PhiloSophia

PHILO = Apreço + SOPHIA = Compreensão

Version imprimable de cet article Version imprimable

Accueil > Ocidente > Medievo e Renascença > Jan van Ruysbroeck (1293-1381) > Ruysbroeck : L’essence de l’âme

Œuvres de Ruysbroeck

Ruysbroeck : L’essence de l’âme

Trad. de l’Abbaye de Saint Paul de Wisques.

dimanche 7 décembre 2008

LE LIVRE DU ROYAUME DES AMANTS DE DIEU

La troisième puissance est la volonté supérieure. Elle embrasse la mémoire et l’intellect, qui sont portés ainsi naturellement vers leur origine?. Car lorsque les puissances supérieures sont affranchies du souci des choses temporelles et des satisfactions sensibles, et élevées au-dessus de tout, dans l’unité, il s’ensuit un repos très doux pour le corps et pour l’âme. Les puissances sont alors toutes pénétrées et simplifiées par l’unité de l’esprit? et l’unité s’empare d’elles . Le sommet de la voie naturelle est l’essence de l’âme qui adhère à Dieu et demeure immobile. Cette essence est plus haute que le ciel supérieur, plus profonde que le fond de la mer et plus large que le monde? entier avec tous ses éléments ; car la nature? spirituelle l’emporte sur toute nature corporelle. C’est là un royaume naturel de Dieu, et le terme de toutes les opérations de l’âme. Car aucune créature ne peut agir? sur l’essence de l’âme ; Dieu seul en est capable, lui qui est l’essence de l’essence, la vie de la vie, le principe et le soutien de toutes les créatures. CHAPITRE V


Voir en ligne : JAN VAN RUYSBROECK