Página inicial > Antiguidade > Judaico-Cristandade > Origène: Extraits sur l’âme

Traité des Principes

Origène: Extraits sur l’âme

Références à l’âme dans le Traité des Principes

segunda-feira 18 de outubro de 2021

...En outre l’âme, qui possède une substance? et une vie? qui lui sont propres, lorsqu’elle aura? quitté ce monde?, recevra un sort conforme à ses mérites? : ou bien elle obtiendra l’héritage de la vie éternelle et de la béatitude?, si ses actions? le lui valent, ou bien elle sera abandonnée au feu? éternel et aux supplices, si les péchés commis par? ses méfaits l’y entraînent; mais viendra le temps de la résurrection des morts?, lorsque ce corps?-ci, aujourd’hui semé dans la corruption?, ressuscitera dans l’incorruption, aujourd’hui semé dans l’ignominie, ressuscitera dans la gloire. ... Traité des Principes?: Préface

...Le point? suivant est aussi défini par la prédication ecclésiastique : toute âme raisonnable est douée de libre? arbitre et de volonté. ... Traité des Principes: Préface

...L’âme naît-elle par l’intermédiaire de la semence, de sorte? que son principe ou sa substance serait contenu dans les semences corporelles elles-mêmes, ou a-t-elle une autre origine? ? Dans ce cas est-elle engendrée ou non, est-elle mise de l’extérieur dans le corps ou non ? Cela n’est pas suffisamment précisé par la prédication ecclésiastique. ... Traité des Principes: Préface

...On se posera les mêmes questions au sujet? du Christ   et du Saint Esprit?, et même de toute âme et de toute nature? raisonnable. ... Traité des Principes: Préface

...Rien de clair n’est transmis au sujet du soleil?, de la lune et des étoiles, s’ils sont des êtres animés ou sans âme. ... Traité des Principes: Préface

...C’est aussi le cas de ceux qui, se trouvant sur la terre? ferme, sont oppressés par les fièvres : il est certain en effet que si, sous l’action de la fièvre, l’intelligence? accomplit un peu moins normalement son office, ce n’est pas la faute? du lieu?, mais c’est la maladie qui en est cause?, car alors le corps troublé et bouleversé ne rend plus à l’intelligence les services accoutumés selon les règles connues et naturelles, puisque nous, les hommes?, nous sommes des êtres vivants composés d’un assemblage de corps et d’âme; et c’est ainsi qu’il nous a été possible d’habiter sur la terre. ... Traité des Principes: LIVRE I: Premier? traité (I, 1  -4): Première section

...Si certains jugent que l’intelligence ou l’âme elle-même est un corps, qu’ils me disent comment elle reçoit les notions et les affirmations de tant de choses? si difficiles et si subtiles. ... Traité des Principes: LIVRE I: Premier traité (I, 1  -4): Première section

...trouver dans un corps ? Comment une nature corporelle examinerait-elle les doctrines des différents arts?, les théories et les raisons des êtres ? D’où lui vient de penser? et de comprendre les vérités divines qui sont manifestement incorporelles ? A moins de penser ce qui suit : la forme? de ce corps et la constitution des oreilles et des yeux? ont quelque rapport avec l’audition et la vision?, et chaque membre façonné par Dieu? rend possible d’une certaine façon, par la qualité même de sa forme, la fonction? à laquelle il est naturellement destiné : de même, il faudrait croire que l’âme ou l’intelligence a été formée d’une manière adaptée et appropriée à son activité, qui est de penser et de comprendre chaque chose? et d’être mue par les mouvements de la vie. ... Traité des Principes: LIVRE I: Premier traité (I, 1  -4): Première section

...Pour confirmer encore et expliquer? ce que nous avons dit? de l’intelligence ou de l’âme, à savoir? qu’elles dépassent toute la nature corporelle, nous pouvons ajouter ce qui suit. ... Traité des Principes: LIVRE I: Premier traité (I, 1  -4): Première section

...Car qu’est-ce que voir Dieu avec le coeur, sinon, comme nous l’avons exposé plus haut, le comprendre et le connaître par l’intelligence ? Fréquemment, en effet, les appellations des organes? sensibles sont rapportées à l’âme. ... Traité des Principes: LIVRE I: Premier traité (I, 1  -4): Première section

...On dit qu’elle voit avec les yeux du coeur, c’est-à-dire qu’elle devine par la force de l’intelligence quelque réalité intellectuelle ; on dit qu’elle entend avec les oreilles, lorsqu’elle perçoit un sens? d’une compréhension plus profonde ; on dit qu’elle se sert de dents, lorsqu’elle mâche et mange le pain? de vie descendu du ciel? ; on dit pareillement qu’elle use du ministère des autres organes qui, sous une appellation corporelle, sont attribués aux facultés de l’âme, selon ce que dit Salomon : Tu trouveras une sensibilité divine?. ... Traité des Principes: LIVRE I: Premier traité (I, 1  -4): Première section

...Je pense donc que l’action du Père et du Fils s’exerce aussi bien sur les saints que sur les pécheurs, sur les hommes raisonnables que sur les animaux muets et même sur ceux qui n’ont pas d’âme, absolument sur tout ce qui est; l’action du Saint Esprit ne s’étend en aucune façon à ceux qui sont sans âme, ni à ceux qui sont animés, mais muets ; elle ne se constate même pas chez ceux qui sont raisonnables, mais plongés dans la malice sans se retourner en aucune façon vers le bien?. ... Traité des Principes: LIVRE I: Premier traité (I, 1  -4): Troisième section

...Il faut voir aussi si on ne trouve pas la même signification dans cette parole de la Genèse : Et il souffla sur sa face un souffle de vie et l’homme fut fait comme une âme vivante. ... Traité des Principes: LIVRE I: Premier traité (I, 1  -4): Troisième section

...Mais c’est en voulant montrer en nous les bienfaits divins qui nous viennent par le Père, le Fils et l’Esprit Saint, Trinité qui est la source de toute sainteté, que nous avons dit cela comme par digression et que nous avons cru pouvoir? toucher?, quoique sommairement, la question? de l’âme parce qu’elle s’était présentée, en traitant d’un sujet proche?, à savoir de la nature raisonnable. ... Traité des Principes: LIVRE I: Premier traité (I, 1  -4): Troisième section

