Página inicial > Antiguidade > Judaico-Cristandade > Ruysbroeck : LE PRÉMIER AVÉNEMENT LEQUEL SE FAIT DANS LE CŒUR

L’ORNEMENT DES NOCES SPIRITUELLES

Ruysbroeck : LE PRÉMIER AVÉNEMENT LEQUEL SE FAIT DANS LE CŒUR

PREMIER MODE (Livre II, 8-13, 16)

segunda-feira 18 de outubro de 2021, por Cardoso de Castro

 CHAPITRE XV - D’UNE COMPARAISON QUI EXPLIQUE L’EXERCICE DU PREMIER MODE.

Voici une comparaison qui vous fera comprendre ce que doit être cet exercice. Lorsque le feu matériel, par la force de sa chaleur, fait monter l’eau   ou tout autre liquide jusqu’à l’ébullition, c’est le plus qu’il puisse faire. Alors l’eau est mise en mouvement et elle redescend vers le fond, d’où elle est poussée de nouveau en haut par la même action puissante du feu ; de sorte que l’eau est toujours en ébullition et le feu l’excite sans cesse.

C’est de même manière qu’opère le feu intérieur du Saint-Esprit. Il excite, échauffe et ébranle le cœur avec toutes les puissances de l’âme jusqu’à l’effervescence, qui consiste à remercier Dieu et à le louer, selon que je l’ai montré. Ainsi l’on redescend vers le fond même où l’Esprit de Dieu fait sentir sa chaleur ; de sorte que le feu de l’amour brûle toujours et le cœur de l’homme monte sans cesse en action de grâces et en louange qu’expriment ses paroles et ses œuvres, tout en demeurant toujours abaissé ; et ainsi estime-t-on bien haut ce qu’il y aurait à faire et que l’on accomplirait volontiers, et fort peu de chose ce que l’on fait en réalité.


Ver online : Les Voies