Página inicial > Antiguidade > Judaico-Cristandade > Grégoire de Nysse : Extraits sur l’âme

Traités

Grégoire de Nysse : Extraits sur l’âme

Grégoire de Nysse

segunda-feira 18 de outubro de 2021, por Cardoso de Castro

...Sur la création de Dieu, en effet, je ne connais pas de meilleure étude que celle de Basile , cet homme « réellement créé selon Dieu » et « dont l’âme fut formée à l’image de son créateur ». ... LA CREATION DE L’HOMME: Introduction

...Par la supériorité qui vient de l’âme, par l’apparence même du corps, il dispose les choses de telle sorte que l’homme soit apte au pouvoir royal. ... LA CREATION DE L’HOMME: IV

...Ce caractère royal, en effet, qui l’élève bien au-dessus des conditions privées, l’âme spontanément le manifeste, par son autonomie et son indépendance et par ce fait que, dans sa conduite, elle est maîtresse de son propre vouloir. ... LA CREATION DE L’HOMME: IV

...Mais je soupçonne Moïse d’avoir voulu donner à entendre par là une doctrine mystérieuse et, sous des mots cachés, de livrer une philosophie de l’âme que les « philosophes de l’extérieur » ont entrevue, sans la saisir clairement. ... LA CREATION DE L’HOMME: VIII

...L’âme de l’homme « récapitulation » des trois « âmes ». ... LA CREATION DE L’HOMME: VIII

...Cet animal rationnel qu’est l’homme est en effet formé de la fusion de tous les genres d’âmes : sa nourriture, il la prend par la partie « naturelle » de son âme ; à cette puissance d’accroissement, il unit la puissance des sens, qui tient naturellement le milieu entre la substance intellectuelle et la matérielle, mais plus elle participe de la lourdeur de la matière, moins elle participe de l’intelligence. ... LA CREATION DE L’HOMME: VIII

...L’Apôtre nous apprend la même chose par ses paroles aux Éphésiens : il prie pour eux, afin qu’ils gardent dans son intégralité, pour la venue du Seigneur, la beauté du corps, de l’âme et de l’esprit. ... LA CREATION DE L’HOMME: VIII

...Pour désigner la partie nutritive, il dit le « corps » ; par « âme », il entend la partie sensitive ; par « esprit », la partie intellectuelle . ... LA CREATION DE L’HOMME: VIII

...De la même manière, le Seigneur   dans l’Évangile enseigne au scribe que l’amour de Dieu vient avant tout commandement et qu’il doit s’exercer par tout le coeur, toute l’âme et toute la pensée. ... LA CREATION DE L’HOMME: VIII

...Là aussi l’Écriture semble faire la même distinction ; elle parle de « coeur » pour désigner l’ensemble corporel, d’ « âme » pour ce qui est intermédiaire entre le corps et l’esprit et d’ « esprit » pour la nature supérieure, la faculté de comprendre et d’agir. ... LA CREATION DE L’HOMME: VIII

...Si donc l’Écriture fait venir l’homme en dernier après tout vivant, c’est que Moïse veut donner un enseignement sur l’âme et, dans la suite nécessaire de l’ordre des êtres, il voit la perfection dans les derniers venus. ... LA CREATION DE L’HOMME: VIII

...Ainsi l’esprit humain : il découvre des pensers de toutes sortes, mais il ne peut montrer son mouvement intérieur à l’âme qui entend par les sens du corps ; aussi comme un habile accordeur, il touche ces organes animés, pour manifester ses pensées secrètes par le bruit qu’il fait dans les sens. ... LA CREATION DE L’HOMME: IX

...CONSIDÉRATIONS TIRÉES DE LA « PHYSIQUE » SUR LES RAPPORTS DE LA MATIÈRE, DE LA NATURE ET DE L’ESPRIT Ce que nous avons dit doit faire cesser les vaines conjectures de ceux qui enferment dans des parties du corps l’activité de l’esprit : les uns veulent placer dans le coeur la partie supérieure de l’âme, d’autres affirment que l’esprit habite dans le cerveau . ... LA CREATION DE L’HOMME: XII

...L’un et l’autre groupe de ceux qui tiennent ces opinions ajoutent encore quelques autres raisons tirées des sciences pour établir leurs hypothèses sur la partie supérieure de l’âme. ... LA CREATION DE L’HOMME: XII

...En conclusion, il n’y a là aucune raison de localiser dans le foie la partie supérieure de l’âme pas plus que le bouillonnement du sang autour du coeur dans les moments de colère n’en est une de placer en celui-ci le siège de l’esprit. ... LA CREATION DE L’HOMME: XII

...Si certains nous opposent l’Écriture, d’après laquelle cette partie supérieure de l’âme serait dans le coeur, il n’y a qu’à vérifier leur dire, avant de le recevoir. ... LA CREATION DE L’HOMME: XII

...Notre raisonnement a montré qu’en tout organe du composé humain, qui a de soi une activité propre, la puissance de l’âme peut rester sans effet, si l’organe en question ne se maintient pas dans l’ordre naturel. ... LA CREATION DE L’HOMME: XII

...Pour moi, je prétends qu’il ne faut rapporter à l’esprit que la pensée dans son activité consciente et entière ; les bagatelles qui s’offrent à l’imagination pendant le sommeil, je les crois façonnées au hasard par la partie irrationnelle de l’âme comme des images de l’action de l’esprit. ... LA CREATION DE L’HOMME: XIII

...Quand l’âme est déliée par le sommeil de son union avec les sens, elle se trouve nécessairement aussi hors de l’activité spirituelle. ... LA CREATION DE L’HOMME: XIII

...Nous en avons pour preuve ce fait que dans les événements étranges ou impossibles, il nous semble souvent que nous rêvons ; ce qui ne serait pas, si alors l’âme était gouvernée par la raison et la pensée. ... LA CREATION DE L’HOMME: XIII

...Il me semble donc que durant le sommeil, l’âme est en repos dans ses parties les plus hautes (je veux parler de ses activités spirituelles et sensibles) ; seule la partie nutritive reste en activité. ... LA CREATION DE L’HOMME: XIII

...En elle demeurent quelques images des événements de l’état de veille et quelques retentissements de l’activité des sens ou de l’esprit qu’y a imprimés cette partie de l’âme qu’est la mémoire. ... LA CREATION DE L’HOMME: XIII

...Ceux-ci sont reproduits comme ils se présentent, car certains souvenirs demeurent attachés à cette partie de l’âme. ... LA CREATION DE L’HOMME: XIII

...Dans l’activité du corps, bien que chaque partie ait une fonction propre liée à la puissance qui est en elle, il n’y en a pas moins corrélation entre la partie en repos et celle qui est soumise au mouvement ; de la même façon dans l’âme, même si une de ses parties est en repos et l’autre en mouvement, l’ensemble reste en liaison avec ses parties. ... LA CREATION DE L’HOMME: XIII

...Car on ne peut admettre que l’unité naturelle de l’âme soit entièrement dissoute par la prédominance de l’activité d’une des puissances sur une partie. ... LA CREATION DE L’HOMME: XIII

...Il faut en dire autant de l’esprit : comme il est uni à la partie sensitive de l’âme, il serait logique d’affirmer que les mouvements de celle-ci déterminent les mouvements de l’esprit et que son repos amène le repos de l’esprit. ... LA CREATION DE L’HOMME: XIII

...L’impression, dans la partie de l’âme qui regarde l’avenir, des objets qui étaient l’occupation ordinaire de ces hommes, a fait qu’occasionnellement leur a été prédit quelque événement à venir, grâce à cette prévision de l’esprit. ... LA CREATION DE L’HOMME: XIII

...Or supposons que ce soit le sommeil naturel et non le manque de force qui ait assoupi la partie intelligente de l’âme, le même fait se serait produit en rêve pour notre malade : l’eau y aurait traduit l’écoulement de la sueur et la lourdeur des intestins le poids des aliments. ... LA CREATION DE L’HOMME: XIII

...Ces exemples font voir que dans la partie de l’âme occupée à la nourriture et à l’accroissement, l’union de l’âme et du corps maintient des germes d’activité spirituelle, plus ou moins conformes à notre état physique, et met en harmonie les imaginations de l’esprit avec la disposition dominante du corps. ... LA CREATION DE L’HOMME: XIII

...Un homme courageux n’a pas les mêmes rêves qu’un lâche, l’intempérant que le sage ; l’homme généreux voit une chose en songe, l’avare en voit une autre : ce n’est pas l’esprit, mais la disposition de l’âme irrationnelle qui forme de pareilles visions et qui façonne ainsi les images des objets auxquelles l’âme est habituée en raison de ses soucis de l’état de veille. ... LA CREATION DE L’HOMME: XIII

...En réalité l’âme, dans sa vérité et sa perfection, est une par nature, étant à la fois spirituelle et sans matière et, par les sens, se trouvant mêlée à la nature matérielle. ... LA CREATION DE L’HOMME: XIV

...Toute partie matérielle soumise au changement et à l’altération, se développera si elle participe de la puissance de l’âme. ... LA CREATION DE L’HOMME: XIV

...Mais si elle s’éloigne de l’âme qui lui donne la vie, elle perd son mouvement. ... LA CREATION DE L’HOMME: XIV

...Ainsi donc comme l’âme a sa perfection dans ce qui est intelligent et doué de raison, tout ce qui ne réalise pas cette qualité peut recevoir par similitude le nom d’âme, mais ne l’est pas réellement : il ne s’agit alors que de quelque énergie vitale, mise par appellation en parallèle avec l’âme. ... LA CREATION DE L’HOMME: XV

...Ceci peut servir d’enseignement aux amis de la chair pour leur persuader de ne pas conduire leurs pensées selon les apparences sensibles, mais de se consacrer aux biens supérieurs de l’âme, puisque c’est en eux que celle-ci réside en sa vérité, tandis que la sensation leur est commune avec les animaux. ... LA CREATION DE L’HOMME: XV

...Un tempérament hautain se met au-dessus de ses passions et garde son âme de la servitude du mal. ... LA CREATION DE L’HOMME: XVIII

...Le grand Apôtre loue cette sorte de redressement de l’âme, quand il nous invite sans cesse à avoir des pensées élevées . ... LA CREATION DE L’HOMME: XVIII

...La partie supérieure de l’âme est bien plus tirée vers le bas par la lourdeur de la nature irrationnelle qu’elle n’aspire vers les hauteurs notre lourdeur matérielle. ... LA CREATION DE L’HOMME: XVIII

...Pour ma part, quand je lis l’Écriture , je ne puis admettre qu’il s’agisse de nourriture corporelle pas plus que de jouissance charnelle, mais d’un plaisir tout autre, présentant bien une analogie avec le plaisir du corps, mais dont la jouissance s’adresse à l’âme seule. « ... LA CREATION DE L’HOMME: XIX

...Si donc ceux qui viennent de loin supportent ce délai, si la seule vue de ces biens par la foi et l’espérance n’a pas empêché leur amour, selon l’Apôtre, et s’ils se reposent dans la certitude de la jouissance future sur la foi de la promesse, que doivent faire beaucoup d’entre nous, dont la vie ne manifeste guère l’espoir de ces biens supérieurs ? L’âme du prophète défaillait de désir et il avoue dans les Psaumes l’amour dont il est possédé, disant qu’il ne se tient plus d’être dans la maison du Seigneur, même si on doit le mettre à la dernière place. ... LA CREATION DE L’HOMME: XXII

...Or l’âme était depuis peu séparée du corps et les pleureuses se pressaient là avec des cris funèbres et des lamentations : lui, d’un mot, comme s’il s’agissait du sommeil, fait lever l’enfant et le rend à la vie. ... LA CREATION DE L’HOMME: XXV

...L’âme a naturellement en elle une inclination affectueuse pour le corps avec qui elle habite et, à cause de son union avec lui, elle possède une aptitude secrète à reconnaître son familier, comme si naturellement elle conservait quelques marques spéciales, lui permettant, dans cette masse commune, de discerner son bien demeuré sans mélange. ... LA CREATION DE L’HOMME: XXVII

...Si l’âme tire de nouveau à elle ce qui lui appartient par un lien de parenté, pourquoi interdire à la puissance divine de rassembler les éléments de même famille qui, par une attraction spontanée, se portent d’eux-mêmes vers ce qui est à eux ? L’entretien du Christ sur l’Enfer montre que dans l’âme, même après sa séparation, demeurent des marques distinctives du composé que nous étions : alors que les corps sont déposés dans le tombeau, les âmes conservent quelque signe corporel, qui permet de reconnaître Lazare et ne permet pas au riche de rester inconnu. ... LA CREATION DE L’HOMME: XXVII

...Si l’âme tire de nouveau à elle ce qui lui appartient par un lien de parenté, pourquoi interdire à la puissance divine de rassembler les éléments de même famille qui, par une attraction spontanée, se portent d’eux-mêmes vers ce qui est à eux ? L’entretien du Christ sur l’Enfer montre que dans l’âme, même après sa séparation, demeurent des marques distinctives du composé que nous étions : alors que les corps sont déposés dans le tombeau, les âmes conservent quelque signe corporel, qui permet de reconnaître Lazare et ne permet pas au riche de rester inconnu. ... LA CREATION DE L’HOMME: XXVII

...Dans le composé que nous sommes, la partie de l’âme semblable à Dieu reste naturellement attachée, non à ce qui s’écoule dans l’altération et le changement, mais à ce qui reste permanent et identique à lui-même. ... LA CREATION DE L’HOMME: XXVII

...En conséquence, comme « l’aspect extérieur » du corps reste dans l’âme qui est comme l’empreinte par rapport au sceau, les matériaux qui ont servi à former la figure sur le cachet ne demeurent pas ignorés de l’âme, mais, dans l’instant de la Résurrection, elle reçoit de nouveau en elle tout ce qui s’harmonise avec l’empreinte laissée en elle par « l’aspect extérieur » (eidos) du corps. ... LA CREATION DE L’HOMME: XXVII

...pas que la semence jetée dans le sein maternel pour servir d’origine à notre organisme corporel est simple d’une certaine façon et présente des parties toutes semblables ? Or qui pourrait exprimer la variété de l’ensemble qui en est formé ? Si vous ne connaissiez les oeuvres ordinaires de la nature, pourriez-vous croire possible ce qui arrive, que le moindre petit élément soit l’origine d’une oeuvre pareille ? Et quand je parle d’une grande oeuvre, je ne regarde pas seulement la formation du corps, mais ce qui, plus que tout, est digne d’admiration, à savoir, notre âme et tous ses attributs. ... LA CREATION DE L’HOMME: XXVII

...RÉFUTATION DE CES FICTIONS QUI CONCERNENT LE PASSAGE DES âmeS D’UN CORPS DANS UN AUTRE Peut-être n’est-il pas hors de notre sujet d’examiner soigneusement les problèmes discutés dans les Églises à propos de l’âme et du corps. ... LA CREATION DE L’HOMME: XXVIII