...Et c’est pourquoi, de même que pour les autres? natures raisonnables, il faut examiner ce qu’est l’âme humaine. ... Traité des Principes: LIVRE I: Second traité (I, 5  -8): Première section

...David   disait : Mon âme ne sera-t-elle pas soumise à Dieu ? De lui en effet vient mon salut. ... Traité des Principes: LIVRE I: Second traité (I, 5  -8): Première section

...Ceci montre avec beaucoup de clarté qu’aucun corps ne peut se mouvoir sans âme et que les êtres animés ne peuvent jamais être sans mouvement?. ... Traité des Principes: LIVRE I: Second traité (I, 5  -8): Deuxième section

...S’il est prouvé que l’âme de l’homme, assurément inférieure à celle des astres, puisqu’elle est l’âme de l’homme, n’a pas été façonnée avec le corps, mais a été effectivement insérée de l’extérieur, à plus forte raison? est-ce le cas des âmes de ces êtres animés qui sont appelés célestes. ... Traité des Principes: LIVRE I: Second traité (I, 5  -8): Deuxième section

...Car en ce qui regarde l’homme, comment paraîtra-t-elle façonnée avec le corps l’âme de celui qui dans le ventre maternel a supplanté son frère, c’est-à-dire Jacob ? Ou comment a-t-elle été façonnée ou modelée avec le corps l’âme de celui qui, encore dans le ventre de sa mère, a été rempli de l’Esprit Saint ? Je parle de Jean, transporté de joie? dans le sein de sa mère et s’agitant, pris d’une grande exultation, parce que la voix de la salutation de Marie était parvenue aux oreilles d’Elisabeth sa mère. ... Traité des Principes: LIVRE I: Second traité (I, 5  -8): Deuxième section

...Comment a-t-elle été façonnée et modelée avec le corps l’âme de celui qui est dit connu par Dieu avant d’être formé dans le sein et sanctifié par lui avant de sortir de la matrice ? A moins que Dieu ne paraisse remplir certains de l’Esprit Saint sans jugement? et sans considération de leurs mérites et les sanctifier sans raison. ... Traité des Principes: LIVRE I: Second traité (I, 5  -8): Deuxième section

...par Dieu aptes à remplir le genre humain, c’est-à-dire les âmes des hommes ; parmi eux nous en voyons que leurs progrès ont haussé jusqu’à l’ordre? des anges?, ceux qui sont devenus fils de Dieu ou de la résurrection, ou ceux qui, laissant les ténèbres, ont préféré la lumière et sont devenus fils de lumière, ou ceux qui, ayant surpassé toute lutte et devenus pacifiques, sont faits fils de la paix et fils de Dieu, ou ceux qui, mortifiant leurs membres terrestres et transcendant non seulement la nature corporelle, mais encore les mouvements ambigus et fragiles de l’âme, se sont attachés au Seigneur, devenus entièrement esprits, pour être toujours avec lui un seul esprit, jugeant avec lui de toutes choses, jusqu’à ce qu’ils parviennent au degré des spirituels parfaits qui discernent tout et que, leur intelligence étant éclairée dans la plénitude de la sainteté par la Parole et la Sagesse de Dieu, ils ne puissent plus du tout être jugés par personne?. ... Traité des Principes: LIVRE I: Second traité (I, 5  -8): Deuxième section

...Bien que l’état de l’univers? soit composé de fonctions diverses, il ne faut cependant pas comprendre qu’il serait en désaccord et en désharmonie avec lui-même ; mais comme notre corps formé de membres nombreux est un et maintenu par une âme unique, de même à mon avis il faut concevoir l’univers comme un animal? immense et énorme, gouverné par la Puissance et Raison de Dieu comme par une âme unique. ... Traité des Principes: Livre II: Troisième traité (II, 1  -3): « Le monde et les créatures qui s’y trouvent »

...En effet ces expressions : ce qui est corruptible, et : ce qui est mortel, prononcées comme avec le sentiment de celui qui touche et qui montre, à quoi peuvent-elles s’appliquer sinon à la matière corporelle ? Donc cette matière du corps, maintenant corruptible, revêtira l’incorruption, lorsque l’âme parfaite, instruite des doctrines de l’incorruption, aura commencé à l’utiliser. ... Traité des Principes: Livre II: Troisième traité (II, 1  -3): Le commencement? de ce monde et ses causes

...Ne nous étonnons pas si nous appelons vêtement du corps l’âme parfaite, qui est nommée ici incorruption à cause de la Parole et Sagesse de Dieu : en effet celui-là même qui est le Seigneur   et le créateur de l’âme, le Christ   Jésus, est dit un vêtement pour les saints, selon ces paroles de l’Apôtre : Révélez-vous du Seigneur Jésus-Christ  . ... Traité des Principes: Livre II: Troisième traité (II, 1  -3): Le commencement de ce monde et ses causes

...Comme le Christ   est un vêtement pour l’âme, de même par une raison d’ordre intelligible? l’âme est appelée vêtement du corps. ... Traité des Principes: Livre II: Troisième traité (II, 1  -3): Le commencement de ce monde et ses causes

...Dire : Il faut que ce qui est corruptible revête l’incorruption, équivaut à ceci : il faut que cette nature corruptible du corps reçoive le vêtement de l’incorruption, c’est-à-dire l’âme qui a en elle l’incorruption, parce que, assurément, elle a revêtu le Christ  , Sagesse et Parole de Dieu. ... Traité des Principes: Livre II: Troisième traité (II, 1  -3): Le commencement de ce monde et ses causes

...D’une manière admirable, le saint apôtre, considérant d’abord la condition générale de la matière corporelle dont l’âme se sert, dans quelque qualité que cette matière se trouve, actuellement dans la qualité charnelle, plus tard dans une qualité subtile et plus pure?, appelée spirituelle, dit : Il faut que ce qui est corruptible revête l’incorruption. ... Traité des Principes: Livre II: Troisième traité (II, 1  -3): Le commencement de ce monde et ses causes

...L’incorruption et l’immortalité seront-elles autre chose que la Sagesse, la Parole et la Justice? de Dieu qui forment l’âme, l’habillent et l’ornent ? Et ainsi se fait-il qu’on dit que ce qui est corruptible revêt l’incorruption et ce qui est mortel l’immortalité. ... Traité des Principes: Livre II: Troisième traité (II, 1  -3): Le commencement de ce monde et ses causes

