Página inicial > Antiguidade > Judaico-Cristandade > Le Fils de Dieu uni son Hypostase divine à notre nature

Le Fils de Dieu uni son Hypostase divine à notre nature

segunda-feira 18 de outubro de 2021

Le Fils de Dieu?, dans son incomparable amour? pour les hommes?, ne s’est pas borné à unir son Hypostase? divine? à notre nature?, en endossant un corps? animé et une âme douée d’intelligence?, pour apparaître sur terre? et vivre avec les hommes, mais puisqu’il s’unit, ô miracle incomparablement surabondant, aux hypostases humaines elles-mêmes, en se confondant lui-même avec chacun des fidèles par? la communion à son saint Corps, puisqu’il devient un seul corps avec nous (Éph., m, 6) et fait de nous un temple de la Divinité tout entière — car dans le Corps même du Christ   habite corporellement toute la plénitude de la Divinité (Col., il, 9) —, comment n’illuminer ait-il pas ceux qui communient dignement au rayon divin de son Corps qui est en nous, en éclairant leur âme, comme il illumina les corps mêmes des disciples sur le Thabor ? Car alors ce Corps, source de la lumière de la grâce, n’était pas encore uni à nos corps : il illuminait du dehors ceux qui en approchaient dignement et envoyait l’illumination à l’âme par l’intermédiaire des yeux? sensibles ; mais aujourd’hui, puisqu’il est confondu avec nous et existe en nous, il illumine l’âme justement de l’intérieur. Triades, 1, 3, 38, éd. cit., p. 192.)


Ver online : Les Voies