...Tant que l’âme demeure dans le bien, elle reste sans l’expérience de liaison corporelle, mais si elle déchoit de la participation qu’elle a avec le bien, elle glisse vers la vie d’ici-bas et ainsi se trouve dans un corps. ... LA CREATION DE L’HOMME: XXVIII

...Une autre catégorie d’auteurs, s’attachant à l’ordre suivi par Moïse dans le récit de la formation de l’homme , affirment que temporellement l’âme a été créée après le corps. ... LA CREATION DE L’HOMME: XXVIII

...Par cette façon de parler, ils établissent que la chair vaut mieux que l’âme, puisque celle-ci est introduite dans une chair formée antérieurement : ils disent en effet que l’âme existe en vue du corps, afin que le corps modelé ainsi ne reste pas sans souffle et sans mouvement. ... LA CREATION DE L’HOMME: XXVIII

...Ainsi, d’après les expressions de l’Évangile, l’âme vaut plus que la nourriture, le corps plus que le vêtement, car les seconds sont à cause des premiers. ... LA CREATION DE L’HOMME: XXVIII

...L’âme n’est pas faite pour la nourriture ni le corps pour le vêtement, mais, l’âme et le corps existant d’abord, les seconds ont été découverts après coup pour satisfaire aux besoins des premiers. ... LA CREATION DE L’HOMME: XXVIII

...Ce sage, il me semble, n’est pas loin de la vérité, s’il parle de lui-même ; car toutes ces conceptions, tenant qu’une âme unique passe par ces divers états, sont dignes du bavardage des grenouilles ou des geais, de l’inintelligence des poissons ou de l’insensibilité des chênes. ... LA CREATION DE L’HOMME: XXVIII

...Si l’âme, tirée, à cause du vice, de cet état plus élevé où elle est, après avoir goûté une fois, comme ils disent, à la vie corporelle, devient homme à son tour et si on doit reconnaître que cette vie charnelle est toute soumise aux passions en comparaison de la vie éternelle et incorporelle, il s’ensuit nécessairement que l’âme, dans cette vie où elle trouve en grand nombre les occasions de pécher, en vient à une malice plus grande et connaît de plus en plus l’esclavage des passions. ... LA CREATION DE L’HOMME: XXVIII

...Or, pour l’âme humaine, cet esclavage consiste à ressembler aux animaux. ... LA CREATION DE L’HOMME: XXVIII

...Donc nécessairement l’âme ne cessera de passer dans un état pire, allant toujours à ce qui est plus méprisable et toujours en quête de ce qui est inférieur à la nature où elle est. ... LA CREATION DE L’HOMME: XXVIII

...Mais, du point où elle est parvenue, leur doctrine se perd dans des imaginations incohérentes et logiquement, on entrevoit la perte absolue de l’âme. ... LA CREATION DE L’HOMME: XXVIII

...En somme, selon ces auteurs, par une suite logique, l’âme s’en ira vers le néant. ... LA CREATION DE L’HOMME: XXVIII

...Comme on le voit, le retour à un état meilleur est nécessairement impossible pour l’âme. ... LA CREATION DE L’HOMME: XXVIII

...Ila été admis en effet que l’âme, une fois engagée vers le mal, ne cesse naturellement de descendre. ... LA CREATION DE L’HOMME: XXVIII

...Or l’inanimé vient au-dessous des êtres insensibles et c’est vers l’inanimé que les principes admis au début entraînent l’âme. ... LA CREATION DE L’HOMME: XXVIII

...Comme ces gens ne veulent pas de cette conséquence, ou bien ils enferment l’âme dans un être privé de sensibilité, ou de là ils la font revenir vers la vie humaine ; mais alors, comme nous avons dit, ils donnent à penser que la vie de l’arbre a plus de prix que le premier état de l’âme, si précisément la chute vers le vice a commencé en cet état supérieur et si de l’état inférieur commence le retour vers la vertu. ... LA CREATION DE L’HOMME: XXVIII

...L’invraisemblance de l’opinion qui tient au contraire que l’âme est venue après le corps a été démontrée par ce qui précède. ... LA CREATION DE L’HOMME: XXVIII

...Elle consiste à dire : nous ne croyons pas, selon l’erreur des Grecs, que les âmes emportées dans le mouvement universel, ne purent, à cause de la lourdeur contractée dans le vice, conserver l’allure du mouvement céleste et qu’elles tombèrent sur la terre ; nous n’admettons pas non plus que l’homme fut d’abord façonné par le Verbe comme une statue d’argile, puis que l’âme fut faite en vue du corps. ... LA CREATION DE L’HOMME: XXVIII

...PREUVES ÉTABLISSANT QUE LE COMMENCEMENT DANS L’EXISTENCE EST UNIQUE ET LE MÊME POUR L’âme ET LE CORPS Puisque l’homme est un, dans sa composition d’âme et de corps, son être ne doit avoir qu’une seule et commune origine : autrement dit, si le corps venait d’abord et l’âme ensuite, il faudrait dire l’homme à la fois plus ancien et plus jeune que lui-même. ... LA CREATION DE L’HOMME: XXIX

...Quant à la création des êtres particuliers, un principe ne précède pas l’autre dans l’existence : ni l’âme ne vient avant le corps, ni l’inverse : l’homme ainsi partagé par une différence temporelle serait comme en conflit avec lui-même. ... LA CREATION DE L’HOMME: XXIX

...Il est donc vrai de dire que ni l’âme n’existe avant le corps ni le corps n’existe à part de l’âme, mais pour tous les deux, il n’y a qu’une seule origine : à considérer les choses sur un plan supérieur, cette origine se fonde sur le premier vouloir de Dieu ; d’un point de vue moins élevé, elle a lieu dans les premiers moments de notre venue au monde. ... LA CREATION DE L’HOMME: XXIX

...Comme dans l’embryon déposé en vue de la conception du corps, on ne peut encore distinguer, avant leur formation, les articulations des membres, on ne peut pas davantage y constater les propriétés de l’âme, avant que celle-ci n’en vienne à exercer son activité. ... LA CREATION DE L’HOMME: XXIX

...Mais comme il ne fait de doute pour personne que l’embryon ne contienne les grands traits de la différenciation en membres et en viscères, sans qu’il faille y introduire une force étrangère, puisque la force inhérente à l’embryon amène naturellement cette transformation par l’activité qu’elle possède, nous pouvons raisonner de même au sujet de l’âme : même si elle ne se manifeste pas au grand jour par certaines activités, elle n’en est pas moins présente dans l’embryon. ... LA CREATION DE L’HOMME: XXIX

...En effet la configuration de l’homme à venir y est déjà en puissance, mais l’âme est encore cachée, puisqu’elle ne peut se manifester que selon l’ordre nécessaire. ... LA CREATION DE L’HOMME: XXIX

Étant donné que la force nécessaire à l’enfantement ne vient pas d’un corps mort, mais d’un corps animé et vivant, nous en tirons logiquement la conséquence que ce qui sort d’un vivant pour être l’origine de la vie ne peut être mort et sans âme : car toute chair, si elle n’a pas d’âme, est morte, la mort étant la privation d’âme. ... LA CREATION DE L’HOMME: XXIX

...Or personne n’ira jusqu’à dire que la privation est antérieure à la possession, en voulant établir que le corps inanimé, qui n’est qu’un mort, apparaît avant l’âme. ... LA CREATION DE L’HOMME: XXIX

...Mais nous ne parlons pas encore, à propos de l’élément corporel de cet embryon, de chair, d’os, de cheveux et de tout ce que nous voyons en l’homme fait : chacune de ces parties n’est qu’en puissance et ne paraît pas encore au grand jour ; de même en ce qui concerne l’âme, nous disons que la « raison », l’ « appétit », le « coeur » et tous ses attributs n’ont pas encore dans l’embryon la place qui leur revient : les activités de l’âme se développent en corrélation avec la formation et le perfectionnement du corps qui la reçoit. ... LA CREATION DE L’HOMME: XXIX

...De même qu’un homme arrivé à maturité fait paraître au dehors l’activité de l’âme, ainsi dès sa formation, l’action que l’âme exerce est adaptée et mesurée au besoin présent et elle se traduit par ce fait que l’âme se construit pour elle-même, à travers la matière déposée dans le sein maternel, la demeure qui lui convient. ... LA CREATION DE L’HOMME: XXIX

...En effet, de même que le corps passe progressivement de la petitesse à sa perfection, ainsi l’activité de l’âme se développe et s’accroît en connexion avec le corps. ... LA CREATION DE L’HOMME: XXIX

...Si vous recherchez dans la formation du corps les activités de l’âme, étudiez-vous personnellement, comme dit Moïse, et vous lirez comme en un livre l’histoire des travaux de l’âme. ... LA CREATION DE L’HOMME: XXIX

...Plus clairement que tout raisonnement, la nature elle-même vous raconte les occupations variées de l’âme dans le corps, lorsqu’elle dispose le tout aussi bien que les parties. ... LA CREATION DE L’HOMME: XXIX

...Qui donc, s’il se regarde lui-même, a besoin qu’on lui apprenne sa propre nature ? S’il examine sa manière de vivre, s’il apprend comment le corps est adapté à toutes les fonctions de la vie, il peut connaître à quoi travaille la partie « physique » de l’âme, lors de la première formation de notre être. ... LA CREATION DE L’HOMME: XXIX

...Aussi, de toute évidence, si vous y regardez de près, vous trouverez que l’embryon tiré d’un corps vivant et déposé dans l’atelier de la nature pour la production d’un être n’est pas mort et sans âme. ... LA CREATION DE L’HOMME: XXIX

...Nous nous étions d’abord proposé de montrer que la cause apte à produire notre organisme n’est ni une âme incorporelle, ni un corps inanimé, mais que dès l’origine, à partir des corps animés et vivants, est engendré un être vivant et animé. ... LA CREATION DE L’HOMME: XXX

...Dès le début, en effet, tandis que le corps se forme suivant un plan savamment conçu, la nature fait paraître en lui la force de l’âme qui lui est liée : celle-ci apparaît d’abord obscurément, puis elle éclate peu à peu avec le perfectionnement de l’organisme corporel. ... LA CREATION DE L’HOMME: XXX

...Imaginez pour l’âme un pareil processus et vous ne serez pas loin de la vérité. ... LA CREATION DE L’HOMME: XXX

...De même que dans le travail de la pierre, il y a un moment où l’idée se dégage, d’abord obscurément, puis d’une façon parfaite après l’achèvement de l’oeuvre ; de la même façon aussi dans le modelage de notre être, l’idéal que l’âme doit réaliser ne se fait jour qu’avec le progrès du corps, imparfaitement dans le corps imparfait, parfaitement dans le corps parfait. ... LA CREATION DE L’HOMME: XXX

...Cet amoindrissement, qui nous a valu un mode de naissance soumis aux passions et semblable à celui des animaux, a empêché l’image divine de briller immédiatement en nous et c’est dans la succession que l’homme trouve sa route vers son achèvement, au travers des particularités matérielles et animales de son âme. ... LA CREATION DE L’HOMME: XXX

...Ce n’est pas par l’introduction dans l’homme d’une âme différente de son âme d’enfant que les habitudes de pensée de l’enfance sont chassées et que celles de l’homme apparaissent ; mais la même âme montre dans l’un son état d’imperfection, dans l’autre son état de perfection. ... LA CREATION DE L’HOMME: XXX

...Les êtres, quand ils naissent et se développent, nous disons qu’ils vivent : puisqu’ils ont la vie et le mouvement naturel, on ne peut les dire inanimés ; on ne peut pourtant pas alors dire qu’ils ont une âme parfaite : l’activité des végétaux est toute « physique » et ne s’élève pas aux mouvements de la vie sensitive. ... LA CREATION DE L’HOMME: XXX

...Aussi nous disons que l’âme vraie et parfaite est celle de l’homme et qu’elle se fait connaître par son activité. ... LA CREATION DE L’HOMME: XXX

...Si d’autres êtres participent de la vie, c’est par un habituel abus de langage que nous leur attribuons une âme : car, si leur âme n’est pas parfaite, ils possèdent quelques caractères de cette activité « psychique » qui, comme nous l’apprenons par « l’anthropogenèse mystique » de Moïse, devint le partage de l’homme à la suite de sa parenté avec les êtres vivant dans les passions. ... LA CREATION DE L’HOMME: XXX

...dans sa philosophie élevée pour en faire, non pas un épi, mais un arbre, suivant la comparaison du grain de sénevé avec le Royaume, ce grain qui pousse dans le coeur de celui qui le cultive, qui devient un arbre déployant en tous sens des pensées, poussant en guise de branches des points de doctrine, et qui se dresse si haut dans sa visée religieuse que même les âmes élevées évoluant dans les hauteurs, les oiseaux du ciel, dit l’Évangile, peuvent faire leur nid dans l’ampleur d’un tel branchage ; car c’est comme un refuge pour l’âme qu’un exposé conséquent sur l’objet de sa recherche : l’activité débordante et inquiète de l’esprit, semblable à un vol errant, y trouve son repos. ... Les six jours de la Création

...Le nouvel apôtre a augmenté la phalange des Apôtres, qui lui ont ouvert leurs rangs ; les saints ont attiré vers eux le saint, les athlètes l’athlète, les victorieux le victorieux, les coeurs purs l’âme sans tache, les serviteurs du Verbe le héraut du Verbe. ... ELOGE FUNEBRE DU GRAND MELECE

...Mais que puis-je ? Comment contraindre au ministère de la parole cette langue qu’enchaînent les lourdes entraves de la douleur ? Comment ouvrir cette bouche impuissante à trouver des sons ? Comment faire retentir cette voix qu’étouffent des plaintes et des gémissements arrachés par les souvenirs de l’amitié ? Comment élever les regards de cette âme voilée par les ténèbres du malheur ? Qui, perçant pour moi cet épais et sombre nuage de la douleur, me montrera encore, brillant dans un ciel serein, le rayon de la paix ? Où luira pour nous la lumière, maintenant que le flambeau s’est éclipsé ? Oh ! nuit funeste, qui n’espère plus d’aurore. ... ELOGE FUNEBRE DU GRAND MELECE

...Dans cette arche étaient les colonnes, les bases, les chapiteaux, l’encensoir, le chandelier, le propitiatoire, les piscines, les tentures qui voilent les portes ; dans cette arche était la verge du sacerdoce qui avait fleuri dans ses mains ; enfin, tout ce que nous savons avoir été dans l’arche antique se trouvait réuni dans l’âme de cet homme. ... ELOGE FUNEBRE DU GRAND MELECE

...pour la première fois, elle vit un visage véritablement formé à l’image de Dieu, une inépuisable charité, la grâce répandue sur ses lèvres, une humilité si grande qu’il était impossible de rien concevoir au delà, la douceur de David  , la sagesse de Salomon  , la bonté de Moïse, la justice de Samuel, la vertu de Joseph, la science de Daniel, un zèle pour la foi égal à celui du grand Élie, une pureté de moeurs pareille à celle du sublime Jean-Baptiste, une charité aussi immense que celle de Paul ; elle vit tant de belles qualités réunies dans une seule âme, et elle fut blessée d’un amour divin, et elle aima son époux d’une chaste et vertueuse tendresse. ... ELOGE FUNEBRE DU GRAND MELECE