...Mais parce qu’ils ne peuvent pas être débarrassés d’un seul coup de tout revêtement corporel, on pense qu’ils doivent d’abord demeurer dans des corps plus subtils et plus purs, qui ne peuvent plus désormais être vaincus par la mort ni blessés par l’aiguillon de la mort : ainsi, la nature matérielle s’amenuisant progressivement, la mort sera absorbée et finalement détruite et son aiguillon sera complètement émoussé par la grâce divine dont l’âme est devenue capable, méritant d’obtenir l’incorruption et l’immortalité. ... Traité des Principes: Livre II: Troisième traité (II, 1  -3): Le commencement de ce monde et ses causes

...Le Sauveur lui-même, à qui on demandait quel était le commandement suprême de la loi?, répondit ainsi : Tu aimeras le Seigneur   ton Dieu de tout ton coeur, de toute ton âme et de toute ton intelligence. ... Traité des Principes: Livre II: Premier traité (II, 4  -5): Première section

...Dans les Lamentations de Jérémie il est écrit : Bon est le Seigneur   pour qui le garde, pour l’âme qui le cherche. ... Traité des Principes: Livre II: Premier traité (II, 4  -5): Deuxième section

...de la majesté divine, cette Parole du Père lui-même, cette Sagesse de Dieu dans laquelle ont été créés tout le visible et tout l’invisible, ait pu, comme il faut le croire, exister? dans les étroites limites? d’un homme qui s’est montré en Judée, et bien mieux que la Sagesse de Dieu ait pénétré dans la matrice d’une femme?, soit née comme un petit enfant, ait émis des vagissements à la manière des nourrissons qui pleurent; et ensuite qu’elle ait été troublée par sa mort, comme on le rapporte et comme Jésus le reconnaît lui-même : Mon âme est triste jusqu’à la mort; et enfin qu’elle ait été conduite à la mort que les hommes jugent la plus indigne, bien qu’elle soit ressuscitée le troisième jour après. ... Traité des Principes: Livre II: Deuxième traité (II, 6  ): Deuxième section

...Mais puisque la faculté du libre arbitre a mis une variété et une diversité parmi les intelligences, les unes ayant un amour? plus ardent envers leur créateur, les autres un amour plus faible et plus chétif, cette âme, dont Jésus dit : Personne ne m’ôte mon âme, adhérant à lui depuis sa création et dans la suite d’une manière inséparable et indissociable, comme à la Sagesse et à la Parole de Dieu, à la Vérité et à la Vraie Lumière, le recevant tout entier en elle tout entière et se changeant en sa lumière et en sa splendeur, est devenue avec lui dans son principe un seul esprit, de même que l’apôtre a promis à ceux qui devaient imiter cette âme que : Celui qui se joint au Seigneur est un seul esprit avec lui. ... Traité des Principes: Livre II: Deuxième traité (II, 6  ): Deuxième section

...plus ardent envers leur créateur, les autres un amour plus faible et plus chétif, cette âme, dont Jésus dit : Personne ne m’ôte mon âme, adhérant à lui depuis sa création et dans la suite d’une manière inséparable et indissociable, comme à la Sagesse et à la Parole de Dieu, à la Vérité et à la Vraie Lumière, le recevant tout entier en elle tout entière et se changeant en sa lumière et en sa splendeur, est devenue avec lui dans son principe un seul esprit, de même que l’apôtre a promis à ceux qui devaient imiter cette âme que : Celui qui se joint au Seigneur est un seul esprit avec lui. ... Traité des Principes: Livre II: Deuxième traité (II, 6  ): Deuxième section

...De cette substance de l’âme servant d’intermédiaire entre un Dieu et la chair - car il n’était pas possible que la nature d’un Dieu se mêlât à la chair sans médiateur - naît, comme nous l’avons dit, le Dieu-Homme : cette substance était l’intermédiaire, car il n’était pas contre nature pour elle d’assumer un corps. ... Traité des Principes: Livre II: Deuxième traité (II, 6  ): Deuxième section

...Et de même il n’était pas contre nature que cette âme, substance raisonnable, puisse contenir Dieu, puisque, nous l’avons dit plus haut, elle s’était déjà toute changée en lui, comme en la Parole, la Sagesse et la Vérité. ... Traité des Principes: Livre II: Deuxième traité (II, 6  ): Deuxième section

...Car la Parole de Dieu est bien plus avec son âme dans une chair une que ce que l’on pense du mari avec son épouse. ... Traité des Principes: Livre II: Deuxième traité (II, 6  ): Deuxième section

...Mais à qui convient-il mieux d’être un seul esprit avec Dieu qu’à cette âme qui s’est si bien jointe à Dieu par l’amour qu’elle peut être dite à bon droit un seul esprit avec lui. ... Traité des Principes: Livre II: Deuxième traité (II, 6  ): Deuxième section

...La perfection? de l’amour et la sincérité d’une affection? pure ont fait l’unité inséparable de cette âme avec un Dieu, tellement que l’assomption de cette âme n’est pas le produit du hasard ni le résultat d’une partialité envers une personne, mais vient du mérite de ses vertus. ... Traité des Principes: Livre II: Deuxième traité (II, 6  ): Deuxième section

...A cause du mérite de son amour elle est ointe de l’huile de joie, c’est-à-dire l’âme avec la Parole de Dieu devient le Christ  . ... Traité des Principes: Livre II: Deuxième traité (II, 6  ): Deuxième section

...Si cela paraît difficile à quelqu’un, alors que nous avons montré plus haut qu’il y a dans le Christ   une âme raisonnable et que nous avons répété fréquemment dans toutes nos discussions que la nature des âmes est tout à fait capable de recevoir le bien et le mal?, nous résoudrons cette difficulté de la façon suivante. ... Traité des Principes: Livre II: Deuxième traité (II, 6  ): Deuxième section

...On ne peut douter? que la nature de cette âme n’ait été celle de toutes les âmes : autrement on n’aurait pu l’appeler âme, si elle n’avait pas été vraiment âme. ... Traité des Principes: Livre II: Deuxième traité (II, 6  ): Deuxième section

