Página inicial > Antiguidade > Judaico-Cristandade > La beauté intérieure.

La beauté intérieure.

segunda-feira 18 de outubro de 2021, por Cardoso de Castro

      

De la virginité — C. 7. Votre vêtement est simple, soit ; mais la virginité n’est point dans la simplicité de vêtement ni dans la couleur   du visage : elle est dans l’âme et dans le corps. Si l’on reconnaît un philosophe non pas à sa chevelure, à son bâton ou à son manteau, mais à ses mœurs et à son âme, et de même un soldat non pas à son armure ou à son baudrier, mais à sa vaillance et à son courage, ne serait-il pas ridicule que nous fassions consister simplement et superficiellement la vertu de la vierge, cette chose admirable et vraiment surhumaine, dans une chevelure négligée, une contenance réservée, un habit modeste, sans pénétrer jusqu’à son âme et en explorer l’état soigneusement ? C’est ce que prescrit celui-là qui a posé les lois de ce combat qu’est la virginité : il veut que nous jugions ceux qui s’adonnent à cette lutte non à leurs vêtements, mais à leurs croyances et à leur âme.


Ver online : Les Voies