...Il a abandonné la terre d’Égypte et ce monde de matière ; il a franchi non pas la mer Rouge, mais la noire et sombre mer de la vie ; il est entré dans la terre de la promesse, il converse avec Dieu sur la montagne, il a dégagé son âme de ses sandales, afin qu’elle pût fouler avec le pied libre de la pensée la sainte terre où l’on voit Dieu. ... ELOGE FUNEBRE DU GRAND MELECE

...Le mal, jailli de la fatale racine, fleurissait alors dans toute sa verve, croissant et pullulant comme une végétation monstrueuse dans l’âme d’hommes que leurs crimes rendaient fameux, en leurs époques. ... SUR LA NAISSANCE DE JESUS-CHRIST

...Que répond à ces mots l’ange nuptial ? Quel lit lui présente-t-il, où doit se consommer ce chaste et pur mariage ? Le Saint Esprit, dit-il, viendra sur toi et la puissance du Très-Haut te prendra sous son ombre; O sein bienheureux ! L’excès de sa pureté lui attire les biens de l’âme. ... SUR LA NAISSANCE DE JESUS-CHRIST

...Pour toutes les créatures, c’est à peine si l’âme, lorsqu’elle est pure, sait recevoir le Saint Esprit. ... SUR LA NAISSANCE DE JESUS-CHRIST

...Mais il se peut que cette affirmation soit contestée par celui qui regarde notre condition présente ; il croit pouvoir prouver que nous ne disons pas la vérité, car l’homme, aujourd’hui, nous ne le voyons pas au milieu de ces biens-là, c’est presque le contraire ! Où est, en effet, le caractère divin de l’âme ? où, l’absence de souffrance du corps ? où, cette éternité ? Une vie brève, sujette à la souffrance et à la mort, une disposition à subir toutes les sortes de maladies physiques et morales : voilà les arguments, avec d’autres du même genre, qui lui serviront à accabler notre nature, et il croira réfuter ainsi ce que nous avons dit de l’homme. ... Catéchèse de la foi

...Si donc, selon la parole du Prophète (Is 1, 16), quand l’eau du sacrement nous a baignés, elle a purifié les désirs de notre volonté et effacé les vices de l’âme, c’est alors que nous devenons meilleurs et que la transformation se fait dans le sens du mieux. ... Catéchèse de la foi

...Mais si le bain est donné au corps seul, sans que l’âme soit lavée des souillures provoquées par les passions, et si la vie qui suit l’initiation n’est pas différente de celle qui l’a précédée, je le dirai sans détour, même si mon propos est audacieux : l’eau, dans ce cas-là, n’est que de l’eau. ... Catéchèse de la foi

...L’âme humaine passe donc de la vie charnelle à ce bien, échangeant ainsi l’existence présente contre une autre condition de vie, dont nous ne pouvons pas connaître avec exactitude la nature, nous qui sommes encore mêlés à la chair, mais sur laquelle il est possible, par déduction de ce que nous savons de cette vie-ci, de former des conjectures comparatives. ... DISCOURS SUR "CEUX QUI SE SONT ENDORMIS DANS LA MORT"( 1 Thes 4,13) RECHERCHE DU VRAI BIEN

...En effet, l’âme ne sera plus liée à l’épaisseur corporelle ni placée sous l’égale domination des éléments contraires, qui, par le combat qu’ils se livrent entre eux, donnent à la fois consistance et santé à notre organisme : de fait, l’excès ou le relâchement de l’un des contraires devient pour la nature une souffrance et une faiblesse. ... DISCOURS SUR "CEUX QUI SE SONT ENDORMIS DANS LA MORT"( 1 Thes 4,13) RECHERCHE DU VRAI BIEN

...Au contraire, rien en l’âme n’est amoindri par un vide ni accablé d’une charge; loin de subir les désagréments de l’air (je veux dire le froid et la chaleur), et débarrassée de toutes les contrariétés pensables, elle demeure en un lieu où la vie est libérée et déchargée de toute peine contraignante : plus de terre à travailler, de mers à traverser, de commerce dégradant à faire et à tenir, plus de maisons à construire, de vêtements à tisser ni de travaux d’ouvriers à accomplir. ... DISCOURS SUR "CEUX QUI SE SONT ENDORMIS DANS LA MORT"( 1 Thes 4,13) RECHERCHE DU VRAI BIEN

à corps dans les rangs de l’infanterie; elle n’est pas occupée aux préparatifs militaires, ni soumise aux contributions de guerre, ni à la réalisation de fossés et de murs : exemptée et libérée de tout souci de cette sorte, elle n’a ni ne crée aucune difficulté; servitude ou souveraineté, misère ou richesse, noble ou basse naissance, humble condition du simple particulier ou puissance des dignitaires, aucune inégalité de ce type n’a de place dans cette vie : son absence de besoin et son immatérialité enlèvent à tous les désagréments de ce genre leur nécessité; si, en elle, l’âme subsiste, ce n’est pas par participation au sec et à l’humide , mais par la saisie de la nature divine, et nous ne doutons pas qu’au lieu du souffle aérien, ce soit à l’Esprit de vérité et de sainteté qu’elle communie (cf 2 Cor 13,13). ... DISCOURS SUR "CEUX QUI SE SONT ENDORMIS DANS LA MORT"( 1 Thes 4,13) RECHERCHE DU VRAI BIEN

...Que notre esprit parle donc en leur nom, et disons, en sortant autant qu’il est possible de notre corps par la pensée, et en détournant notre âme du penchant vers la matière : " Homme, qui que tu sois, toi qui as part à la nature humaine, "Prête attention à toi", selon le commandement de Moïse (Deut 15,9), et connais-toi toi-même , en sachant bien qui tu es et en distinguant par la réflexion ce que tu es vraiment de ce que tu vois autour de toi; quand tu regardes ce qui est en dehors de toi, ne crois pas que c’est toi-même que tu vois; écoute le grand Paul, juge attentif et rigoureux de notre nature, qui dit que nous avons un homme extérieur et un homme ... DISCOURS SUR "CEUX QUI SE SONT ENDORMIS DANS LA MORT"( 1 Thes 4,13) EXHORTATION À LA CONNAISSANCE DE LA VIE INCORPORELLE

...Néanmoins, même en le voulant vraiment, il n’est pas facile de se voir soi-même, étant donné qu’aucun effort de pensée ne peut nous rendre possible l’impossible : c’est ce que fit la nature pour les yeux du corps, qui voient tout, mais demeurent incapables de se regarder eux-mêmes; de même, l’âme explore, recherche de mille manières et suit à la trace tout ce qui est en-dehors d’elle, mais il lui est impossible de se voir elle-même. ... DISCOURS SUR "CEUX QUI SE SONT ENDORMIS DANS LA MORT"( 1 Thes 4,13) EXHORTATION À LA CONNAISSANCE DE LA VIE INCORPORELLE

...Que l’âme imite donc les yeux : à eux aussi la nature refuse la faculté de tourner sur eux-mêmes leur propre vue et de se mirer eux-mêmes; en regardant toutefois dans un miroir la forme et la configuration qu’a leur propre rondeur, ils se voient par l’intermédiaire de l’image; de même il faut que l’âme regarde sa propre image et considère comme sien ce qu’elle voit dans le caractère dont elle a reçu la ressemblance (cf 2 Cor 3,18; cf Gen 1,26; cf Sag 7,26). ... DISCOURS SUR "CEUX QUI SE SONT ENDORMIS DANS LA MORT"( 1 Thes 4,13) EXHORTATION À LA CONNAISSANCE DE LA VIE INCORPORELLE

...Il convient cependant de modifier un peu l’exemple pour que l’idée soit appropriée à la raison; car l’image de la forme apparaissant dans le miroir est une imitation du modèle, tandis que pour le caractère de l’âme, notre idée est inverse : comme la forme de l’âme est faite à l’image de la beauté divine, lorsque l’âme regarde son modèle, alors c’est elle-même qu’elle voit avec clarté. ... DISCOURS SUR "CEUX QUI SE SONT ENDORMIS DANS LA MORT"( 1 Thes 4,13) EXHORTATION À LA CONNAISSANCE DE LA VIE INCORPORELLE

...Quel est donc le trait divin auquel l’âme est conformée ? Ce ne sont ni le corps, ni la configuration, ni la forme, ni la taille, ni la solidité, ni le poids, ni le lieu, ni le temps, ni aucune des propriétés similaires par lesquelles on a connaissance de la création matérielle, mais une fois que l’on a écarté toutes les particularités de ce genre, c’est comme quelque chose d’intelligible, immatériel, intangible, incorporel et sans étendue que nous devons sans aucun doute concevoir le reste . ... DISCOURS SUR "CEUX QUI SE SONT ENDORMIS DANS LA MORT"( 1 Thes 4,13) EXHORTATION À LA CONNAISSANCE DE LA VIE INCORPORELLE

...Si le caractère du modèle est ainsi conçu, on doit logiquement reconnaître l’âme, qui y est entièrement conformée, d’après les mêmes caractères, à savoir qu’elle est, elle aussi, immatérielle, invisible, intelligible et incorporelle. ... DISCOURS SUR "CEUX QUI SE SONT ENDORMIS DANS LA MORT"( 1 Thes 4,13) EXHORTATION À LA CONNAISSANCE DE LA VIE INCORPORELLE

...Or il est clair pour tous que, de la même manière que la chair, qui est matérielle, a été apparentée à la matérialité de cette vie, de même l’âme a part à la vie intelligible et immatérielle lorsqu’elle a secoué (cf Luc 9,5) la matière qui la recouvre. ... DISCOURS SUR "CEUX QUI SE SONT ENDORMIS DANS LA MORT"( 1 Thes 4,13) EXHORTATION À LA CONNAISSANCE DE LA VIE INCORPORELLE

...n’est composé d’aucune partie et sa nature est simple et uniforme; mais il vit au milieu d’éléments étrangers et différents, alors qu’il n’est pas de même sorte que le peuple des éléments qui l’entourent; inséminé malgré lui dans la multiplicité du corps, il contraint sa propre nature en s’unissant avec les éléments étrangers; puisque ceux-ci, par une mutuelle désunion, sont naturellement entraînés vers ce qui leur est apparenté et familier, et que leur cohésion se dissout et se défait, la sensibilité en est nécessairement affligée, et avec elle la partie intellectuelle de l’âme qui, du fait de l’habitude, est toujours encline à s’attrister. ... DISCOURS SUR "CEUX QUI SE SONT ENDORMIS DANS LA MORT"( 1 Thes 4,13) EXHORTATION À LA CONNAISSANCE DE LA VIE INCORPORELLE

...Pourtant, même la nature divine, bienheureuse et insaisissable qui "surpasse toute intelligence" (Phil 4,7), nous avons mis notre foi dans son existence, alors qu’aucune conjecture n’a encore saisi en quoi consiste son être; néanmoins nous aimons "de tout notre coeur, de toute notre âme et de toute notre force" (Deut 6,5) un être que nous ne connaissons pas et qu’il est impossible de saisir par le moindre raisonnement. ... DISCOURS SUR "CEUX QUI SE SONT ENDORMIS DANS LA MORT"( 1 Thes 4,13) EXHORTATION À LA CONNAISSANCE DE LA VIE INCORPORELLE

...s’avançant vers cette lumière et en aspirant le souffle pur, quelle différence il y a entre cette vie-là et la nôtre; en revanche, ceux qu’ils ont laissés à cette vie humide et molle, en vérité, sont des embryons et non des hommes, lorsqu’ils se lamentent sur celui qui, avant eux, est sorti des attaches qui nous enserrent, comme s’il avait perdu un bien; mais ils ne savent pas que son oeil s’ouvre comme celui d’un nouveau-né en quittant les attaches de la vie présente (il faut, certes, entendre par là l’oeil de l’âme (cf Éph 1,18), grâce auquel elle discerne la vérité des êtres), ni que s’éveille son sens acoustique, par lequel il entend les paroles ineffables "qu’il n’est pas permis à un homme de dire", comme dit l’Apôtre (2 Cor 12,4), ni que sa bouche s’ouvre et aspire le souffle pur et immatériel, qui le tend vers la voix intelligible et la Parole de vérité, lorsqu’il a été uni à l’écho du choeur des saints en fête; de même lui est accordé un goût divin, par lequel il sait, comme il est écrit ... DISCOURS SUR "CEUX QUI SE SONT ENDORMIS DANS LA MORT"( 1 Thes 4,13) EXHORTATION À LA CONNAISSANCE DE LA VIE INCORPORELLE

...l’Apôtre (2 Cor 12,4), ni que sa bouche s’ouvre et aspire le souffle pur et immatériel, qui le tend vers la voix intelligible et la Parole de vérité, lorsqu’il a été uni à l’écho du choeur des saints en fête; de même lui est accordé un goût divin, par lequel il sait, comme il est écrit dans le Ps ume, que "le Seigneur   est bon" (Ps 33,9); grâce à son odorat il perçoit "la bonne odeur du Christ" (2 Cor 2,15; cf Éph 5,2), et en recevant en outre le toucher, son âme tâte la vérité et "touche le Verbe", comme en témoigne Jean (1 Jn 1,1) . ... DISCOURS SUR "CEUX QUI SE SONT ENDORMIS DANS LA MORT"( 1 Thes 4,13) EXHORTATION À LA CONNAISSANCE DE LA VIE INCORPORELLE

...Rétablissement du jugement de l’âme, troublé par les sens. ... DISCOURS SUR "CEUX QUI SE SONT ENDORMIS DANS LA MORT"( 1 Thes 4,13) EXHORTATION À LA CONNAISSANCE DE LA VIE INCORPORELLE

...Si, après l’enfantement à travers la mort, ces possibilités et d’autres semblables sont offertes aux hommes, quel sens ont le deuil, l’air sombre et l’abattement ? Qu’il nous réponde maintenant, celui qui scrute la nature des choses, s’il juge préférable de se tromper dans la saisie du bien à cause des sens corporels, plutôt que de regarder la réalité des choses elle-même à l’oeil nu de son âme ! Car il s’ensuit nécessairement qu’ici-bas l’âme est l’esclave d’un jugement extérieur sur l’idée supposée du bien : en effet, puisque le corps d’un enfant ne peut pas encore contenir la perfection des facultés de l’âme , et que le plein développement des organes sensibles, lorsqu’ils naissent avec le nouveau-né, est donné immédiatement, pour ces raisons l’intelligence est d’abord devancée dans son jugement du bien par la sensibilité, et l’âme reçoit sans aucun examen critique ce que les sens, d’après ce qu’il leur a semblé, ont d’ores et ... DISCOURS SUR "CEUX QUI SE SONT ENDORMIS DANS LA MORT"( 1 Thes 4,13) EXHORTATION À LA CONNAISSANCE DE LA VIE INCORPORELLE