...Mais puisque choisir? le bien ou le mal est au pouvoir de tous, cette âme, celle du Christ  , a si bien choisi d’aimer la justice que, par suite de l’immensité de son amour, elle a adhéré à elle de manière inconvertible et inséparable : ainsi la fermeté de son propos, l’immensité de son affection et la chaleur inextinguible de son amour ont retranché tout désir de changement et de retournement, de telle sorte que ce qui se trouvait dans la volonté s’est transform?é en nature par suite d’une longue habitude? : tel fut le cas, il faut le croire, de l’âme humaine et raisonnable du Christ   qui n’a eu? aucune ... Traité des Principes: Livre II: Deuxième traité (II, 6  ): Deuxième section

...bien ou le mal est au pouvoir de tous, cette âme, celle du Christ  , a si bien choisi d’aimer la justice que, par suite de l’immensité de son amour, elle a adhéré à elle de manière inconvertible et inséparable : ainsi la fermeté de son propos, l’immensité de son affection et la chaleur inextinguible de son amour ont retranché tout désir de changement et de retournement, de telle sorte que ce qui se trouvait dans la volonté s’est transformé en nature par suite d’une longue habitude : tel fut le cas, il faut le croire, de l’âme humaine et raisonnable du Christ   qui n’a eu aucune pensée ni aucune possibilité de péché. ... Traité des Principes: Livre II: Deuxième traité (II, 6  ): Deuxième section

...Pareillement cette âme qui, comme le fer dans le feu, se trouve toujours dans la Parole, toujours dans la Sagesse, toujours en Dieu, tout ce qu’elle fait, tout ce qu’elle pense, tout ce qu’elle comprend est Dieu. ... Traité des Principes: Livre II: Deuxième traité (II, 6  ): Deuxième section

...On peut penser que parvient à tous les saints une certaine chaleur de la Parole de Dieu ; mais dans cette âme il faut croire que le feu divin lui-même repose substantiellement, ce feu dont les autres tirent un peu de chaleur. ... Traité des Principes: Livre II: Deuxième traité (II, 6  ): Deuxième section

...Enfin la phrase? : Dieu, ton Dieu, t’a oint de l’huile de joie plus que tes participants, montre que cette âme est ointe de l’huile de joie, c’est-à-dire de la Parole de Dieu et de sa Sagesse, d’une autre manière que ses participants, les saints prophètes et apôtres. ... Traité des Principes: Livre II: Deuxième traité (II, 6  ): Deuxième section

...De ceux-ci on dit qu’ils ont couru dans l’odeur de ses parfums, mais cette âme fut le vase contenant le parfum lui-même : tous les prophètes et les apôtres devenaient dignes de participer à sa bonne odeur. ... Traité des Principes: Livre II: Deuxième traité (II, 6  ): Deuxième section

...L’ombre? de notre corps est inséparable de notre corps, elle reçoit et reproduit sans déviation les mouvements et les gestes du corps : c’est pourquoi, je pense, pour désigner ainsi les actions et mouvements de cette âme qui adhérait au Christ   sans séparation possible et faisait tout en suivant son impulsion et sa volonté, le prophète l’a appelée ombre du Christ   Seigneur sous laquelle nous avons à vivre parmi les nations. ... Traité des Principes: Livre II: Deuxième traité (II, 6  ): Deuxième section

...Car dans le mystère de son assomption vivent les nations, quand, imitant cette âme, elles parviennent par la foi au salut. ... Traité des Principes: Livre II: Deuxième traité (II, 6  ): Deuxième section

...Lorsqu’il aura connu en effet la nature de tout ce qui se fait, qu’il saura, sur l’indication de l’Esprit, pourquoi et comment cela se fait, son âme ne pourra absolument plus être troublée ni accueillir? aucun sentiment de peine : il ne sera plus terrifié par rien?, lorsque, adhérant à la Parole de Dieu et à sa Sagesse, il dit dans l’Esprit Saint que Jésus est Seigneur. ... Traité des Principes: Livre II: Troisième traité (II, 7  ): Section unique

...Quatrième traité (II, 8  -9): Sur l’âme Première section : Sur l’âme en général Maintenant la suite des idées demande de rechercher en général ce qu’est l’âme et de commencer par les êtres inférieurs pour monter aux supérieurs. ... Traité des Principes: Livre II: Quatrième traité (II, 8  -9): Section unique

...Quatrième traité (II, 8  -9): Sur l’âme Première section : Sur l’âme en général Maintenant la suite des idées demande de rechercher en général ce qu’est l’âme et de commencer par les êtres inférieurs pour monter aux supérieurs. ... Traité des Principes: Livre II: Quatrième traité (II, 8  -9): Première section

...Quatrième traité (II, 8  -9): Sur l’âme Première section : Sur l’âme en général Maintenant la suite des idées demande de rechercher en général ce qu’est l’âme et de commencer par les êtres inférieurs pour monter aux supérieurs. ... Traité des Principes: Livre II: Quatrième traité (II, 8  -9): Première section

...En effet l’âme est définie comme une substance phantastikè et hormètikè (principe des imaginations et des impulsions), ce que l’on peut dire en latin, dans une traduction pas tout à fait exacte, sensibilis et mobilis (principe de sensibilité et de mouvement). ... Traité des Principes: Livre II: Quatrième traité (II, 8  -9): Première section

...L’Écriture y ajoute l’autorité d’une autre proposition? : Vous ne mangerez pas le sang?, parce que le sang est l’âme de toute chair et vous ne mangerez pas l’âme avec les chairs. ... Traité des Principes: Livre II: Quatrième traité (II, 8  -9): Première section

...Là elle désigne en toute évidence le sang des animaux comme leur âme. ... Traité des Principes: Livre II: Quatrième traité (II, 8  -9): Première section

...Mais si quelqu’un demande, puisqu’elle a dit que l’âme de toute chair est son sang, ce qu’il en est des abeilles, guêpes et fourmis, des huîtres et des coquillages qui sont dans les eaux, et de tout autre être qui manque de sang, mais est de façon tout à fait manifeste un être animé, il faut répondre que le rôle qu’a chez les autres animaux la force du sang rouge est rempli chez eux par le liquide qui est en eux, bien qu’il soit d’une autre couleur; peu importe la couleur, pourvu qu’il y ait substance vitale. ... Traité des Principes: Livre II: Quatrième traité (II, 8  -9): Première section

