Página inicial > Antiguidade > Judaico-Cristandade > L’ascèse des moines d’orient.

L’ascèse des moines d’orient.

segunda-feira 18 de outubro de 2021, por Cardoso de Castro

      

Histoire Lausiaque — 18, 1. J’ai rencontré l’autre Macaire, l’Alexandrin, qui était prêtre de ce qu’on appelle les Cellules... Son ascèse était celle-ci : s’il entendait parler de quelque chose quelque part, il le réalisait en perfection. En effet ayant appris de quelques-uns que les Tabennésiotes mangent pendant tout le carême de ce qui n’a pas été soumis au feu, il décida de ne pas manger pendant sept ans de ce qui passe par le feu, et à l’exception de plantes potagères crues, s’il s’en trouvait, et de légumes trempés, il ne goûta à rien...

3. Autre ascèse de lui. Il décida de vaincre le sommeil, et il racontait que pendant vingt jours il n’était pas entré sous un toit pour triompher du sommeil, quoiqu’il fût brûlé le jour par les chaleurs et transi la nuit par le froid. Et il parlait ainsi : « Si je n’étais pas entré plus vite sous un toit et n’avais pas dormi, mon cerveau se fût desséché au point que j’en eusse eu désormais l’esprit   égaré. En ce qui dépend de moi, j’ai triomphé; mais pour ce qui dépend de la nature, qui a besoin de sommeil, j’ai cédé. »

4. Comme il était assis un matin dans sa cellule, un cousin s’étant posé sur son pied le piqua, et ayant ressenti de la douleur, il l’écrasa de la main, après qu’il se fut rassasié de sang. Or s’étant accusé de s’être vengé, il se condamna, dans le marais de Scété, qui est au grand désert, à rester assis nu   pendant six mois, là où les cousins, qui sont comme des guêpes, percent même des peaux de sangliers. Ainsi donc il fut tout couvert de blessures et fit une telle poussée de papules qu’il paraissait atteint d’éléphantiasis. Etant alors rentré après six mois dans sa cellule, on reconnut à la voix qu’il était Macaire.


Ver online : Les Voies