...Si, après l’enfantement à travers la mort, ces possibilités et d’autres semblables sont offertes aux hommes, quel sens ont le deuil, l’air sombre et l’abattement ? Qu’il nous réponde maintenant, celui qui scrute la nature des choses, s’il juge préférable de se tromper dans la saisie du bien à cause des sens corporels, plutôt que de regarder la réalité des choses elle-même à l’oeil nu de son âme ! Car il s’ensuit nécessairement qu’ici-bas l’âme est l’esclave d’un jugement extérieur sur l’idée supposée du bien : en effet, puisque le corps d’un enfant ne peut pas encore contenir la perfection des facultés de l’âme , et que le plein développement des organes sensibles, lorsqu’ils naissent avec le nouveau-né, est donné immédiatement, pour ces raisons l’intelligence est d’abord devancée dans son jugement du bien par la sensibilité, et l’âme reçoit sans aucun examen critique ce que les sens, d’après ce qu’il leur a semblé, ont d’ores et déja considéré comme bon et que, par habitude, ils ... DISCOURS SUR "CEUX QUI SE SONT ENDORMIS DANS LA MORT"( 1 Thes 4,13) EXHORTATION À LA CONNAISSANCE DE LA VIE INCORPORELLE

...offertes aux hommes, quel sens ont le deuil, l’air sombre et l’abattement ? Qu’il nous réponde maintenant, celui qui scrute la nature des choses, s’il juge préférable de se tromper dans la saisie du bien à cause des sens corporels, plutôt que de regarder la réalité des choses elle-même à l’oeil nu de son âme ! Car il s’ensuit nécessairement qu’ici-bas l’âme est l’esclave d’un jugement extérieur sur l’idée supposée du bien : en effet, puisque le corps d’un enfant ne peut pas encore contenir la perfection des facultés de l’âme , et que le plein développement des organes sensibles, lorsqu’ils naissent avec le nouveau-né, est donné immédiatement, pour ces raisons l’intelligence est d’abord devancée dans son jugement du bien par la sensibilité, et l’âme reçoit sans aucun examen critique ce que les sens, d’après ce qu’il leur a semblé, ont d’ores et déja considéré comme bon et que, par habitude, ils ont jugé d’avance comme tel; convaincue que le bien est ce que la sensation a au préalable jugé et attesté comme tel, elle voit le bien dans des couleurs, des saveurs et ... DISCOURS SUR "CEUX QUI SE SONT ENDORMIS DANS LA MORT"( 1 Thes 4,13) EXHORTATION À LA CONNAISSANCE DE LA VIE INCORPORELLE

...bien à cause des sens corporels, plutôt que de regarder la réalité des choses elle-même à l’oeil nu de son âme ! Car il s’ensuit nécessairement qu’ici-bas l’âme est l’esclave d’un jugement extérieur sur l’idée supposée du bien : en effet, puisque le corps d’un enfant ne peut pas encore contenir la perfection des facultés de l’âme , et que le plein développement des organes sensibles, lorsqu’ils naissent avec le nouveau-né, est donné immédiatement, pour ces raisons l’intelligence est d’abord devancée dans son jugement du bien par la sensibilité, et l’âme reçoit sans aucun examen critique ce que les sens, d’après ce qu’il leur a semblé, ont d’ores et déja considéré comme bon et que, par habitude, ils ont jugé d’avance comme tel; convaincue que le bien est ce que la sensation a au préalable jugé et attesté comme tel, elle voit le bien dans des couleurs, des saveurs et d’autres sottises de ce genre; comme ces dernières disparaissent après la sortie du corps, c’est en toute nécessité qu’apparaît à l’âme le vrai bien, auquel elle a été naturellement apparentée. ... DISCOURS SUR "CEUX QUI SE SONT ENDORMIS DANS LA MORT"( 1 Thes 4,13) EXHORTATION À LA CONNAISSANCE DE LA VIE INCORPORELLE

...abord devancée dans son jugement du bien par la sensibilité, et l’âme reçoit sans aucun examen critique ce que les sens, d’après ce qu’il leur a semblé, ont d’ores et déja considéré comme bon et que, par habitude, ils ont jugé d’avance comme tel; convaincue que le bien est ce que la sensation a au préalable jugé et attesté comme tel, elle voit le bien dans des couleurs, des saveurs et d’autres sottises de ce genre; comme ces dernières disparaissent après la sortie du corps, c’est en toute nécessité qu’apparaît à l’âme le vrai bien, auquel elle a été naturellement apparentée. ... DISCOURS SUR "CEUX QUI SE SONT ENDORMIS DANS LA MORT"( 1 Thes 4,13) EXHORTATION À LA CONNAISSANCE DE LA VIE INCORPORELLE

...Cependant, s’il incline vers la pente irrationnelle des passions après avoir pris pour complice la peau des bêtes, c’est en vain qu’il décidera de se tourner vers le bien après la sortie du corps, mais il mesurera la différence entre la vertu et le vice, parce qu’il ne pourra pas prendre part à la vie divine sans être lavé par le feu purificateur de la souillure immiscée en son âme. ... DISCOURS SUR "CEUX QUI SE SONT ENDORMIS DANS LA MORT"( 1 Thes 4,13) DÉFENSE DU CORPS

...Cécité de l’âme . ... DISCOURS SUR "CEUX QUI SE SONT ENDORMIS DANS LA MORT"( 1 Thes 4,13) DÉFENSE DU CORPS

...De même, quand le vice, par la tromperie de l’Adversaire, s’est écoulé comme un liquide dans l’oeil de l’âme, le raisonnement, familiarisé par la passion avec l’obscurité, a penché de lui-même vers la vie de ténèbre (en effet, "quiconque fait le mal hait la lumière" (Jn 3,20), comme le dit la Parole divine), mais une fois le mal éliminé des êtres et revenu au néant, à nouveau la nature se tourne avec plaisir vers la lumière, puisque ce qui troublait la pureté de l’âme a disparu. ... DISCOURS SUR "CEUX QUI SE SONT ENDORMIS DANS LA MORT"( 1 Thes 4,13) DÉFENSE DU CORPS

...Que les insensés n’offensent donc pas leur corps : c’est par lui, lorsqu’après cette vie, il aura été recomposé par la régénération en un état plus divin, que l’âme sera embellie, la mort expurgeant ce qui est superflu et inutile à la jouissance de la vie future. ... DISCOURS SUR "CEUX QUI SE SONT ENDORMIS DANS LA MORT"( 1 Thes 4,13) LA RÉSURRECTION DU CORPS

...Le corps, expression de l’âme Il n’est pas aisé non plus d’envisager par analogie sous quelle forme nous nous épanouirons, étant donné que conformément à la foi, les biens que l’espérance nous propose dépassent la vue, l’ouïe et l’intelligence (cf 1 Cor 2,9); ou bien peut-être, si l’on dit que la qualité propre des traits moraux est la forme sous laquelle chacun sera reconnaissable, ne sera-t-on pas complètement dans le faux. ... DISCOURS SUR "CEUX QUI SE SONT ENDORMIS DANS LA MORT"( 1 Thes 4,13) LA RÉSURRECTION DU CORPS

...ou la diminution de l’un des éléments contraires dont dépendent la configuration et la couleur qu’a notre aspect propre, de même, à mon avis, ce qui donne alors à chacun son aspect du point de vue de la forme, ce ne sont pas ces éléments-là, mais ce qui le caractérise, ce sont les propriétés concernant le vice ou la vertu, dont le mélange détermine de telle ou telle manière par sa qualité notre forme; et il en va à peu près de même dans la vie présente : lorsque l’expression extérieure du visage révèle celle, secrète, de l’âme, nous reconnaissons facilement l’homme dominé par la tristesse, emporté par la colère ou débridé dans ses désirs et, inversement, l’homme radieux, sans courroux ou embelli par l’auguste empreinte de la tempérance. ... DISCOURS SUR "CEUX QUI SE SONT ENDORMIS DANS LA MORT"( 1 Thes 4,13) LA RÉSURRECTION DU CORPS

...Ne vous attristez donc pas de "la tristesse du monde, qui produit la mort" (2 Cor 7,10), comme le dit l’Apôtre, mais de "la tristesse selon Dieu" (2 Cor 7,10), dont la fin est le salut de l’âme. ... PÉRORAISON

...Il a plu à quelques-uns de ceux qui nous ont précédés de croire authentique l’évocation de l’âme faite par cette sorcière à l’époque de Samuel (1 S 28,3-25), et ils ont avancé pour justifier leur point de vue le motif suivant. ... LETTRE SUR LA NECROMANCIENNE

64) qu’il représentait constamment au Seigneur que Saül avait fait disparaître du peuple les enchantements des nécromanciennes, destinés à tromper les hommes, comme de ce fait le prophète supportait avec peine que le Seigneur   ne veuille pas changer de sentiments envers le réprouvé, ils disent que Dieu permit que l’âme du prophète fût évoquée par de tels sortilèges, pour que Samuel voie que c’était à tort qu’il prenait sa défense devant Dieu en disant qu’il était hostile aux nécromanciennes, lui qui à ce moment même, au moyen de leur sorcellerie, demandait à l’oracle de faire remonter son âme. ... LETTRE SUR LA NECROMANCIENNE

...représentait constamment au Seigneur que Saül avait fait disparaître du peuple les enchantements des nécromanciennes, destinés à tromper les hommes, comme de ce fait le prophète supportait avec peine que le Seigneur   ne veuille pas changer de sentiments envers le réprouvé, ils disent que Dieu permit que l’âme du prophète fût évoquée par de tels sortilèges, pour que Samuel voie que c’était à tort qu’il prenait sa défense devant Dieu en disant qu’il était hostile aux nécromanciennes, lui qui à ce moment même, au moyen de leur sorcellerie, demandait à l’oracle de faire remonter son âme. ... LETTRE SUR LA NECROMANCIENNE

...Est-ce donc que l’âme de Samuel aussi se trouve avec les démons ? Jamais de la vie ! Mais le démon, qui toujours obéissait à la magicienne, a pris avec lui d’autres esprits (cf Mt 12,45) pour tromper la femme elle-même, et par elle Saül, lui aussi trompé. ... LETTRE SUR LA NECROMANCIENNE

...Puis il parfume la tête de l’huile de l’Esprit ; il ajoute le vin qui réjouit le coeur (cf Ps 103, 15) et qui inspire à l’âme cette sobre ivresse, lui faisant oublier l’éphémère pour songer à l’éternel. ... Sermon sur l’Ascension

...Dans le suivant, il appelle l’âme à une joie plus grande et plus accomplie encore. ... Sermon sur l’Ascension

...Car on ne saurait accéder à cette montagne sans être accompagné des vertus : il faut des mains innocentes, loin de la souillure du mal, il faut aussi un coeur pur, sans tourner son âme vers les idoles ni vouloir tromper son prochain (24, 4). ... Sermon sur l’Ascension

...Cependant, le genre humain, à cause de la faiblesse d’âme qu’avait provoquée sa famine, était incapable d’englober la totalité. ... Sur la Pentecôte

...Vous vous plaignez, vous vous désoler de n’avoir plus à contempler la beauté de ce corps ; c’est que vous ne voyez pas la véritable splendeur de son âme, celle qui fait son allégresse et sa joie dans l’assemblée bienheureuse. ... ELOGE FUNEBRE DE PULCHERIE

...Qu’elles sont belles ces mains qui n’ont jamais touché au mal ! Qu’ils sont resplendissants ces pieds qui n’ont pas foulé la voie de la débauche et de la dépravation, qui n’ont pas suivi la trace des pécheurs dans le chemin du vice ! Qu’elles sont majestueuses toutes les parties de notre âme, revêtue, non de l’éclat des pierreries, mais brillante de candeur, de pureté et d’innocence ! Vous regrettez peut-être que cette enfant n’ait pas atteint la vieillesse ? Que trouvez-vous donc de si attrayant dans cet âge ? Sont-ce les yeux rouges et malades ? Les rides qui sillonnent le visage ? Les dents branlantes et gênant des paroles mal articulées ? Regretteriez-vous des mains tremblantes, un corps penché vers la terre ? Enviez-vous le sort du vieillard qui chancelle ou succombe sous le poids de sa frêle existence et qui a besoin d’un soutien pour le conduire ? Voyez-le : son coeur est froid, sa ... ELOGE FUNEBRE DE PULCHERIE

...Car une âme pareille, pure de toute faute lorsque son juge l’appelle, n’a pas à redouter l’enfer ni la terrible sentence. ... ELOGE FUNEBRE DE PULCHERIE

...Animé du désir d’échapper à toutes ces misères, je l’entends s’écrier ici : " Mon âme désire ardemment après les parois de l’Éternel ". ... ELOGE FUNEBRE DE PULCHERIE

...Ailleurs : " Tirez, ô mon Dieu, mon âme de prison ". ... ELOGE FUNEBRE DE PULCHERIE

...Elle savait qu’à la mort l’âme entre en possession de cette récompense que l’oeil n’a pas vue, que l’oreille n’a pas entendue, que le coeur de l’homme n’a pas pu concevoir, de cette demeure où l’amour ne causera plus ses tourments, où les passions honteuses cesseront de nous combattre, et où l’orgueil n’aura plus de puissance ; elle était fortement pénétrée que là nous n’avons plus à redouter ces maux et ces inquiétudes qui s’abattent sur le coeur de l’homme, mais que tout s’unit à Dieu. ... ELOGE FUNEBRE DE PULCHERIE

...Remarquez, je vous prie, la force d’âme de cet athlète et ne vous contentez pas d’admirer sa victoire, quel fruit pourriez-vous retirer d’une admiration stérile ? Mais voyez en lui un modèle à suivre dans de semblables circonstances, un héros à imiter dans les combats de cette vie, un exemple de patience et de vertu, lorsque, frappés par les revers, vous avez besoin de fortifier et de rassurer votre coeur. ... ELOGE FUNEBRE DE PULCHERIE

...Voyez-vous la grandeur d’âme de ce héros ? Il passe ses heures d’afflictions à méditer et à contempler la vérité, persuadé que la vie véritable, la vie bienheureuse repose sur l’espérance ; et que les jours de la terre ne sont en quelque sorte que le grain que l’on sème pour les jours de l’éternité. ... ELOGE FUNEBRE DE PULCHERIE

...Ce saint homme reçoit de Dieu la promesse d’avoir en double les biens qui lui avaient été enlevés ; cette promesse s’exécute pour tout ; pourquoi alors, pourriez-vous me dire, n’est-il pas devenu père d’un nombre double d’enfants, mais seulement de dix comme avant ? L’âme de l’homme étant immortelle, il ne peut voir naître dans sa famille que ce qu’il avait perdu, car les derniers ajoutés aux premiers et réunis après leur mort dans le sein du Seigneur, forment ensemble le double de ceux qui avait avant ses revers. ... ELOGE FUNEBRE DE PULCHERIE

