Página inicial > Antiguidade > Judaico-Cristandade > Ruysbroeck : LE PRÉMIER AVÉNEMENT LEQUEL SE FAIT DANS LE CŒUR

L’ORNEMENT DES NOCES SPIRITUELLES

Ruysbroeck : LE PRÉMIER AVÉNEMENT LEQUEL SE FAIT DANS LE CŒUR

PREMIER MODE (Livre II, 8-13, 16)

segunda-feira 18 de outubro de 2021, por Cardoso de Castro

 CHAPITRE XVI - D’UNE AUTRE COMPARAISON AU SUJET DU MÊME EXERCICE.

Lorsque vient l’été et que monte le soleil, sa chaleur attire l’humidité de la terre, à travers les racines et le tronc même de l’arbre jusqu’aux branches, et de là. viennent la verdure, les fleurs et les fruits.

De même quand le soleil éternel, qui est le Christ, s’élève, monte dans notre cœur et fait naître l’été, avec la parure des vertus, il répand sa lumière et sa chaleur en nos désirs, et il arrache le cœur à la multiplicité des choses terrestres. Il y établit l’unité et le recueillement ; il le fait croître et lui donne la verdure de l’amour intime, les fleurs de la dévotion affective et les fruits de la gratitude et de la louange, lui permettant de conserver éternellement ces fruits dans l’humble souffrance, que ce cœur ressent toujours de sa propre impuissance.

C’est là le terme du premier mode des exercices intérieurs, parmi les quatre principaux qui, dans la première venue, donnent à la partie inférieure de l’homme sa parure.


Ver online : Les Voies