Página inicial > Antiguidade > Judaico-Cristandade > L’amour-propre

L’amour-propre

segunda-feira 18 de outubro de 2021

6. Si tous les esclaves? de l’amour?-propre sont sous le joug de la timidité, tous ceux qui sont exempts de la timidité, ne sont pas pour cela des personnes? douces et humbles de coeur. En effet les voleurs et les violateurs des tombeaux, lesquels assurément ne sont pas des gens dévoués à la douceur ni à l’humilité, sont bien éloignés d’être timides. 959 L’Échelle Sainte: VINGTIÈME DEGRÉ

5. Si le soleil? répand ses rayons bienfaisants sur toutes les créatures, la vaine gloire verse son poison? sur toutes les bonnes oeuvres. Jeûné-je? je suis? rempli de vanité; romps-je mon jeûne pour le dérober à la connaissance? de mes frères ? je me flatte intérieurement de ma rare prudence?; parais-je en publie avec des habits? propres et beaux ? J’en suis vain et glorieux; les quitté-je pour en prendre de vils et méprisables ? je m’en glorifie en moi?-même?: mes paroles et mon silence? me font également tomber dans les pièges de l’amour-propre. C’est ainsi qu’on peut justement comparer la vaine gloire à une chausse-trape qui, de quelque côté qu’elle tombe, lorsqu’on la jette, présente toujours une pointe pour percer les pieds des ennemis. 978 L’Échelle Sainte: VINGT-UNIÈME DEGRÉ


Ver online : Les Voies