...Ce dernier, en effet, avec plus de perspicacité que quiconque, a discerné l’être du Christ et a montré par ses oeuvres quel doit être celui qui porte son Nom: il a imité le Christ d’une manière si sensible qu’il a révélé en sa personne une figure de son Maître, son âme étant passée de sa forme propre en celle de son modèle grâce à l’imitation la plus exacte; à un tel point que, apparemment, ce n’était plus Paul qui vivait et parlait, mais que le Christ en personne semblait vivre en lui; ainsi l’a exprimé celui qui avait un sens merveilleux des biens qu’il possédait en propre: "Puisque vous cherchez à découvrir une preuve que le Christ parle en moi", et "je vis, non plus moi-même,s mais le Christ vit en moi". ... LETTRE A OLYMPIOS, TOUCHANT LA PERFECTION INTRODUCTION

...Ce qu’un tel, en effet, réclame en priant et vers quoi il regarde avec les yeux de l’âme, il l’attire à soi grâce à sa prière; et de cette façon, en même temps que "par la puissance s’affermit dans l’homme intérieur", comme dit l’Apôtre, celui qui se tourne vers la Puissance (or la Puissance, c’est Christ), en même temps devient un sage, comme le dit le proverbe, celui qui invoque la Sagesse, et dans sa pensée le Seigneur   est encore la Sagesse. ... LETTRE A OLYMPIOS, TOUCHANT LA PERFECTION CORPS DU TRAITÉ

...Car pour ceux qui étaient désunis, la paix peut se définir ainsi: n’être plus qu’un coeur et qu’une âme. ... LETTRE A OLYMPIOS, TOUCHANT LA PERFECTION CORPS DU TRAITÉ

...C’est un enseignement semblable que l’on retire en songeant que le Christ est le propitiatoire aspergé de son propre sang: chaque homme, en songeant à cela, devient en personne pour lui-même un propitiatoire, en purifiant son âme par la mortification de ses membres. ... LETTRE A OLYMPIOS, TOUCHANT LA PERFECTION CORPS DU TRAITÉ

...et trouve en Lui sa stabilité, osera prendre pour témoin d’une vie inconséquente Celui qui embrasse en Lui-même l’existence de chacun? En appelant ailleurs le Seigneur   "Aliment et Breuvage spirituels", le divin Apôtre suggère par ces mots l’idée que la nature humaine n’est pas une substance simple, qu’une partie spirituelle au contraire s’y mêle à la partie sensible, qu’il y a donc une nourriture appropriée à chacune des parties qu’on observe en nous: un aliment matériel pour soutenir notre corps et une nourriture spirituelle pour produire en nous la vigueur de l’âme. ... LETTRE A OLYMPIOS, TOUCHANT LA PERFECTION CORPS DU TRAITÉ

...Ce qui vient d’être dit donne à entendre quelle puissance a le Verbe: Il assure sa nourriture à l’âme qui, proportionnellement à ses besoins, reçoit de Lui la grâce, selon le langage figuré du prophète qui, sous le signe du "pré d’herbe fraîche" et "des eaux délassantes", exprime la consolation venant du Verbe aux âmes fatiguées. ... LETTRE A OLYMPIOS, TOUCHANT LA PERFECTION CORPS DU TRAITÉ

...Le Christ, appelé encore le Rocher, nous fait mettre à profit ce nom à la fois par l’affermissement d’une base immuable de la vie selon la sainteté, par une conduite inébranlable orientée vers la constance dans les épreuves, et à travers les efforts de notre âme pour montrer sa solidité et son endurance contre tout assaut du péché; grâce à ces efforts et d’autres semblables, nous aussi deviendrons un rocher, en reproduisant autant qu’il est possible, à l’intérieur de notre nature instable, la Stabilité et l’Immutabilité du Seigneur. ... LETTRE A OLYMPIOS, TOUCHANT LA PERFECTION CORPS DU TRAITÉ

...sainteté, c’est le Christ, ainsi désigné par Paul; en même temps, la foi en Lui devient la base de cette haute tour qui s’édifie par notre vie; dès lors que nous établissons sur la foi les principes de notre vie, comme on pose une pierre de fondation, et que nous décidons d’établir dans la pureté nos pensées et nos actes en dirigeant heureusement nos actions de chaque jour, la Tête qui couronne l’univers vient également nous couronner; elle s’ajuste au sommet des deux murs dont l’un se rapporte au corps, l’autre à l’âme et que notre vie élève par les bonnes moeurs et la pureté, et elle assure notre connexion à l’équerre; de sorte que s’il vient à manquer l’un des deux pans de muraille, soit que les bonnes oeuvres, ce qui se voit, ne s’élèvent pas de concert avec la pureté de notre âme, soit que la sainteté de celle-ci ne marche pas de pair avec ce qui se voit, le Christ ne peut alors couronner cette vie incomplète: il s’ajuste seulement à un édifice comportant deux murs élevés simultanément à l’équerre, et l’équerre est ... LETTRE A OLYMPIOS, TOUCHANT LA PERFECTION CORPS DU TRAITÉ

...la pureté nos pensées et nos actes en dirigeant heureusement nos actions de chaque jour, la Tête qui couronne l’univers vient également nous couronner; elle s’ajuste au sommet des deux murs dont l’un se rapporte au corps, l’autre à l’âme et que notre vie élève par les bonnes moeurs et la pureté, et elle assure notre connexion à l’équerre; de sorte que s’il vient à manquer l’un des deux pans de muraille, soit que les bonnes oeuvres, ce qui se voit, ne s’élèvent pas de concert avec la pureté de notre âme, soit que la sainteté de celle-ci ne marche pas de pair avec ce qui se voit, le Christ ne peut alors couronner cette vie incomplète: il s’ajuste seulement à un édifice comportant deux murs élevés simultanément à l’équerre, et l’équerre est irréalisable en dehors de l’élévation simultanée des deux murs. ... LETTRE A OLYMPIOS, TOUCHANT LA PERFECTION CORPS DU TRAITÉ

...Car d’une part, "la sagesse n’entrera pas dans une âme perverse", comme le dit la parole de Dieu; le coeur pur, d’autre part, en lui-même n’a rien d’autre en vue que Dieu; comme il adhère à Lui solidement par l’incorruptibilité, il a reçu de Dieu à l’intérieur de son être tout ce qui constitue l’excellence de son règne. ... LETTRE A OLYMPIOS, TOUCHANT LA PERFECTION CORPS DU TRAITÉ

...Les hommes, en effet, selon la parole du prophète, se sont coupés par le péché du sein maternel, où ils trouvaient la vie et se sont égarés, en proférant l’erreur au lieu de la vérité, loin des entrailles où ils avaient été formés; c’est pourquoi (notre Médiateur) S’est chargé des prémices de notre commune nature en prenant un corps et une âme, les a sauvées en sa Personne, purifiées de tout mal et de toute compromission avec lui et les a rendues saintes, afin d’attirer à Soi, avec ces prémices et par elles, qu’Il a consacrées par l’incorruptibilité, au Père de l’incorruptibilité, tout ce qui se trouve d’une nature analogue à la leur et d’une même race, et afin d’accueillir à la fois les fils qui étaient publiquement déshérités pour que le Père les adopte, et les ennemis de Dieu, pour les rendre participant de sa Divinité. ... LETTRE A OLYMPIOS, TOUCHANT LA PERFECTION CORPS DU TRAITÉ

...L’activité mentale, en effet, est à l’origine de toute parole; en second après l’opération de l’esprit, vient la parole qui rend compte, par la voix, de l’empreinte, reçue dans l’âme, de l’activité mentale; la troisième place, après l’intelligence et la parole, est occupée par l’action qui amène à se réaliser ce que l’on a conçu. ... LETTRE A OLYMPIOS, TOUCHANT LA PERFECTION CONCLUSION

...chrétien? Quoi d’autre, sinon d’ordonner continuellement en lui-même ses intentions, ses paroles et ses actes, selon que chacun d’eux aboutit au Christ ou s’oppose à Lui? Or considérable est la facilité qu’il y a à départager semblables opérations; car ce que l’on accomplit, ce qui se forme dans l’esprit ou se que l’on exprime sous l’influence de quelque passion, n’a rien qui s’accorde avec le Christ, mais porte le cachet de son adversaire: à l’égal d’une boue fangeuse, il enduit de passions mauvaises la perle de l’âme, en ternissant gravement l’éclat de la pierre de grand prix. ... LETTRE A OLYMPIOS, TOUCHANT LA PERFECTION CONCLUSION

...En bref, à mon avis du moins, l’essence de la perfection dans la vie chrétienne consiste en la communication, au niveau de l’âme, de l’expression et de la manière de vivre avec l’ensemble des Noms du Christ qui nous donnent la signification de son Nom, en sorte que nous prenions sur nous-mêmes la bénédiction de Paul appelant une sanctification intégrale, en nous gardant constamment au niveau de l’être tout entier, l’esprit, l’âme et le corps, du commerce avec le mal. ... LETTRE A OLYMPIOS, TOUCHANT LA PERFECTION LA PERFECTION CHRÉTIENNE

...En effet, c’est par lui, c’est par le recueillement profond, qu’après s’être quelque temps abandonnée à sa douleur, l’âme sent diminuer les chagrins qui la déchiraient et la rendaient inconsolable. ... EPITAPHE POUR LA REINE FLACILLE

...Si vous parlez à l’âme abattue par quelque malheur, sa douleur devient plus difficile à calmer, aigrie qu’elle est par ses pénibles souvenirs, comme une plaie qu’envenimeraient des épines. ... EPITAPHE POUR LA REINE FLACILLE

...Ce coup terrible est encore trop récent ; peut-être le sera-t-il toujours ainsi pour nous ; notre âme est encore péniblement agitée. ... EPITAPHE POUR LA REINE FLACILLE

...Lorsque l’âme est ballottée, pour ainsi dire, par cette tempête, comment la raison, devenue le jouet des flots, pourrait-elle suivre le vrai chemin ? 2. ... EPITAPHE POUR LA REINE FLACILLE

...Ces paroles nous apprennent qu’il faut toujours harmoniser notre âme avec notre position. ... EPITAPHE POUR LA REINE FLACILLE

...La prospérité nous sourit-elle, la joie est de saison ; un malheur vient-il nous surprendre, il faut que la joie se convertisse en larmes ; car si le rire et le signe certain du contentement qui règne dans le coeur, la douleur ensevelie au fond de l’âme se montre aussi par les pleurs et les lamentations, et les larmes sont comme le sang des blessures de l’âme. ... EPITAPHE POUR LA REINE FLACILLE

...C’est ce que nous apprend Salomon   dans les Proverbes : Le coeur plein de joie a un visage souriant ; mais l’âme plongée dans la tristesse laisse empreint sur les traits un air de deuil et de chagrin. ... EPITAPHE POUR LA REINE FLACILLE

...Ce mélange de toutes les beautés du corps et de l’âme a produit une vie miraculeuse, incroyable, et tous les biens qui peuvent provenir d’une seule âme unie à un seul corps ; et pour que le bonheur de notre siècle fût plus exposé aux regards de toute la terre, cette femme fut élevée sur le plus beau trône du monde, afin que, semblable au soleil, elle éclairât l’univers entier de l’éclat de ses vertus, afin que, compagne de la vie et de l’autorité du prince placé par Dieu à la tête de l’Empire, elle contribuât au bonheur de ses sujets, et, comme le dit l’Ecriture ... EPITAPHE POUR LA REINE FLACILLE

...Ce mélange de toutes les beautés du corps et de l’âme a produit une vie miraculeuse, incroyable, et tous les biens qui peuvent provenir d’une seule âme unie à un seul corps ; et pour que le bonheur de notre siècle fût plus exposé aux regards de toute la terre, cette femme fut élevée sur le plus beau trône du monde, afin que, semblable au soleil, elle éclairât l’univers entier de l’éclat de ses vertus, afin que, compagne de la vie et de l’autorité du prince placé par Dieu à la tête de l’Empire, elle contribuât au bonheur de ses sujets, et, comme le dit l’Ecriture, afin qu’elle l’aidât à faire des bonnes oeuvres. ... EPITAPHE POUR LA REINE FLACILLE

...Que dit encore le grand David  , au milieu de toute sa splendeur ? Lui qui possédait en abondance tous les biens destinés aux plaisirs des hommes, n’est-il pas accablé de la vie ? n’appelle-t-il pas notre existence une prison ? ne dit-il pas en s’adressant au Seigneur : Retirez mon âme de sa prison ! N’est-il pas abattu sous ce fardeau ? Hélas, continue-t-il, pourquoi mon séjour dans cette maison étrangère est-il prolongé ? Ces saints personnages avaient appris à discerner le bien du mal ; mais aussi combien était supérieure à leurs yeux l’âme dépouillée de son corps ! Et vous, je vous le demande, que voyez-vous de bon dans la vie ? quels sont les biens qu’elle procure ? Je ne vous citerai point le prophète qui compare la chair au foin ; car, par cette comparaison, les misères de cette vie deviennent en quelque sorte belles et précieuses, le foin valant mieux que ... EPITAPHE POUR LA REINE FLACILLE

...Que dit encore le grand David  , au milieu de toute sa splendeur ? Lui qui possédait en abondance tous les biens destinés aux plaisirs des hommes, n’est-il pas accablé de la vie ? n’appelle-t-il pas notre existence une prison ? ne dit-il pas en s’adressant au Seigneur : Retirez mon âme de sa prison ! N’est-il pas abattu sous ce fardeau ? Hélas, continue-t-il, pourquoi mon séjour dans cette maison étrangère est-il prolongé ? Ces saints personnages avaient appris à discerner le bien du mal ; mais aussi combien était supérieure à leurs yeux l’âme dépouillée de son corps ! Et vous, je vous le demande, que voyez-vous de bon dans la vie ? quels sont les biens qu’elle procure ? Je ne vous citerai point le prophète qui compare la chair au foin ; car, par cette comparaison, les misères de cette vie deviennent en quelque sorte belles et précieuses, le foin valant mieux que la chair, puisqu’il n’a dans sa nature rien de désagréable, tandis que notre chair est un réservoir d’odeur fétide, exhalant en corruptions tout ce qu’elle reçoit. ... EPITAPHE POUR LA REINE FLACILLE

...Est-il donc si triste et si désolant pour nous que cette princesse ait échappé aux misères de ce monde, et que son âme, purifiée des souillures matérielles, ait passé (des jours de cette vie) à une vie immortelle et incorruptible ? Là point de fraudes, point de calomnies, et la flatterie et le mensonge y sont inconnus. ... EPITAPHE POUR LA REINE FLACILLE

...Dis à ces intérêts qui te furent si chers la parole de Jean Baptiste : "Race de vipères, fuyez loin de moi ; vous êtes les fléaux de ceux qui possèdent et de ceux qui reçoivent ; vous donnez un instant de plaisir, mais ensuite votre venin met dans l’âme l’amertume et la mort ; vous barrez le chemin de la vie ; vous fermez les portes du royaume ; vous réjouissez un moment l’oeil de votre vue, l’oreille de votre bruit, puis vous enfantez l’éternelle douleur." ... Homélie contre les usuriers

...S’il a prêté à la grosse, il demeure assis près du rivage, il s’inquiète des vents qui changent, il interroge sans relâche tous ceux qui abordent : leur a-t-on parlé d’un naufrage ? ont-ils couru des risques dans la traversée ? Et ces soucis de tous les jours laissent son âme assombrie. ... Homélie contre les usuriers

