Página inicial > Antiguidade > Judaico-Cristandade > L’Écriture

L’Écriture

segunda-feira 18 de outubro de 2021

Que signifie ce nombre de sept? Personne? n’est assez simple? pour imaginer que ces expressions soient oiseuses, et que ce nombre soit employé au hasard. A mon avis ce n’est pas non plus sans raison? que le Prophète Elisée, se couchant sur le mort?, s’est rapetissé pour se réduire à la taille de l’enfant, qu’il a appliqué sa bouche sur sa bouche, ses yeux? sur ses yeux, ses mains sur ses mains [1]. Le Saint-Esprit? a sans doute? voulu que tout cela arrivât et fût écrit pour l’instruction de ceux qu’a séduits la perfide alliance de leur corps? plein de corruption? et que la folle? sagesse du monde? a appris à manquer de sagesse. « Le corps qui se corrompt appesantit l’âme, et cette demeure terrestre? alourdit l’esprit par? son poids » [2]. C’est pourquoi ne vous étonnez pas et ne trouvez pas mal? que je m’applique avec curiosité à scruter ces secrets comme autant de trésors du Saint-Esprit : là est la vie? et mon esprit vit de cela. Quant à ceux dont l’esprit est prompt et qui dans tous les discours? cherchent la fin? avant d’entendre le commencement?, qu’ils sachent que je me dois aussi et surtout à ceux dont l’intelligence? est lente ; d’ailleurs, mon but est de pénétrer les cœurs plutôt que d’expliquer? les mots?. Il me faut moi?-même puiser l’eau? et la donner à boire, ce qui ne se fait pas en courant, mais exige du soin et des exhortations fréquentes. L’étude des mystères qui précèdent nous a retenus longtemps, contre mon attente. Je pensais, je l’avoue, qu’un seul discours suffirait à nous tirer de cette épaisse et ténébreuse forêt d’allégories et à nous amener en un jour à des conséquences morales comme à une plaine lumineuse ; mais il en a été autrement. Nous avons déjà consacré deux jours à cet examen et il nous reste encore du chemin? à faire?. Mes regards franchissaient la cime des arbres et le sommet des montagnes, mais des vallées profondes et d’épais buissons et taillis trompaient mon œil. Pouvais-je prévoir?, par exemple?, en traitant de la vocation des gentils et de la réprobation des Juifs, que le miracle d’Elisée se présenterait si subitement à mon esprit? Puisque je l’ai rencontré, ne craignons pas de nous y arrêter?, au risque d’interrompre notre sujet?, que nous reprendrons ensuite. Il y a là aussi nourriture pour les âmes. C’est ainsi qu’il arrive parfois aux chiens de quitter la proie qu’ils poursuivent et d’en attaquer une autre qui vient, à l’improviste, s’offrir à eux.

Un puissant motif de confiance pour moi, c’est que Jésus, le grand prophète, puissant en paroles et en œuvres, descendu du haut des cieux?, a daigné me visiter, moi cendre et poussière, a daigné avoir pitié d’un mort, se coucher sur lui, se rapetisser jusqu’à se réduire à la faiblesse d’un enfant, partager avec l’aveugle? la lumière de ses yeux, délier une langue? muette par un baiser de sa propre bouche, et fortifier des mains débiles par le contact de ses propres mains. Je rumine ces choses? avec suavité, tout mon être s’emplit de joie?, tout en moi se repaît, de mon corps germe la louange. Tout cela, Dieu? l’a donné à l’Église tout entière, et chacun de nous sent que cela se réalise en lui. Le Seigneur   donne à notre âme la lumière de l’intelligence, à notre bouche des paroles d’édification, et à nos mains des œuvres de justice?. Il nous apprend à bien penser?, à parler utilement, à travailler? efficacement. C’est là une triple corde difficile à rompre et par laquelle on retire les âmes des filets du démon, pour les conduire au ciel, si on pense juste, si on parle comme il convient, si on confirme ce qu’on enseigne en le vivant. Il a touch?é mes yeux de ses yeux et il a fait briller dans mon âme les rayons de sa lumière, c’est-à-dire qu’il y a déposé la foi et l’intelligence. Il a appliqué sa bouche sur la mienne et il a imprimé le sceau de la paix sur un mort, car lorsque nous étions encore pécheurs et morts à la grâce et à la justice, il nous a réconciliés avec Dieu. (Saint Bernard, Sermons sur les Cantiques, XVI, 1-2.)


Ver online : Les Voies


[1IV Rois IV, 34.

[2Sag. VI, 15.