Página inicial > Antiguidade > Judaico-Cristandade > L’infusion de l’âme

L’infusion de l’âme

segunda-feira 18 de outubro de 2021, por Cardoso de Castro

      

L’âme qui est envoyée dans le corps est un souffle, envoyé par Dieu   : et c’est par les œuvres de son corps, selon qu’elles sont bonnes ou mauvaises, qu’elle acquiert ses mérites. Ces œuvres sont, en quelque sorte, la cristallisation de ses mérites. De même, en effet, que l’enfant, dans un premier temps, ne sait pas ce qu’il comprend par la suite, car c’est quand il est devenu plus mûr qu’il reçoit l’intelligence qui comprend toutes choses ; de même aussi qu’à cette époque, il assure toutes ses œuvres en y réfléchissant et en les embrassant et que, par la suite, il est fatigué par la vieillesse, de même son âme s’avance en progressant à travers les œuvres. Et il est entouré de ses bonnes œuvres comme d’un habit royal, tandis qu’il est assombri par les mauvaises, tout comme la terre est imprégnée par les eaux ; et de même que les eaux s’écoulent en des lieux déterminés, de même l’âme imbibe le corps et domine ce même corps ; et, même lorsque les yeux intérieurs sont fermés, elle voit dans une vision prophétique une foule de choses à venir, car elle se souvient qu’elle a vécu sans corps.


Ver online : Les Voies