...la mort plus douce que leur créancier, et ont laissé des enfants orphelins sous la tutelle d’une mauvaise marâtre, la pauvreté ! Mais alors même ces honnêtes usuriers n’épargnent pas la maison déserte ; ils tourmentent des héritiers qui n’ont peut-être recueilli que la corde funeste, ils réclament de l’or à ceux qui ne trouvent que le pain de l’aumône et quand on leur reproche (quoi de plus juste ?) la mort du débiteur, quand pour les faire rougir on leur rappelle le lacet fatal, ils n’ont même pas honte de ce qu’ils ont fait, leur âme n’en est pas émue, mais un sentiment cruel leur dicte d’impudentes paroles : « C’est la faute de nos moeurs, si ce malheureux, cet insensé, né sous une mauvaise étoile, a été conduit par sa destinée à une mort violente. » ... Homélie contre les usuriers

...Qui regarde vers le ciel et contemple, avec l’oeil de l’âme, les beautés présentes en lui et toute la création, dans toutes les merveilles qu’il sera capable de saisir en elles, trouvera les récits de notre patrie, ou plutôt non de la patrie elle-même, mais de la colonie où nous demeurons après avoir été chassés de la vie plus haute, le monde présent. ... SUR LA VIE DE GREGOIRE LE THAUMATURGE I

...Mais celui qui regarde vers la vie d’en haut, celui pour qui la pureté de l’âme est une beauté, la pauvreté une richesse, la vertu une patrie, le palais royal lui-même de Dieu une cité, tiendra pour une honte l’honneur qui est placé dans les réalités terrestres. ... SUR LA VIE DE GREGOIRE LE THAUMATURGE I

...De même que les bourgeons de bonne venue, lorsque pendant leur première croissance ils se développent en rameaux bien droits, montrent aux cultivateurs, à travers leur grâce présente, leur beauté à venir, de même celui-ci , quand, chez les autres, l’âme est chancelante par ignorance et se laisse aller facilement à ce qui est vain et inutile, comme la plupart des occupations de la jeunesse, a montré alors en lui-même, dans les premiers choix de sa vie, la vérité de la parole de David   : « Le juste fleurira comme le palmier » (Ps 91, 13). ... SUR LA VIE DE GREGOIRE LE THAUMATURGE II

...Pour que son âme ne soit pas blessée par la recherche des honneurs - la louange qui vient des auditeurs est en effet redoutable parce qu’elle affaiblit l’énergie de l’âme par la fumée de l’orgueil et l’amour de la gloire -, il fit une déclamation publique par son silence, montrant par un acte et non par des paroles le trésor qui était en lui. ... SUR LA VIE DE GREGOIRE LE THAUMATURGE II

...Mais il se préoccupait de la manière dont l’âme est rendue parfaite dans la vertu et il tendait avec force toute sa vie vers ce but. ... SUR LA VIE DE GREGOIRE LE THAUMATURGE II

...Si pour l’un et l’autre le but était identique - la fin, pour l’un et l’autre, en s’éloignant de la multitude, était de contempler les divins mystères de l’oeil de l’âme -, il est loisible à qui sait apprécier la vertu de juger duquel des deux la vie était le plus marquée par l’absence de passions, de celui qui s’était abaissé à la participation légitime et tolérée des plaisirs ou de celui qui s’était élevé au-dessus de celle-ci et n’avait donné aucune voie d’accès à la passion matérielle. ... SUR LA VIE DE GREGOIRE LE THAUMATURGE II

...Ne rivalise-t-il pas, par la magnificence de la grâce, avec ces tables gravées par Dieu, je veux dire ces tables sur lesquelles furent gravées les prescriptions de la volonté divine ? Le texte dit de Moïse, qui était allé au-delà du visible (cf Ex 31, 18) et était entré par son âme à l’intérieur des sanctuaires invisibles (c’est cela que désigne la nuée), y apprit les divins mystères et, grâce à sa propre connaissance de Dieu, instruisit tout le peuple. ... SUR LA VIE DE GREGOIRE LE THAUMATURGE II

...Or on peut voir chez ce Grand aussi la même histoire : pour lui la montagne ne fut pas une colline visible, mais la hauteur de son désir des doctrines véritables; la nuée, ce fut ce spectacle inaccessible aux autres, la tablette, son âme, les lettres gravées sur les tables, la voix de celui qui était apparu, toutes choses grâce auxquelles la révélation des mystères fut faite et pour lui et pour ceux qu’il instruisait des mystères. ... SUR LA VIE DE GREGOIRE LE THAUMATURGE II

...Lors donc qu’il eut été rempli d’audace et de courage par cette vision, comme un athlète qui, ayant acquis du pédotribe l’expérience et la force nécessaires pour les combats, plein d’audace, ôte ses vêtements près du stade et s’enduit de poussière pour affronter ses adversaires, de la même manière celui-ci, ayant oint comme il convient son âme par son propre exercice et l’assistance de la grâce qui lui était apparue, s’adonne de même aux combats (il ne faut pas, en effet, parler d’autre chose que de combats ou de luttes tout au long de sa vie sacerdotale, durant laquelle, par la foi, il combattit victorieusement la puissance de l’adversaire). ... SUR LA VIE DE GREGOIRE LE THAUMATURGE III

...Et de même qu’on rapporte que Samuel, dans le choix d’un roi, ne se laissa pas influencer par la beauté du corps et sa prestance, mais chercha à découvrir une âme royale même dans un corps dont on ne faisait point cas, de la même façon celui-ci aussi, sans prendre en considération ce dont on se préoccupait pour chacun des candidats, ne considérait qu’une seule chose - si quelqu’un, même avant sa proclamation, portait le sacerdoce dans sa manière d’être, par son mode de vie et sa vertu. ... SUR LA VIE DE GREGOIRE LE THAUMATURGE IV

...Comme ils lui présentaient leurs candidats, chacun proposant le sien avec des louanges, lui les exhortait à prendre aussi en considération ceux qui étaient d’une situation plus modeste, car il était possible, même parmi de telles gens, de trouver quelqu’un qui, par la richesse de son âme, serait supérieur à ceux que leur condition mettait davantage en vue. ... SUR LA VIE DE GREGOIRE LE THAUMATURGE IV

...Et pour que les gens soient parfaitement persuadés que sauver leur foi par la fuite ne mettrait leur âme en danger, il conseille la retraite par son propre exemple, en se soustrayant lui-même avant les autres à la recherche du danger. ... SUR LA VIE DE GREGOIRE LE THAUMATURGE V

...De même que nous entendons dire, à propos de Moïse, que tout en restant à distance de l’armée des Amalécites il apportait à ceux de sa race, par la prière, la force contre leurs ennemis, de même lui aussi, comme s’il voyait de l’oeil de l’âme les événements, appelait l’assistance divine sur ceux qui combattaient pour la défense de la foi. ... SUR LA VIE DE GREGOIRE LE THAUMATURGE V

...Ceux qui s’avancent "de puissance en puissance" selon la bénédiction du prophète et disposent en leur coeur "ces glorieuses ascensions", lorsqu’ils saisissent une pensée bonne, sont conduits par elle à une pensée plus élevée grâce à laquelle se fait l’ascension de l’âme vers les hauteurs. ... Sur le sixième psaume, concernant l’octave VI

...Voilà pourquoi, comme il a pour ainsi dire sous les yeux ces châtiments redoutables - la Géhenne, le feu ténébreux et le ver de la conscience qui ne meurt pas , qui suce interminablement l’âme par la honte et, en lui rappelant ses actes mauvais, ravive ses souffrances - il supplie désormais Dieu, priant pour n’être pas livré dans sa fureur à la rigueur du jugement, pour n’être pas soumis par sa colère à la correction de ses fautes. ... Sur le sixième psaume, concernant l’octave VI

...Or, les os, c’est la sage raison qui affermit l’âme : "Guéris-moi, Seigneur, car mes os sont bouleversés". ... Sur le sixième psaume, concernant l’octave VI

...Et il interprète le sens figuré de l’expression en ajoutant : "Mon âme est toute bouleversée". ... Sur le sixième psaume, concernant l’octave VI

...Pourquoi donc, dit-il, remets-tu à plus tard la guérison, "Toi, Seigneur ? Jusqu’à quand" vas-tu refuser d’accorder ta miséricorde ? Ne vois-tu pas la brièveté de la vie humaine ? Préviens, en convertissant mon âme, cette nécessité de notre vie, de peur que, quand la mort viendra, toute intention de me soigner soit inutile. ... Sur le sixième psaume, concernant l’octave VI

...Pourquoi ? Parce que, dit-il, "dans ma fureur mon oeil a été bouleversé", et pour cela je suis devenu quelqu’un de vieux et de moisi, parce que la fureur que mettent en moi mes adversaires a gangrené mon âme. ... Sur le sixième psaume, concernant l’octave VI

...Ainsi ce qui s’est accompli corporellement dans Marie immaculée quand la plénitude de la Divinité a resplendi dans le Christ par la virginité, cela aussi s’accomplit en toute âme qui demeure vierge suivant la raison, non pas que le Seigneur   se rende désormais présent corporellement, puisque nous ne connaissons plus le Christ selon la chair, mais il vient habiter spirituellement, et introduit avec lui le Père, comme dit quelque part l’Évangile. ... TRAITE SUR LA VIRGINITE 2

...Et tout cela est commun aux deux, mais les soucis propres à l’épouse, qui pourrait les énumérer? Pour ne rien dire en effet de ces choses banales et à la portée de tous: le fardeau de la grossesse, le danger de l’accouchement, la peine pour élever l’enfant, le fait qu’une fibre de son coeur se détache avec celui qu’elle met au monde, et, qu’en devenant mère de plusieurs, son âme se divise en autant de parts qu’elle a d’enfants, au point de ressentir dans ses propres entrailles ce qui leur arrive. ... TRAITE SUR LA VIRGINITE 3

...Aussitôt la crainte lui fait renoncer à l’espoir d’événements favorables: son oeil reste donc fiché sur la porte d’entrée, plein de trouble et d’épouvante; son oreille guette les chuchotements; son coeur s’arrête de battre sous le fouet de la crainte, et, avant qu’on ait annoncé du nouveau, il a suffi à la porte d’un bruit réel ou supposé pour ébranler subitement l’âme, comme s’il arrivait un messager de malheur. ... TRAITE SUR LA VIRGINITE 3

...Dès lors voici l’obscurité au lieu de l’éclat de la chambre nuptiale, les pleureuses traînant en longueur leurs gémissements, l’aversion pour ceux qui essaient de calmer ses souffrances, le dégoût de la nourriture, le dépérissement du corps, l’abattement de l’âme, le désir de mourir entraînant même souvent jusqu’à la mort elle-même. ... TRAITE SUR LA VIRGINITE 3

...Voici comment mettre en lumière cette affirmation: quand on a considéré de l’oeil pur de son âme la tromperie de cette vie, qu’on s’est élevé au-dessus de ses sollicitudes, que, selon la parole de l’Apôtre, on dédaigne toutes choses comme des déchets infects, et que d’une certaine manière on s’est complètement exilé de l’existence en se soustrayant au mariage, on n’a plus rien de commun avec les maux humains, la cupidité et l’envie veux-je dire, la colère, la haine et le désir de vaine gloire, et le reste du même genre. ... TRAITE SUR LA VIRGINITE 4

...Exempts de tout cela, gardant sa liberté en toutes circonstances et vivant dans la paix, au sujet de quoi entrera-t-il en compétition pour obtenir davantage, en quoi excitera-t-il l’envie de ses voisins celui qui n’a pas le moindre contact avec ces biens auxquels l’envie s’attache étroitement en cette vie? Parce qu’il a élevé son âme au-dessus du monde entier et qu’il considère la vertu comme le seul bien qui ait pour lui du prix, il vivra une vie sans tristesse, paisible et sans combat. ... TRAITE SUR LA VIRGINITE 4

...Celui donc qui fixe les yeux sur le mariage, cette vie et thésaurise pour lui cette principe d erreur et cause d’orgueil vertu que ne circonscrit aucune limite humaine, acceptera-t-il jamais que son âme incline vers l’une de ces choses basses que l’on foule aux pieds? S’émerveillera-t-il de la richesse terrestre, de la puissance humaine ou d’une des autres choses qui excitent le zèle des insensés? Si en effet quelqu’un se trouvait encore dans ces dispositions basses à leur égard, il se situerait hors d’un tel choeur et il n’entendra rien à notre discours; mais ce s’il pense aux réalités d’en haut et chemine avec Dieu dans les régions supérieures, il dépassera absolument tout cela, parce qu’il n’a pas ce principe d’erreurs ... TRAITE SUR LA VIRGINITE 4

...La plupart du temps en effet épier de loin il n’est pas possible à l’homme les passions humaines cupides de ne pas alléguer ses enfants, ou à l’homme follement épris de gloire et ambitieux de ne pas reporter sur sa race la cause de son mal, afin de ne point paraître inférieur à ses prédécesseurs et de passer pour grand dans les générations futures, en laissant à ses descendants des récits; de même aussi le reste des infirmités de l’âme, envie, rancune, haine et quelque autre du même genre s’il s’en trouve, se rattachent à la même cause. ... TRAITE SUR LA VIRGINITE 4

...Car lorsqu’il voit un homme admiré pour un quelconque de ces biens mondains, orgueilleux pour des dignités, des richesses, de la puissance, il se moque de ces sots, boufus de telles vanités, et compte la durée maximal de la vie humaine selon la limité fixée d’avance par le psalmiste puis, mesurant ce très court intervalle à l’infinité des siècles, il prend en pitié pour son vain orgueil celui dont l’âme s’exalte sur des choses tellement sordides, basses et éphémères. ... TRAITE SUR LA VIRGINITE 4

...L’homme à l’esprit épais, qui regarde en bas et dont l’âme se penche sur les plaisirs du corps, comme les bêtes sur leur fourrage, cet homme ne vivant que pour le ventre et ce qui fait suite au ventre, se trouve éloigné de la vie de Dieu, étranger aux alliances de la promesse, parce qu’à son avis il n’y a rien de bon, sinon prendre du plaisir avec son corps. ... TRAITE SUR LA VIRGINITE 4

...Ainsi les passions humaines se tiennent enlacées et unies les unes aux autres, et l’une a-t-elle pris le dessus, la traînée des autres maux entre à sa suite dans l’âme. ... TRAITE SUR LA VIRGINITE 4

...Puis donc que ces changements, conséquences d’une certaine nécessité de notre nature, attristent infailliblement l’homme passionnément attaché, il n’est qu’un seul moyen d’échapper à ces maux: c’est de n’approcher de son âme aucune de ces choses changeantes, mais de s’éloigner autant que possible du commerce de cette vie toute passionnée et charnelle; bien plus de se rendre étranger à toute sympathie pour son propre corps, de peur qu’en vivant selon la chair, on en vienne à dépendre des vicissitudes qui naissent de la chair. ... TRAITE SUR LA VIRGINITE 4

