Página inicial > Antiguidade > Judaico-Cristandade > La gloire de l’Eglise.

La gloire de l’Eglise.

segunda-feira 18 de outubro de 2021

Homélies sur la disgrâce d’Eutrope — 2, 6. Ne vous séparez pas de l’Eglise, car l’Eglise a une puissance sans égale. Votre espérance, c’est l’Eglise ; votre salut, l’Eglise ; votre refuge, l’Eglise. Elle s’élève plus haut que le ciel?, elle s’étend plus au large que la terre?. Jamais vieillissante, toujours jeune. C’est pourquoi l’Ecriture, considérant sa solidité inébranlable, l’appelle une montagne ; son incorruptibilité, une vierge ; sa magnificence, une reine; à cause? des liens qui l’unissent à Dieu?, elle la nomme sa fille ; à cause de la fécondité de son sein, elle lui compte sept enfants ; elle a des termes sans nombre pour exprimer sa noblesse... On appelle vierge celle qui avait été une impudique ; car le prodige accompli par? l’époux, c’est qu’il a fait d’une courtisane une vierge. O nouveauté, ô étrangeté ! Les hymens de la terre sont la fin? de la virginité ; l’hymen qui vient de Dieu est la résurrection de la virginité. Chez nous, la vierge qui reçoit un époux cesse d’être une vierge ; avec le Christ  , la courtisane qui le prend pour époux devient une vierge.


Ver online : Les Voies