Página inicial > Antiguidade > Judaico-Cristandade > Les bienfaits de Dieu.

Les bienfaits de Dieu.

segunda-feira 18 de outubro de 2021

Discours? — 14,23. Reconnaissez d’où vous vient que vous êtes, que vous respirez, que vous pensez, et, ce qui est le plus grand, que vous connaissez Dieu?, que vous espérez le royaume des cieux?, l’égalité d’honneur avec les anges?, la vision? de la gloire, maintenant dans un miroir et d’une manière obscure? ( cf. 1 Cor 13,12 ), mais un jour dans la pureté et la plénitude ; que vous êtes fils de Dieu, cohéritier du Christ  , et si j’ose dire, dieu même. D’où et de qui vous vient tout cela ? Ou bien, pour ne parler que des moindres choses?, de celles qui sont visibles, qui vous a donné de voir la beauté du ciel, la course du soleil?, l’orbe de la lune, la multitude des astres, et en eux tous, comme en une lyre, l’ordre? et la belle? harmonie? qui règnent toujours, le retour des saisons, l’évolution des temps, le cycle? des années, l’égalité des jours et des nuits, la fertilité de la terre?, la diffusion de l’air?, l’immensité de la mer avec ses flux et ses reflux, la profondeur des fleuves, le souffle des vents ? Qui vous a donné les pluies, l’agriculture, la nourriture, les arts?, les habitations, les lois?, les gouvernements, la vie? civilisée, la familiarité avec vos semblables ? D’où vous vient que parmi les animaux les uns sont apprivoisés et vous sont soumis, d’autres vous sont donnés comme nourriture ? Qui vous a placé comme seigneur et roi de tout ce qui est sur la terre ? Qui, pour ne parler pas de chaque chose?, a donné tout ce par? quoi l’homme? l’emporte sur les autres? créatures ? N’est-ce pas celui qui vous demande maintenant de l’aimer? avant tout et au lieu? de tout ? Alors ne rougirions-nous pas, ayant reçu déjà de lui ou en espérant tant de biens?, de ne pas donner à Dieu cette seule chose qu’est la bienveillance ?


Ver online : Les Voies