...Cela, c’est vivre par l’âme seule et imiter, dans la mesure du possible, le mode de vie des puissances incorporelles qui ne prennent ni femme, ni mari et dont l’oeuvre, le soin, la perfection consistent à contempler le Père de l’incorruptibilité, et à embellir leur propre nature selon la beauté de l’archétypes, en l’imitant dans la mesure dont elles sont susceptibles. ... TRAITE SUR LA VIRGINITE 4

...Car c’est là tout le soin d’un tel genre de vie, empêcher que la cime de notre âme ne soit abaissée par l’insurrection des voluptés, et que notre intelligence, au lieu de cheminer dans les hauteurs et de regarder vers les choses d’en haut, ne tombe, entraînée dans les passions de la chair et du sang. ... TRAITE SUR LA VIRGINITE 5

...Comment peut-elle encore élever un regard libre vers la lumière intelligible à laquelle elle est apparentée, si elle s’est laissé clouer en bas à la volupté de la chair, si elle applique son désir aux passions humaines, toutes les fois qu’elle incline vers les biens matériels, par suite d’une prénotion fallacieuse qui a manqué d’éducation? Car de même que les yeux des porcs, tournés naturellement vers le bas, n’ont aucune expérience des merveilles célestes, ainsi l’âme, entraînée en bas avec le corps, ne pourra plus regarder vers le ciel et les beautés d’en haut, du fait de son penchant pour ce qu’il y a de bas et de bestial dans la nature. ... TRAITE SUR LA VIRGINITE 5

...Et donc, afin de pouvoir, libre et dégagée le plus possible, lever les yeux vers la Volupté divine et bienheureuse, notre âme ne se tournera vers aucun des biens terrestres et ne prendra point sa part des voluptés dont l’usage est permis dans la vie commune; mais elle détournera des biens corporels sa puissance d’aimer pour la reporter sur la contemplation intellectuelle et immatérielle du beau. ... TRAITE SUR LA VIRGINITE 5

...Ainsi donc la virginité corporelle a été conçue à notre avantage, pour favoriser une telle disposition d’âme, afin de mettre le plus possibles en elle un oubli et une amnésie des mouvements passionnels de la nature, puisqu’elle n’entraîne aucune nécessité de s’occuper des dettes viles de la chair. ... TRAITE SUR LA VIRGINITE 5

...Il en résulte donc que la chasteté, elle aussi, est un juste milieu et qu’elle a ses déviations bien connues de part et d’autre, vers un vice: l’un en effet, parce que son âme manque de vigueur, est devenu pour la passion de volupté un adversaire facile à vaincre, si bien que, sans même avoir approché de la route de la vie pure et chaste, il a glissé dans les passions d’ignominie; l’autre, pour avoir outrepassé le terrain sûr de la chasteté et culbuté par-dessus le juste milieu de cette vertu, a été précipité dans l’enseignement des démons comme dans un abîme, brûlant au fer rouge, comme dit l’Apôtre, sa propre conscience. ... TRAITE SUR LA VIRGINITE 7

...Ainsi donc, puisqu’il n’est pas au pouvoir de chaque homme, vu la faiblesse de la nature, d’atteindre sur ce point la juste mesure, et qu’il y a danger, pour celui qui s’est laissé emporter hors de la mesure, de s’enfoncer, selon le Psalmiste, dans une fange profonde, on gagnerait, comme le suggère ce traité à traverser la vie sans tenter cette expérience, pour éviter que, sous prétexte d’actions permises, on ne laisse entrer les passions dans l’âme. ... TRAITE SUR LA VIRGINITE 8

...C’est en effet une chose qui nous laisse sans ressource que l’habitude, en tout domaine, tant elle a de puissance pour attirer à elle, entraîner l’âme et présenter une apparence de bien, du moment qu’on a contracté par l’accoutumance une disposition et un attachement passionnel. ... TRAITE SUR LA VIRGINITE 9

...Combien il est dommageable d’en venir à déchoir de la possession de la vraie beauté, quelle parole pourrait l’exposer? De quel surcroît de raisonnement user? Comment expliquer et décrire ce qui est inexprimable en parole et insaisissable dans un concept? Si en effet quelqu’un a tellement purifié l’oeil de son coeur qu’il puisse voir en quelque manière ce que le Seigneur   a promis dans les Béatitudes, il condamnera tout langage humain comme impuissant à exposer sa pensée; mais si quelqu’un, encore établi dans les passions matérielles, a le sens visuel de l’âme comme recouvert d’une chassie par cette disposition passionnelle, vaine ainsi encore sera toute vigueur de paroles. ... TRAITE SUR LA VIRGINITE 10

...Voilà quelle serait là-dessus notre idée: ceux qui regardent les choses trop superficiellement et sans exercer leur raison, voient-ils un homme ou n’importe quel objet de l’ordre des apparences, ils ne se mettent pas en peine d’autre chose que de ce qu’ils voient - il leur suffit en effet d’avoir contemplé la masse du corps pour croire qu’ils ont compris la raison profonde de l’hommes - mais celui qui a l’âme perspicace et qui a été formé à ne pas s’en remettre à ses seuls yeux dans l’examen des êtres, celui-là ne s’arrêtera pas aux apparences, il ne compte pas pour néant ce qui ne tombe point sous la vue, mais il s’enquiert aussi de la nature de l’âme et examine les qualités qui apparaissent dans le corps, en les prenant et en commun et individuellement : sa raison sépare en effet chacune de ces qualités en particulier, puis considère comment toutes en commun elles concourent et conspirent à la constitution du sujet. ... TRAITE SUR LA VIRGINITE 11

...des apparences, ils ne se mettent pas en peine d’autre chose que de ce qu’ils voient - il leur suffit en effet d’avoir contemplé la masse du corps pour croire qu’ils ont compris la raison profonde de l’hommes - mais celui qui a l’âme perspicace et qui a été formé à ne pas s’en remettre à ses seuls yeux dans l’examen des êtres, celui-là ne s’arrêtera pas aux apparences, il ne compte pas pour néant ce qui ne tombe point sous la vue, mais il s’enquiert aussi de la nature de l’âme et examine les qualités qui apparaissent dans le corps, en les prenant et en commun et individuellement : sa raison sépare en effet chacune de ces qualités en particulier, puis considère comment toutes en commun elles concourent et conspirent à la constitution du sujet. ... TRAITE SUR LA VIRGINITE 11

...Mais celui qui a purifié l’oeil de son âme et qui est capable de voir de tels spectacles, celui-là, laissant de côté la matière sous-jacente à la forme du beau, se servira de ce qu’il voit comme d’un marchepied pour s’élever vers la contemplation de la beauté intelligible, dont la participation rend les autres choses belles et les fait appeler telles. ... TRAITE SUR LA VIRGINITE 11

...En montant ainsi, et en délaissant tout ce qu’elle comprend être inférieur à l’objet de sa recherche, l’âme peut parvenir à l’intelligence de cette magnificence élevée au-dessus des cieux". ... TRAITE SUR LA VIRGINITE 11

...Mais comment atteindre les choses sublimes, si l’on met son zèle dans les choses basses? Comment s’envoler vers le ciel, sans être muni de l’ailes céleste ni devenir capable, grâce à ce mode de vie sublime, de monter et de s’élever dans les hauteurs? Qui est assez étranger aux mystères évangéliques pour ignorer que l’âme humaine ne dispose que d’un seul véhicule dans son voyage vers les cieux, à savoir imiter cette colombe qui descend en volant, dont le prophète David   lui aussi a désiré avoir les ailes? C’est ainsi en effet que l’Écriture a coutume de désigner symboliquement la puissance de l’Esprit, soit parce que cet oiseau est exempt de fiel, soit aussi parce qu’il déteste les odeurs fétides, comme le rapportent ceux qui l’ont observé. ... TRAITE SUR LA VIRGINITE 11

...Peut-être aussi nous ont-ils montré qu’il n’est pas d’autre moyen pour l’âme d’être unie au Dieu incorruptible que de devenir elle-même aussi pure que possible par l’incorruptibilité afin de saisir le semblable par le semblable, en s’exposant comme un miroir la pureté de Dieu, de telle sorte que même son intérieur soit formé en vertu d’une participation et d’une manifestation de la beauté du prototype. ... TRAITE SUR LA VIRGINITE 11

...C’est donc à celui qui a purifié toutes les puissances de son âme de "toute espèce de vice" que devient visible, j’ose le dire, ce qui est beau uniquement de par sa nature. ... TRAITE SUR LA VIRGINITE 11

...De même en effet que c’est l’oeil, nettoyé de sa chassie, qui voit briller distinctement au loin les objets qui sont dans l’air, c’est de même l’âme qui, par l’incorruptibilité, acquiert la puissance de connaître cette lumière: la véritable virginité et le zèle pour l’incorruptibilité aboutissent à ce but, qui est de pouvoir, grâce à elle, voir Dieu. ... TRAITE SUR LA VIRGINITE 11

...Mais lorsque, de la manière qu’on a dite, l’engrenage corrupteur du péché eut saisi la vie des hommes, qu’à partir d’une origine de peu d’importance la malice se fut répandue à l’infini dans l’homme, et que cette beauté déiforme de l’âme, faite à l’imitation du prototype, eut été obscurcie comme un morceau de fer par la rouille de la malice, l’âme ne conserva plus désormais cette grâce d’image qui lui était propre et selon sa nature, mais elIe se transforma en la laideur du péché. ... TRAITE SUR LA VIRGINITE 12

...Ainsi I’homme, tombant dans le bourbier du péché, a perdu ce privilège d’être image du Dieu incorruptible et a revêtu en échange par le péché l’image corruptible et fangeuse que l’Écriture conseille de dépouiller, en Ia lavant pour ainsi dire à l’eau de cette conduite pure, afin qu’une fois le revêtement terreux enlevé la beauté de l’âme se manifeste à nouveau. ... TRAITE SUR LA VIRGINITE 12

...C’est un dépouillement de tout élément étranger que ce retour de l’âme à l’état qui lui est propre et naturel: or cela ne lui est possible qu’en devenant à nouveau telle qu’elle a été créée dès l’origine. ... TRAITE SUR LA VIRGINITE 12

...Mais ce serait assez de l’effort de l’homme pour se purifier au moins de la souillure qu’il a contracté par malice et pour mettre en lumière la beauté voilée de l’âme. ... TRAITE SUR LA VIRGINITE 12

...Et s’il faut, par d’autres arguments encore, accréditer nos propos, cela aussi le Seigneur   nous l’apprend, je pense, par la recherche de la drachme perdue, puisqu’il n’y a aucun profit à tirer du reste des vertus, que l’Écriture appelle "drachmes", même si toutes se trouvent présentes, quand celle-là seule est absente de l’âme devenue veuve. ... TRAITE SUR LA VIRGINITE 12

...Par ordure, il faut entendre, je pense, la souillure de la chair: quand on l’a "balayée" et qu’on a fait place nette par le soin qu’on prend de sa vie, l’objet cherché paraît au grand jour; avec raison l’âme se réjouit elle-même à son sujet de l’avoir trouvé et convie les voisines à partager sa joie. ... TRAITE SUR LA VIRGINITE 12

...En réalité toutes ces puissances qui cohabitent avec l’âme et que l’Écriture vient de nommer ses voisines, lorsque sera découverte et qu’aura commencé de briller l’auguste image du roi, empreinte dès l’origine sur la drachme de nos coeurs par "celui qui les a façonnés un à un", alors toutes ces puissances se retourneront vers cette joie et cette félicité divines, en fixant leur regard sur la beauté ineffable de l’objet retrouvé. " ... TRAITE SUR LA VIRGINITE 12

...Les "voisines", puissances cohabitant avec l’âme qui se réjouissent de "la découverte de la drachme divine" ce sont la raison, le désir, la disposition à la tristesse et à la colère; et s’il y a d’autres puissances attribuées à l’âme, on les tiendrait encore à juste titre pour des amies qui toutes ont raison de se réjouir dans le Seigneur  , dès lors qu’elles regardent toutes vers le Beau et le Bien, qu’elles font toutes choses pour la gloire de Dieu, sans plus servir d’instruments au péché. ... TRAITE SUR LA VIRGINITE 12

...Mais la mort, qui cheminait avec toutes les générations antérieures et qui accompagne dans leur traversée ceux qui arrivent à chaque instant dans la vie, a trouvé dans la virginité une borne à son action qu’il lui est impossible de dépasser: de même en effet que dans le cas de Marie, Mère de Dieu, quand la mort, après avoir régné d’Adam jusqu’à elle, s’approcha d’elle aussi, et qu’en heurtant contre le fruit de sa virginité comme sur un rocher, elle se brisa sur elle, ainsi en toute âme qui dépasse la vie charnelle par la virginité, le pouvoir de la mort se brise et se dissout en quelque manière, faute d’avoir où enfoncer son aiguillon. ... TRAITE SUR LA VIRGINITE 14

...Si donc la virginité devient la pourvoyeuse de ces avantages et d’autres du même genre, quel discours exprimera dignement l’admiration que suscite cette grâce? Quel autre des biens de l’âme paraîtra si grand, si précieux, qu’il puisse soutenir la comparaison avec la magnificence de cette grâce? 1. ... TRAITE SUR LA VIRGINITE 14

...Mais si nous avons compris l’excellence de cette grâce, il faut aussi en voir en même temps la conséquence: ce n’est pas, à ce qu’on pourrait penser, une chose simple que cette perfection, ni limitée aux seuls corps, mais elle pénètre et inspire de son ingéniosité inventive tout ce qui est et passe pour être des perfections de l’âme. ... TRAITE SUR LA VIRGINITE 15

...Attachée en effet par la virginité au véritable époux, non seulement l’âme s’écartera des souillures corporelles, mais elle commencera dès lors d’accéder à la pureté et se portera vers toutes choses pareillement avec la même fermeté, de peur que son coeur inclinant peut-être contre son devoir à quelque participation au mal, elle n’accueille de ce côté une passion adultère. ... TRAITE SUR LA VIRGINITE 15

...Voici ce que j’entends par là - je vais en effet revenir sur cette idée -: l’âme qui s’est unie au Seigneur pour devenir un seul esprit avec lui, et qui s’est engagée comme par un pacte de vie commune à l’aimer, lui seul, de tout son coeur et de toutes ses forces, ne s’attachera pas à l’impudicité, de peur de devenir un seul corps avec elle, ni n’accueillera aucune autre des choses contraires au salut, car il n’y a qu’une souillure commune à tous les vices, et l’âme serait-elle souillée par un seul, elle ne pourrait plus rien posséder en elle d’immaculé. ... TRAITE SUR LA VIRGINITE 15

