre la libération, comment le renoncement peut-il se produire ? » (1)

Ashtavakra répond :

« Mon enfant, si tu cherches la libération, évite les objets des sens comme du poison, et recherche le pardon, la sincérité, la bonté, le contentement? et la vérité comme si tu cherchais du nectar ». (2)

« Tu n’es ni la terre, ni l’eau, ni le feu, ni l’air, ni l’espace, tu es le témoin de ces cinq éléments en tant que Conscience?. Comprendre ça c’est la libération. » (3)

« Si vous vous détachez de l’identification avec le corps et restez détendu en tant que Conscience, vous serez, en ce moment même, heureux, en paix, libéré de la servitude. » (4)

« Vous n’appartenez à aucune caste comme Brahmana, vous n’appartenez à aucun poste de la vie, vous n’êtes l’objet? d’aucun sens, sans attachement et sans forme, vous êtes le témoin de tout l’univers, sachez ceci et soyez heureux. » (5)

« Le bien? et le mal, le bonheur et le chagrin sont tous des attributs de l’esprit?, pas de Toi, ô omniprésent : tu n’es ni le faiseur ni le jouisseur, Toi qui as à jamais et toujours été libre de tous ces attachements. » (6)

« Vous êtes le seul observateur et, en tant que tel, vous avez toujours été libre, votre seule servitude a été de voir quelqu’un d’autre en tant qu’observateur. » (7)

« Vous avez été mordu par le serpent noir mortel de l’ego et vous vous considérez donc comme le faiseur. Buvez le nectar de la foi que vous n’êtes pas le faiseur et soyez heureux. » (8)

« Après avoir brûlé la forêt de l’ignorance? avec le feu de la conviction ’Je suis? l’Unique, Pure Conscience’, écartez toute peine et soyez heureux. » (9)

« Vous êtes cette Conscience - Suprême Félicité - sur laquelle apparaît cette manifestation phénoménale, comme l’illusion? d’un serpent au lieu d’une corde. Vivez heureusement. » (10)

« Celui qui se considère comme libre est en effet libre tandis que celui qui se considère lié reste en esclavage. Le dicton ’Comme on le pense, on devient’ en est certainement vrai. » (11)

« L’Atman? est la Conscience, unique témoin, toute pénétrante, parfaite et libre, sans action?, sans attache, sans désir, en paix avec lui-même, et ce n’est que par une illusion qu’il semble être impliqué dans le samsara. » (12)

« Abandonnez l’illusion que vous êtes le moi individuel avec toutes les auto-modifications externes et internes, et méditez sur l’Atman, la Conscience immuable et non-duelle. » (13)

« Cher enfant, vous avez été longtemps pris dans les liens d’identification avec le corps, séparez-le avec l’épée de la Connaissance et soyez heureux. » (14)

« Tu es détaché, sans action, autosuffisant, sans tache : c’est bien ta servitude, que tu pratiques la méditation. » (15)

« C’est toi qui imprègne l’univers, et cet univers existe en toi, tu es vraiment pure Conscience par nature?, ne sois pas mesquin. » (16)

« Demeurez dans cette Conscience que vous êtes - inconditionnée, immuable, informe, sereine et imperturbable, d’une intelligence insondable. » (17)

« Sachez que ce qui a une forme est irréelle et que l’informe est le réel, car, ayant compris ce principe, il n’y aura pas de possibilité de renaissance. » (18)

« De même que la surface d’un miroir existe à l’intérieur et à l’extérieur de l’image reflétée dans le miroir, de même le Soi suprême existe à l’intérieur et à l’extérieur du corps physique. » (19)

« Tout comme l’espace omniprésent est à la fois à l’intérieur et à l’extérieur du pot, de même la Conscience éternelle et omniprésente est immanente dans tous les êtres et tous les objets. » (20)

Ramesh Balsekar

The dialogue between Ashtavakra and Janaka begins with the question :

"How can knowledge be acquired ? How can liberation be attained ? How can renunciation come about ?" (1)

Ashtavakra answers :

"My child, if you are seeking liberation, shun the objects of the senses like poison ; and seek forgiveness, sincerity, kindness, contentment and truth like you would seek nectar". (2)

"You are neither earth, nor water, nor fire, nor air, nor space. You are the witness of those five elements as Consciousness. Understanding this is liberation" (3)

"If you detach yourself from the identification with the body and remain relaxed in and as Consciousness, you will, this very moment, be happy, at peace, free from bondage." (4)

"You do not belong to any caste like Brahmana, nor do you belong to any station in life. You are not the object of any sense. Unattached and formless, you are the witness of the entire universe. Know this, and be happy." (5)

"Right and wrong, happiness and sorrow are all attributes of the mind, not of You, O all- pervading One. You are neither the doer nor the enjoyer, You who have ever and always been free of all such attachments." (6)

"You are the one observer and, as such, you have indeed always been free. Your only bondage has been that you see someone else as the observer." (7)

"You have been bitten by the deadly black serpent of the ego and you therefore consider yourself as the doer. Drink the nectar of the faith that you are not the doer and be happy." (8)

"Having burnt down the forest of ignorance with the fire of the conviction ’I am the One, Pure Consciousness’, discard all grief and be happy." (9)

"You are that Consciousness — Supreme Bliss — upon which appears this phenomenal manifestation, like the illusion of a snake on a rope. Live happily." (10)

"The one who considers himself free is indeed free while the one who considers himself bound remains in bondage. The saying ’As one thinks so one becomes’ is certainly a true one." (11)

"The Atman is the sole witness, all pervading, perfect, free Consciousness — actionless, unattached, desireless, at peace with itself. It is only through an illusion that it appears to be involved with the samsara." (12)

"Give up the illusion that you are the individual self together with all external and internal self-modifications, and meditate on the Atman, the immutable, non-dual Consciousness". (13)

"Dear child, long have you been caught in the bonds of identification with the body. Sever it with the sword of Knowledge, and be happy." (14)

"You are unattached, actionless, self-effulgent, without blemish. This indeed is your bondage, that you practice meditation." (15)

"It is you who pervade universe, and this universe exists in you. You are truly pure Consciousness by nature. Be not petty-minded." (16)

"Abide in that Consciousness which you are — unconditioned, immutable, formless, serene and imperturbable, of unfathomable intelligence." (17)

"Know that which has form to be unreal and the formless to be the real. Having understood this principle, there will be no possibility of rebirth." (18)

"Just as the surface of a mirror exists within and without the image reflected in the mirror, so also the supreme Self exists both within and without the physical body." (19)

"Just as the all-pervading space is both inside and outside the pot, so also the eternal and all-pervading Conciousness is immanent in all beings and objects." (20)


Voir en ligne : A DUET OF ONE