...Cela est clair aussi à partir du témoignage de l’Écriture divine puisque Dieu dit : Que la terre produise l’âme vivante selon son genre, les quadrupèdes, reptiles et bêtes de la terre selon leurs genres. ... Traité des Principes: Livre II: Quatrième traité (II, 8  -9): Première section

...En ce qui concerne l’homme il n’y a aucun doute et personne ne se pose de question ; cependant l’Écriture divine l’affirme en ces termes : Dieu insuffla sur son visage un souffle de vie et l’homme fut fait en âme vivante. ... Traité des Principes: Livre II: Quatrième traité (II, 8  -9): Première section

...Au sujet de Dieu, nous trouvons ceci écrit : Je mettrai mon âme sur l’âme qui aura mangé le sang et je l’arracherai de son peuple; et ailleurs : je ne tiens pas pour agréables vos néoménies, vos sabbats et votre grand jour. ... Traité des Principes: Livre II: Quatrième traité (II, 8  -9): Première section

...Vos jeûnes, vos fériés et vos fêtes, mon âme les hait. ... Traité des Principes: Livre II: Quatrième traité (II, 8  -9): Première section

...Et dans le Psaume 21 il est dit du Christ   - car il est certain que ce psaume est composé comme prononcé par lui d’après le témoignage de l’Évangile - : Toi, Seigneur, n’éloigne pas ton secours, veille à ma défense, arrache à l’épée mon âme et au pouvoir du chien mon unique. ... Traité des Principes: Livre II: Quatrième traité (II, 8  -9): Première section

...Et nombreux sont les témoignages sur l’âme du Christ   incarné. ... Traité des Principes: Livre II: Quatrième traité (II, 8  -9): Première section

...Mais à propos de l’âme du Christ  , la nature de l’incarnation, quand on la considère, supprime tout problème. ... Traité des Principes: Livre II: Quatrième traité (II, 8  -9): Première section

...Car de même qu’il a eu vraiment un corps, il a eu vraiment une âme. ... Traité des Principes: Livre II: Quatrième traité (II, 8  -9): Première section

...Mais il est difficile de penser et d’exposer comment on doit comprendre le fait qu’il soit question d’une âme de Dieu dans les Écritures : en effet nous reconnaissons une fois pour toutes que sa nature est simple?, sans mélange ni addition. ... Traité des Principes: Livre II: Quatrième traité (II, 8  -9): Première section

...Cependant, de quelque façon qu’il faille l’entendre, il semble qu’on parle parfois de l’âme de Dieu. ... Traité des Principes: Livre II: Quatrième traité (II, 8  -9): Première section

...A propos de l’âme du Christ  , il n’y a pas de doute. ... Traité des Principes: Livre II: Quatrième traité (II, 8  -9): Première section

...Et c’est pourquoi il ne me paraît pas absurde? de dire ou de penser de même des saints anges et des autres puissances célestes, si toutefois la définition de l’âme donnée plus haut semble leur convenir. ... Traité des Principes: Livre II: Quatrième traité (II, 8  -9): Première section

...Qui pourra nier qu’ils possèdent une sensibilité raisonnable et le mouvement ? Si donc cette définition qui fait de l’âme une substance dotée de sensibilité raisonnable et de mouvement paraît juste, il semble qu’elle s’applique aussi aux anges. ... Traité des Principes: Livre II: Quatrième traité (II, 8  -9): Première section

...Et c’est pourquoi nous recherchons s’il y aurait une substance qui serait imparfaite parce qu’elle est âme. ... Traité des Principes: Livre II: Quatrième traité (II, 8  -9): Première section

...Si en effet l’homme animal ne perçoit pas ce qui concerne l’Esprit de Dieu et si, parce qu’il est animal, il ne peut recevoir la compréhension d’une nature supérieure, c’est-à-dire divine, c’est pour cela que Paul, voulant nous enseigner plus clairement quelle est la faculté qui nous permet de comprendre les réalités de l’Esprit, les réalités spirituelles, unit et associe à un esprit saint plutôt l’intelligence que l’âme. ... Traité des Principes: Livre II: Quatrième traité (II, 8  -9): Première section

...Il ne dit pas : je prierai par l’âme, mais : par l’esprit et l’intelligence ; et non plus : je psalmodierai par l’âme, mais : par l’esprit et l’intelligence. ... Traité des Principes: Livre II: Quatrième traité (II, 8  -9): Première section

...On demandera peut-être : si c’est l’intelligence qui prie et psalmodie avec l’esprit, si c’est elle qui perçoit la perfection et le salut, comment Pierre? peut-il dire : Percevant comme le but de notre foi le salut de nos âmes! Si l’âme ne prie pas et ne psalmodie pas avec l’esprit, comment espérera-t-elle le salut ? Alors, lorsqu’elle parviendra à la béatitude, ne l’appellera-t-on plus âme ? Mais voyons si on ne peut pas répondre ainsi : De même que le Sauveur est venu sauver ce qui était perdu et que, une fois sauvé, ce qui auparavant était dit perdu n’est plus perdu, de même peut-être ce qu’on sauve est appelé âme, et quand elle a été sauvée, elle est désign?ée du terme qui s’applique à sa partie la plus parfaite. ... Traité des Principes: Livre II: Quatrième traité (II, 8  -9): Première section

...c’est elle qui perçoit la perfection et le salut, comment Pierre peut-il dire : Percevant comme le but de notre foi le salut de nos âmes! Si l’âme ne prie pas et ne psalmodie pas avec l’esprit, comment espérera-t-elle le salut ? Alors, lorsqu’elle parviendra à la béatitude, ne l’appellera-t-on plus âme ? Mais voyons si on ne peut pas répondre ainsi : De même que le Sauveur est venu sauver ce qui était perdu et que, une fois sauvé, ce qui auparavant était dit perdu n’est plus perdu, de même peut-être ce qu’on sauve est appelé âme, et quand elle a été sauvée, elle est désignée du terme qui s’applique à sa partie la plus parfaite. ... Traité des Principes: Livre II: Quatrième traité (II, 8  -9): Première section

