Página inicial > Antiguidade > Judaico-Cristandade > La clôture monastique.

La clôture monastique.

segunda-feira 18 de outubro de 2021, por Cardoso de Castro

Histoire des moines — 17. Nous vîmes aussi dans la Thébaïde le monastère si célèbre de l’abbé Isidore, lequel est très spacieux et tout entouré de murailles. Ceux qui y demeuraient y étaient logés fort au large. A l’intérieur il y avait plusieurs puits, des jardins bien arrosés, des plants de toutes sortes d’arbres et de fruits ; et toutes les choses nécessaires pour l’usage de ces moines s’y trouvaient en quantité suffisante, et même en telle abondance, que nul d’entre eux n’était oblige d’en sortir pour chercher quoi que ce fût. Un des plus anciens, homme grave et choisi parmi les plus considérables, demeurait à la porte et avait la charge de recevoir ceux qui y venaient, mais à condition qu’une fois entrés ils n’en sortissent plus. Si donc il vous a plu d’y entrer, la loi est inviolable; mais, chose encore plus admirable, ceux qui sont entrés sont moins retenus par cette nécessité que par le bonheur et la perfection de la vie qu’ils y mènent. Donc cet ancien avait, tout proche de la porte où il demeurait, une cellule d’hôte, où il donnait l’hospitalité à ceux qui venaient et les traitait avec beaucoup d’humanité. Lorsque nous eûmes été reçus par lui, nous n’eûmes pas la faculté d’entrer, mais nous apprîmes de lui l’heureuse vie que l’on menait à l’intérieur du monastère. Il nous dit qu’il y avait seulement deux anciens à qui il était permis d’en sortir et d’y rentrer, parce qu’ils étaient chargés de distribuer l’ouvrage aux frères et de leur apporter ce qui leur était nécessaire, et que, quant aux autres, ils demeuraient dans un tel silence, dans un tel repos, s’occupant à l’oraison et aux exercices religieux et . étant éminents en vertu, que tous faisaient des prodiges. Et le ¦ miracle qui, de tous, est vraiment le plus admirable, c’est que nul d’entre eux ne souffre jamais d’aucune maladie, mais quand approche pour chacun le terme de la vie, il le connaît d’avance de diverses manières, il annonce à ses frères qu’il va partir, il fait à tous ses adieux, puis se couchant il rend l’âme dans la joie.


Ver online : Les Voies