...il y tombe de quelque part une pierre, toute l’eau en effet est troublée, l’agitation d’une partie gagnant l’ensemble par ondes circulaires - car la pierre emportée par son poids coule au fond, tandis qu’autour d’elle, sous l’influence des vagues qui s’éveillent les unes les autres en cercles concentriques et se voient repoussées jusqu’aux extrémités de l’eau par l’impulsion centrale, toute la surface de l’étang devient houleuse, agitée d’ondes circulaires, en accord avec ce qui se passe dans les profondeurs -; de même la sérénité, la tranquillité de l’âme, a été complètement ébranlée par la chute en elle d’une seule passion et affectée dans sa totalité par le dommage infligé à cette partie. ... TRAITE SUR LA VIRGINITE 15

...Ainsi l’âme qui vit pour Dieu ne s’éprendra d’aucune des choses qui ont pour elle une trompeuse apparence de bien, et si elle a accepté de souiller son coeur par une passion, alors elle a rompu elle aussi les clauses de son mariage spirituel. ... TRAITE SUR LA VIRGINITE 16

...Et comme, selon l’expression de l’Écriture, "la sagesse n’entrera pas dans une âme fourbe" (Sg 1,4), ainsi peut-on dire en toute vérité: l’époux excellent ne peut venir habiter dans une âme irascible, dénigrante, ou affectée de quelque autre défaut semblable. ... TRAITE SUR LA VIRGINITE 16

...Si donc il est impossible d’unir des choses incompatibles par nature, l’âme saisie par un vice est absolument étrangère au bien et incapable de cohabiter avec lui. ... TRAITE SUR LA VIRGINITE 16

...Qu’apprenons-nous donc par là? Que la vierge chaste et raisonnable doit se tenir à l’écart de toute passion qui atteint l’âme en quelque manière, et se garder pure pour l’époux qui se l’est unie légitimement, "elle qui n’a ni tache, ni rides, ni rien de tel" (Ep 5,27): car il n’est qu’une route, droite, véritablement étroite et resserrée, qui n’admet pas les écarts d’aucun côté, et le fait d’en sortir, d’une manière et de l’autre, comporte un égal danger de chute. ... TRAITE SUR LA VIRGINITE 16

...Or Dieu n’est point tristesse, ni plaisir, ni lâcheté, ni témérité, ni crainte, ni colère, ou quelque autre passion semblable qui domine l’âme sans formation, mais, comme dit l’Apôtre, il est la sagesse en soi et la sanctification, la vérité, la joie, la paix a et ce qui leur ressemble. ... TRAITE SUR LA VIRGINITE 17

...Comment donc pourrait-il s’attacher à celui qui est tout cela, l’homme que dominent les passions contraires? Comment sans déraison celui qui s’efforce de ne point s’asservir à aucune de ces passions estimerait-il vertu la passion opposée? Par exemple, pour qui fuit le plaisir, être envahi par la tristesse; pour qui se détourne de la témérité et de la précipitation avilir son âme par la lâcheté; ou pour qui s’efforce de demeurer inaccessible aux emportements, rester blotti dans la crainte. ... TRAITE SUR LA VIRGINITE 17

...Celui donc qui prend soin de la vie et de la santé de son âme se gardera dans le juste milieu de l’impassibilité en demeurant indemne de tout mélange et de toute participation avec les passions contraires, juxtaposées de part et d’autre de la vertu. ... TRAITE SUR LA VIRGINITE 17

...S’il est ridicule, comme dit quelque part l’Évangile, (cf Lc 14,28-30) celui qui a entrepris de construire une tour et qui a limité ses efforts aux fondations sans parvenir à l’achever, que nous apprend cette parabole, sinon à nous efforcer de mener à son terme tout projet d’ordre élevé, en achevant l’oeuvre de Dieu par les constructions variées des commandements? C’est qu’une pierre ne suffit pas à la construction de la tour, un seul commandement ne conduit pas la perfection de l’âme à la mesure cherchée, mais il faut, bien sûr, jeter le fondement et, comme dit l’Apôtre, "poser dessus la construction faite d’or et de pierres précieuses" (1Co 3,12). ... TRAITE SUR LA VIRGINITE 18

...Si on l’estime en effet et très précieux et digne de Dieu - la croyance correspond effectivement à la réalité -, mais que la vie entière ne s’accorde pas avec cette pratique excellente et soit souillée par le désordre du reste de l’âme, ce fondement, c’est "la boucle d’oreille au groin d’une truie" (Pr 11,22) ou la perle que foulent aux pieds les pourceaux. ... TRAITE SUR LA VIRGINITE 18

...aux usages moins nobles a exposés aux yeux de ceux qui entrent; mais de même qu’après avoir disposé toutes choses selon la bienséance et l’ordre convenable, puis restitué à chaque objet sa place appropriée, il reçoit avec assurance ses hôtes, persuadé qu’il ne s’exposera à aucune honte si leur est manifesté l’état de sa demeure; ainsi, je pense, le maître et intendant de notre tente, je veux dire l’intelligence, doit bien disposer toutes choses en notre intérieur et utiliser selon leur fin propre et en vue du bien chacune de ces puissances de l’âme que le Créateur a fabriquées pour nous servir d’instruments et d’outils. ... TRAITE SUR LA VIRGINITE 18

...Nous disons donc que le désir, il faut l’avoir solidement établi dans le plus pur de son âme, le mettre de côté comme une offrande ou comme des prémices de ses propres biens, et, après l’avoir consacré une fois pour toutes, le garder intact et pur, sans qu’il soit souillé aucunement par la souillure de la vie. ... TRAITE SUR LA VIRGINITE 18

...La justice sera notre règle de droiture, montrant en toute parole et en tout acte le chemin où l’on ne bronche pas, comment il faut disposer les puissances à l’intérieur de l’âme et comment on pourrait attribuer à chacune selon son rang. ... TRAITE SUR LA VIRGINITE 18

...Quant à cette aspiration insatiable qui se trouve en chaque âme, puissante et sans mesure, si quelqu’un l’applique à désirer selon Dieu, il sera déclaré bienheureux pour cette cupidité, puisqu’il se fait violence là où la violence est louable. ... TRAITE SUR LA VIRGINITE 18

...comme si un soldat, s’équipant tout de travers, portait son casque à l’envers au point de se cacher le visage et de laisser le panache s’incliner en arrière, mettait les pieds dans la cuirasse, adaptait les jambarts à la poitrine, prenait ce qui est à gauche sur le côté droit et jetait l’armement de droite sur le côté gauche: les maux dont pâtira vraisemblablement à la guerre un tel fantassin sont aussi ceux-là dont pâtira vraisemblablement pendant sa vie celui qui a introduit la confusion dans son jugement et interverti l’usage des puissances de son âme. ... TRAITE SUR LA VIRGINITE 18

...Et s’il faut viser à la définition la plus parfaite de la tempérance, peut-être pourrait-on dire que la tempérance est au sens propre le gouvernement bien ordonné, avec sagesse et intelligence, de tous les mouvements de l’âme. ... TRAITE SUR LA VIRGINITE 18

Établie dans un tel états, l’âme n’aura plus besoin de peine ni d’application pour participer aux biens sublimes et célestes, mais elle réussira naturellement, avec une grande aisance, ce qui semblait jusque-là difficile à atteindre, possédant l’objet cherché par exclusion progressive de son contraire: de toute nécessité en effet, celui qui est sorti des ténèbres se trouve dans la lumière, et celui qui n’est pas morte demeure en vie. ... TRAITE SUR LA VIRGINITE 18

...Si donc quelqu’un ne reçoit pas son âme en vain, il sera sans nul doute sur la route de la vérité, car la science prévoyante qui garde des écarts est un guide sûr pour suivre la route droite. ... TRAITE SUR LA VIRGINITE 18

...Et de même que les serviteurs affranchis cessent de servir leurs propriétaires lorsqu’ils sont devenus leurs propres maîtres et qu’ils tournent leur zèle vers eux-mêmes, ainsi, je pense, l’âme affranchie du culte du corps et de ses tromperies reconnaît désormais l’activité qui lui est propre et naturelle: la liberté, comme nous l’avons appris aussi de l’Apôtre, consiste à n’être pas assujetti sous un joug d’esclave, ni entravé, tel un esclave fugitif ou un malfaiteur, par les liens du mariage. ... TRAITE SUR LA VIRGINITE 18

...Ceci encore est l’oeuvre de la véritable tempérance, choisir parmi toutes les occupations ce qui est pur et avantageux, écarter absolument ce qui est inutile et l’abandonner à cette vie commune et mondaine que la parabole, au sens figuré, nomme une mer: tout comme la nomme le psalmiste, nous suggérant dans l’un de ses psaumes un enseignement d’action de grâces, quand il appelle cette vie instable, soumise aux passions et aux troubles, "des eaux qui atteignent l’âme, des profondeurs et des tempêtes d’une mer" (Ps 68,2-3) où toute pensée rebelle coule au fond comme une pierre à la ressemblance des Égyptiens; tandis que tout ce qui est ami de Dieu et perspicace pour discerner la réalité - ce que le récit nomme Israël -, cela seul traverse la mer comme une terre ferme, sans entrer en contact avec l’amertume et la morsure salée des flots de la vie. ... TRAITE SUR LA VIRGINITE 18

...Je sais aussi que les présents de ce mariage ne consistent point en des biens corruptibles, mais qu’ils sont prélevés sur la richesse propre de l’âme. ... TRAITE SUR LA VIRGINITE 20

...Lorsqu’en effet, selon les expressions de l’Apôtre, "il n’y a plus d’homme et de femme", (Ga 3,28) et que "le Christ est tout et en tous", (Col 3,11) c’est avec raison que l’amant de la sagesse possède le but divin de son désir, qui est la véritable sagesse, et que l’âme attachée à l’époux incorruptible, possède l’amour de la vraie sagesse qui est Dieu. ... TRAITE SUR LA VIRGINITE 20

...Afin donc que cela n’arrive point, l’homme tempérant doit user de cette règle pour sa propre vie: e jamais appliquer son âme à un objet où quelque amorce de plaisir de la jouissance se trouve mêlée, et surtout se garder particulièrement du plaisir du goût, parce que cette jouissance-là semble être en quelque manière plus proche et comme la mère de la volupté défendue. ... TRAITE SUR LA VIRGINITE 21

...Mais puisque beaucoup, par leur rigueur excessive, ont glissé à leur insu dans l’autre espèce de démesure, en se souciant de choses contraires à leur propre but, et, qu’en écartant d’une autre manière leur âme préoccupations terre-à-terre, inclinant leur pensée vers les observances corporelles, au point que leur intelligence ne chemine plus librement dans les hauteurs, ni ne regarde plus les réalités d’en haut, mais incline vers ce qu’il y a de souffrant et de broyé dans leur chair, il serait bon de se soucier aussi de ce problème et de se garder également des manques de mesure de part et d’autre, en veillant à ce que la prospérité excessive de la chair n’ensevelisse pas l’intelligence et qu’inversement son exténuation gratuite ne la rende pas débile, terre-à-terre, absorbée dans ... TRAITE SUR LA VIRGINITE 22

...Le but suprême de l’abstinence c’est de viser non point à accabler le corps, mais à faciliter les fonctions de l’âme. ... TRAITE SUR LA VIRGINITE 22

...l’expérience, sont entrés ainsi dans la doctrine de cet art, et que les observations des devanciers servent de précepte pour l’avenir; de même que maintenant celui qui s’applique à cet art n’est pas obligé de juger par sa propre expérience de l’efficacité des drogues, si c’est chose pernicieuse ou un remède, mais, qu’après avoir reçu d’autrui ses connaissances, il a lui-même pratiqué son art avec succès; ainsi a-t-il de l’art de guérir les âmes, je veux dire la philosophie, par laquelle nous apprenons la thérapeutique de toute passion qui atteint l’âme: ce n’est point par des structures et des suppositions qu’il faut chercher cette science, mais par une grande capacité d’apprendre, près de celui qui s’est acquis cette disposition par une longue et riche expérience. ... TRAITE SUR LA VIRGINITE 23

...Pour ce reste en effet, la jeunesse, faute de se gouverner selon la raison, cause sans nul doute du dommage à ses biens, ou se prépare à déchoir d’une situation en vue dans le monde, ou même d’une dignité; mais, dans le cas de ce désir noble et sublime, ce qui court danger, ce ne sont point des richesses, ni une gloire mondaine et éphémère, ni aucun autre des biens qui s’attachent à nous du dehors - peu importe aux gens sensés qu’ils les gouvernent soit à leur gré, soit autrement - mais c’est l’âme même qui est atteinte par son irréflexion, et le dommage qui menace, ce n’est point d’être lésé en un bien autre que soi dont le recouvrement paraît peut-être possible, mais de périr soi-même et d’être lésé dans son âme propre. ... TRAITE SUR LA VIRGINITE 23

...dignité; mais, dans le cas de ce désir noble et sublime, ce qui court danger, ce ne sont point des richesses, ni une gloire mondaine et éphémère, ni aucun autre des biens qui s’attachent à nous du dehors - peu importe aux gens sensés qu’ils les gouvernent soit à leur gré, soit autrement - mais c’est l’âme même qui est atteinte par son irréflexion, et le dommage qui menace, ce n’est point d’être lésé en un bien autre que soi dont le recouvrement paraît peut-être possible, mais de périr soi-même et d’être lésé dans son âme propre. ... TRAITE SUR LA VIRGINITE 23

...On compte parmi eux ces gens que la Sgesse nomme oisifs, qui jonchent d’épines leurs propres routes, qui estiment nuisible à leur âme l’ardeur pour les oeuvres des commandements, qui annulent les exhortations apostoliques, et qui, au lieu de manger honnêtement un pain qui leur appartienne, guignent celui d’autrui, érigeant l’oisiveté en art de vivre; de là viennent ces rêveurs qui accordent aux tromperies de leurs songes plus de crédit qu’aux enseignements de l’Évangile et qui appellent révélations leurs imaginations; "ils en sont, ceux qui s’introduisent dans les familles", (2Tm 3,6) et ces autres encore qui prennent pour de la vertu leur vie insociable et sauvage ignorant le commandement de la charité et ne connaissant même ... TRAITE SUR LA VIRGINITE 23

...Le temps en effet n’a point affaibli la robustesse de son âme ni son efficacité, quand son âge inclinait déjà vers la vieillesse; sa jeunesse ne se montrait point non plus active dans les choses où la jeunesse se signale par son activité; mais il y avait un mélange merveilleux de ce que l’un et l’autre âge offrent d’éléments contraires, ou plutôt un échange de leurs propriétés: dans la vieillesse, la force se montrant jeune pour le bien, dans l’adolescence, la jeunesse devenant inerte pour le mal. ... TRAITE SUR LA VIRGINITE 23

...Sur cet arbre, traversant comme sur un radeau la houle de jeunesse, ils ont abordé au port de la volonté divine; ils tiennent maintenant leur âme tranquille dans calme et la sérénité, bienheureux de leur excellente navigation: eux qui ont affermi leurs intérêts sur la bonne espérance comme sur une ancre solide et qui se retiennent impavides loin du trouble des flots, ils ont proposés à ceux qui les suivent l’éclat de leur propre vie, comme des signaux de feu lancés par un fanal situé sur une hauteur. ... TRAITE SUR LA VIRGINITE 23


Ver online : Les Voies