...Mais certains croient pouvoir y ajouter ceci : de même que ce qui est perdu existait sans aucun doute avant de périr, lorsqu’il était autre chose, je ne sais quoi, qui n’était pas perdu, et qu’il existera assurément quand il ne sera plus perdu, de même l’âme, qui est dite perdue, semblera avoir été quelque chose autrefois, avant d’être perdue, et c’est pour cela que l’on dira que l’âme, lorsqu’elle sera en revanche libérée de la perdition?, pourra être de nouveau ce qu’elle a été avant de périr et d’être nommée âme. ... Traité des Principes: Livre II: Quatrième traité (II, 8  -9): Première section

...certains croient pouvoir y ajouter ceci : de même que ce qui est perdu existait sans aucun doute avant de périr, lorsqu’il était autre chose, je ne sais quoi, qui n’était pas perdu, et qu’il existera assurément quand il ne sera plus perdu, de même l’âme, qui est dite perdue, semblera avoir été quelque chose autrefois, avant d’être perdue, et c’est pour cela que l’on dira que l’âme, lorsqu’elle sera en revanche libérée de la perdition, pourra être de nouveau ce qu’elle a été avant de périr et d’être nommée âme. ... Traité des Principes: Livre II: Quatrième traité (II, 8  -9): Première section

...Mais le sens même du mot? âme, tel qu’il est en grec? (psyché) a paru à certains de ceux qui cherchent avec plus de soin, suggérer une signification qui n’est pas sans intérêt. ... Traité des Principes: Livre II: Quatrième traité (II, 8  -9): Première section

...Si donc les réalités saintes sont appelées feu, lumière, et sont dites brûlantes, si les réalités contraires sont froides et si la charité se refroidit, selon l’Écriture, dans les pécheurs, on peut se demander si peut-être le mot âme, qui se dit en grec psyché, ne viendrait pas au figuré de ce refroidissement à partir d’un état plus divin et meilleur, c’est-à-dire que l’âme se serait refroidie de sa chaleur naturelle et divine pour recevoir l’état et la dénomination qu’elle a actuellement. ... Traité des Principes: Livre II: Quatrième traité (II, 8  -9): Première section

...En fait on peut chercher si on trouve aisément dans les Écritures le mot âme employé dans un sens louable. ... Traité des Principes: Livre II: Quatrième traité (II, 8  -9): Première section

...Il se présente fréquemment dans un sens blâmable, comme : Une âme mauvaise perd celui qui la possède, et : L’âme qui pèche, c’est elle qui mourra. ... Traité des Principes: Livre II: Quatrième traité (II, 8  -9): Première section

...Après avoir dit : Toutes les âmes sont à moi, aussi bien l’âme du fils que celle du père, il semblerait logique d’ajouter : L’âme qui agit selon la justice sera sauvée, l’âme qui pèche c’est elle qui mourra. ... Traité des Principes: Livre II: Quatrième traité (II, 8  -9): Première section

...Mais nous voyons que l’Écriture a associé à l’âme la culpabilité et a tu ce qui était digne de louange. ... Traité des Principes: Livre II: Quatrième traité (II, 8  -9): Première section

...Il faut voir maintenant si, comme nous l’avons dit à partir de la signification du terme, la psyché, c’est-à-dire l’âme, a reçu ce nom parce qu’elle s’est refroidie, perdant la ferveur des justes et la participation? au feu divin, sans abandonner cependant la possibilité de se rétablir dans cet état de ferveur où elle fut au début. ... Traité des Principes: Livre II: Quatrième traité (II, 8  -9): Première section

...Le prophète paraît indiquer un sens semblable lorsqu’il dit : Reviens, mon âme, dans ton repos. ... Traité des Principes: Livre II: Quatrième traité (II, 8  -9): Première section

...Cela semble montrer à tous que l’intelligence, s’éloignant de son état et de sa dignité, est devenue et s’est appelée âme : si elle est convertie et corrigée elle redevient intelligence. ... Traité des Principes: Livre II: Quatrième traité (II, 8  -9): Première section

...S’il en est ainsi, on ne doit pas penser, me semble-t-il, que cette chute? et cette dégradation de l’intelligence soient égales pour tous, mais que ce changement en âme comporte du plus et du moins, et que certaines intelligences conservent quelque chose de leur vigueur première, d’autres rien ou très peu. ... Traité des Principes: Livre II: Quatrième traité (II, 8  -9): Première section

...Cependant ce que nous avons dit du changement de l’intelligence en âme et de tout ce qui se rapporte à ce sujet, que le lecteur le discute avec soin et l’étudié en lui-même : tout cela n’est pas présenté par nous comme des dogmes, mais discuté par manière d’étude et de recherche. ... Traité des Principes: Livre II: Quatrième traité (II, 8  -9): Première section

...Que le lecteur ajoute ce qui suit à notre discussion : on peut observer? que, quand l’Évangile parle de l’âme du Sauveur, autre est ce qui lui est attribué avec le mot âme, autre est ce qui lui est attribué avec le mot esprit. ... Traité des Principes: Livre II: Quatrième traité (II, 8  -9): Première section

...Lorsque l’Évangile mentionne quelque passion? ou trouble, il emploie le mot âme, comme dans : Maintenant mon âme est troublée; Mon âme est triste jusqu’à la mort et : Personne ne m’ôte mon âme, mais c’est moi qui la dépose. ... Traité des Principes: Livre II: Quatrième traité (II, 8  -9): Première section

...Mais ce qu’il confie aux mains du Père, ce n’est pas son âme, mais son esprit, et, lorsqu’il dit que la chair est infirme, il ne dit pas que l’âme est prompte, mais que l’esprit est prompt : d’où il semble que l’âme soit quelque chose d’intermédiaire entre la chair infirme et l’esprit prompt. ... Traité des Principes: Livre II: Quatrième traité (II, 8  -9): Première section

...Mais quelqu’un nous objectera peut-être, sur un point que nous avons déjà mentionné dans notre exposé : Comment est-il parlé d’une anthropomorphismes âme de Dieu ? Nous lui répondrons ce qui suit : Tout ce qui est attribué à Dieu de corporel, doigts, mains, bras, yeux, bouche, pieds, ne désigne pas selon nous des membres humains, mais certaines facultés de Dieu sous ces appellations de membres corporels ; il faut penser de même que quelque chose d’autre est indiqué par cette appellation d’âme de Dieu. ... Traité des Principes: Livre II: Quatrième traité (II, 8  -9): Première section

