Página inicial > Antiguidade > Judaico-Cristandade > L’action des esprits.

L’action des esprits.

segunda-feira 18 de outubro de 2021, por Cardoso de Castro

      

L’action des esprits. — 3, 3, 4. L’âme humaine, tant qu’elle est dans le corps, peut recevoir diverses impulsions, c’est-à-dire l’action des divers esprits bons et mauvais. Les mauvais agissent dé deux manières : ou bien en prenant entière possession de l’esprit  , en sorte qu’ils dominent entièrement l’intelligence et la sensibilité de ceux qu’ils obsèdent : ainsi arrive-t-il à ceux qu’on nomme d’ordinaire énergumènes et que nous voyons être fous et insensés, comme étaient ceux que l’évangile rapporte avoir été guéris par le Sauveur ; ou bien en dépravant, par des pensées et des insinuations mauvaises qu’ils lui suggèrent, l’âme qui continue de sentir et de comprendre : ainsi par exemple Judas   qui fut amené à sa criminelle trahison par l’intrusion du démon, comme le déclare l’Ecriture : « Lorsque déjà le diable avait mis dans le cœur de Judas Iscariote le dessein de le livrer» [Jn   13, 2]. Le bon esprit, lui, donne énergie et impulsion en portant et provoquant au bien, en tournant vers les choses célestes   et divines : ainsi les saints anges et Dieu   même ont agi dans les prophètes en les provoquant et les exhortant au bien par de saintes suggestions, de telle sorte pourtant que l’homme garde la faculté de juger et de décider s’il veut ou non suivre celui qui l’attire vers les choses du ciel et de Dieu. Par là, par ce manifeste discernement on reconnaît quand l’âme est mue par la présence du bon esprit : alors cette inspiration qui lui vient ne s’accompagne d’aucun trouble ou aliénation d’esprit, mais lui laisse l’entière disposition de son libre arbitre ; ainsi en fut-il de tous les prophètes et des apôtres qui étaient les ministres des oracles divins sans en ressentir le moindre trouble d’esprit.


Ver online : Les Voies