...Si nous pouvons nous permettre l’audace? de parler encore sur un tel sujet, on peut entendre peut-être par âme de Dieu son Fils unique. ... Traité des Principes: Livre II: Quatrième traité (II, 8  -9): Première section

...En effet, de même que l’âme, insérée par tout le corps, fait tout mouvoir, opère et accomplit toutes choses, de même le Fils unique de Dieu, sa Parole et sa Sagesse, atteint et parvient à toute la puissance de Dieu, car il y est inséré. ... Traité des Principes: Livre II: Quatrième traité (II, 8  -9): Première section

...Il faut, certes, examiner si on ne peut pas encore comprendre le Fils unique comme l’âme de Dieu parce qu’il est venu lui-même dans ce lieu d’affliction et qu’il est descendu dans cette vallée de larmes, dans le lieu de notre humiliation, comme dit le psaume : Parce que tu nous as humiliés dans le lieu d’affliction. ... Traité des Principes: Livre II: Quatrième traité (II, 8  -9): Première section

...Je sais enfin que quelques-uns, commentant ce qui est dit par le Sauveur dans l’Évangile : Mon âme est triste jusqu’à la mort, l’ont interprété des apôtres ; il les avait appelés son âme parce qu’ils étaient meilleurs que le reste du corps. ... Traité des Principes: Livre II: Quatrième traité (II, 8  -9): Première section

...Puisque la multitude des croyants est dite le corps du Sauveur, ils ont soutenu qu’il fallait comprendre les apôtres comme son âme, parce qu’ils sont meilleurs que le reste de la multitude. ... Traité des Principes: Livre II: Quatrième traité (II, 8  -9): Première section

...Nous avons exposé tout cela comme nous l’avons pu à propos de l’âme raisonnable, plutôt pour être discuté par les lecteurs que comme des doctrines fixées et définies. ... Traité des Principes: Livre II: Quatrième traité (II, 8  -9): Première section

...Ils nous disent : s’il y a une telle diversité de situations, si on naît dans des conditions si variées et si diverses, sans que la faculté du libre arbitre n’y intervienne - car personne ne choisit lui-même où, chez qui et dans quelle condition il naîtra -, si donc, reprennent-ils, cela n’est pas causé par la diversité des natures d’âmes, c’est-à-dire par le fait qu’une âme de nature mauvaise reçoit en partage une nation mauvaise, une âme de nature bonne une nation bonne, que reste-t-il alors, sinon d’impu-ter? tout cela au hasard ? Si on accepte cette solution, le monde n’a pas été fait par Dieu et il ne faut pas croire qu’il soit régi par sa providence; en conséquence, il n’y a pas à attendre, semble-t-il, de jugement de Dieu pour les faits et gestes de chacun. ... Traité des Principes: Livre II: Quatrième traité (II, 8  -9): Deuxième section

...Mais ceux qui auront été inférieurs ou même assez bas en mérite, bien mieux ceux qui auront été les derniers et les rejetés, recevront la gloire et la dignité du corps en proportion de la dignité de l’âme et de la vie de chacun, de telle sorte cependant que le corps de ceux qui sont destinés au feu éternel et aux supplices sera, certes, incorrompu par suite de la transformation opérée par la résurrection, mais pour que les supplices ne puissent le corrompre ni le détruire. ... Traité des Principes: Livre II: Cinquième traité (II, 10-11): Première section

...A mon avis, de même que l’abondance de la nourriture dans le corps, les aliments dont la qualité et la quantité nous sont contraires, engendrent des fièvres de nature et de durée diverses dans la mesure? où les excédents accu-mulés ont fourni à ces fièvres une matière et un excitant - cette quantité de matière, accumulée par divers excès est cause de l’acuité et de la longueur de la maladie -, de même, lorsque l’âme a accumulé en elle une foule de mauvaises oeuvres et une abondance de péchés, toute cette accumulation de maux bouillonne au moment convenable pour son supplice et s’enflamme pour son châtiment. ... Traité des Principes: Livre II: Cinquième traité (II, 10-11): Seconde section

...Par là il faut comprendre que, en ce qui concerne la substance même de l’âme, les mauvais? sentiments? des pécheurs engendrent eux-mêmes certains tourments. ... Traité des Principes: Livre II: Cinquième traité (II, 10-11): Seconde section

...Je juge que l’on peut penser aussi à une autre sorte de supplices : lorsque les membres du corps sont écartelés et arrachés à leurs articulations réciproques, on ressent le tourment d’une immense douleur; ainsi lorsque l’âme se trouve séparée de l’ordre, de l’organisation et aussi de l’harmonie? qui lui a été donnée par Dieu à sa création pour lui permettre de bien agir et d’éprouver des sentiments utiles, sans recouvrer en elle-même l’accord dans l’union? de ses mouvements raisonnables, on pensera qu’elle subit la peine et le tourment de ce déchirement intérieur et qu’elle ressent le supplice de son inconstance et de son désordre. ... Traité des Principes: Livre II: Cinquième traité (II, 10-11): Seconde section

...Mais lorsque la séparation et l’écartèlement de l’âme auront été mis à l’épreuve par le moyen du feu qui lui sera appliqué, elle sera sans aucun doute renforcée dans la consolidation et le rétablissement de son union interne. ... Traité des Principes: Livre II: Cinquième traité (II, 10-11): Seconde section

...A bien plus forte raison ne faut-il pas penser que Dieu, notre médecin, pour détruire les maux de nos âmes, contractés par suite de nos divers péchés et crimes, utilise pour nous soigner des châtiments de ce genre, appliquant même le supplice du feu à ceux qui ont perdu la santé de l’âme ? De cela on trouve aussi des images? dans les Écritures saintes. ... Traité des Principes: Livre II: Cinquième traité (II, 10-11): Seconde section

...L’Évangile dit des intendants déshonnêtes qu’ils seront coupés en deux et qu’une partie d’eux sera mise parmi les infidèles, comme si cette partie qui ne leur serait pas propre serait à mettre ailleurs : il indique sans aucun doute la manière dont sont châtiés ceux dont, à ce qu’il me semble, l’esprit est représenté comme devant être séparé de l’âme. ... Traité des Principes: Livre II: Cinquième traité (II, 10-11): Seconde section

...Si cet esprit est à comprendre comme étant de nature divine, c’est-à-dire l’Esprit Saint, nous penserons que cela est dit du don de l’Esprit Saint : donné soit par le baptême, soit par la grâce de l’Esprit - puisqu’à quelqu’un est donnée la parole de sagesse ou la parole de connaissance? ou d’un autre don quel qu’il soit -, s’il n’a pas été bien administré, qu’il ait été enfoui dans la terre ou enfermé dans un mouchoir, le don de l’Esprit sera assurément ôté à l’âme, et la partie qui restera, c’est-à-dire la substance de l’âme, est mise avec les infidèles, coupée et séparée de cet esprit avec lequel elle aurait dû se joindre au Seigneur pour être un seul esprit avec lui. ... Traité des Principes: Livre II: Cinquième traité (II, 10-11): Seconde section

étant de nature divine, c’est-à-dire l’Esprit Saint, nous penserons que cela est dit du don de l’Esprit Saint : donné soit par le baptême, soit par la grâce de l’Esprit - puisqu’à quelqu’un est donnée la parole de sagesse ou la parole de connaissance ou d’un autre don quel qu’il soit -, s’il n’a pas été bien administré, qu’il ait été enfoui dans la terre ou enfermé dans un mouchoir, le don de l’Esprit sera assurément ôté à l’âme, et la partie qui restera, c’est-à-dire la substance de l’âme, est mise avec les infidèles, coupée et séparée de cet esprit avec lequel elle aurait dû se joindre au Seigneur pour être un seul esprit avec lui. ... Traité des Principes: Livre II: Cinquième traité (II, 10-11): Seconde section

...Si cela n’est pas à entendre de l’Esprit de Dieu, mais de la nature de l’âme elle-même, ce qui est dit sa partie supérieure est ce qui a été fait à l’image de Dieu et à sa ressemblance?, et l’autre partie est celle qu’elle a assumée dans la suite à cause de la chute du libre arbitre, contrairement à la nature de sa création première et de sa pureté première : c’est cette partie en tant qu’elle est amie? de la matière corporelle et aimée d’elle qui sera punie en recevant le sort des infidèles. ... Traité des Principes: Livre II: Cinquième traité (II, 10-11): Seconde section

...Mais ceux qui reçoivent l’interprétation des Écritures selon le sens des apôtres espèrent que ce que mangeront les saints, c’est le pain de vie qui nourrit l’âme des aliments de la vérité et de la sagesse, illumine l’intelligence et l’abreuve de la coupe de la Sagesse divine, selon ce que dit l’Écriture : La Sagesse a préparé sa table, immolé ses victimes, mélangé son vin dans le cratère et elle crie à grande voix: Venez chez moi, mangez les pains que je vous ai préparés et buvez le vin que j’ai mélangé pour vous. ... Traité des Principes: Livre II: Cinquième traité (II, 10-11): Troisième section

...Mais si ces promesses ne paraissent guère aptes à susciter dans les intelligences de ceux qui espèrent en elles un désir adéquat, demandons-nous, en nous répétant un peu, dans quelle mesure est naturel et inséré dans l’âme le désir de la réalité elle-même, pour décrire enfin en quelque sorte, par la voie de l’interprétation spirituelle, la forme de ce pain de vie, la qualité de ce vin et la caractéristique des Principautés. ... Traité des Principes: Livre II: Cinquième traité (II, 10-11): Troisième section

...Il savait qu’alors, quand il serait retourn?é au Christ  , il connaîtrait les raisons de tout ce qui se passe sur la terre, concernant l’homme, son âme et son intelligence, les éléments dont l’homme est composé, la nature de l’esprit principal, de l’esprit qui opère, de l’esprit vital, de la grâce du Saint Esprit donnée aux fidèles. ... Traité des Principes: Livre II: Cinquième traité (II, 10-11): Troisième section

...Et ainsi, la nature raisonnable croissant peu à peu, non comme elle le faisait en cette vie quand elle était dans la chair ou le corps et l’âme, mais grandissant par la compréhension et la pensée, parvient, en tant qu’elle est une intelligence parfaite, à la connaissance parfaite, sans que les sentiments charnels lui fassent désormais obstacle, mais dans sa croissance intellectuelle elle contemple toujours dans leur pureté et, pour ainsi dire, face à face, les causes des choses ; elle acquiert ainsi la perfection, d’abord celle qui permet son ascension?, ensuite celle qui demeure, et elle a comme nourriture la contemplation et la compréhension des choses et de ce qui les cause. ... Traité des Principes: Livre II: Cinquième traité (II, 10-11): Troisième section

...Ont en eux-mêmes la cause de leur mouvement les animaux, les plantes?, bref tout ce qui est maintenu ensemble par une force naturelle de croissance et une âme : parmi eux on dit que se trouvent aussi les mines métalliques, et en outre le feu lui aussi a son mouvement de lui-même, peut-être même les sources. ... Traité des Principes: Livre III: Sixième traité (III, 1  ): Philocalie 21:

...Celui qui est délaissé l’est donc en vertu d’un jugement divin et ce n’est pas sans raison que Dieu patiente à l’égard de certains pécheurs, mais parce qu’il leur sera utile, étant donné l’immortalité de l’âme et l’éternité sans fin, de ne pas recevoir trop vite d’assistance en vue de leur salut, mais d’y être menés plus lentement après avoir éprouvé beaucoup de maux. ... Traité des Principes: Livre III: Sixième traité (III, 1  ): Philocalie 21:

...Car Dieu gouverne les âmes non seulement dans la perspective des cinquante ans, pour ainsi parler, de la vie d’ici-bas, mais dans celle de l’éternité sans fin, car il a rendu incorruptible la nature intelligente qui lui est apparentée et l’âme raisonnable n’est pas écartée de ses soins comme dans cette vie. ... Traité des Principes: Livre III: Sixième traité (III, 1  ): Philocalie 21:

...Cette roche c’est l’âme humaine, durcie par la négligence et pétrifiée par la malice : car à personne Dieu n’a créé un coeur de pierre, mais il devient tel par la malice. ... Traité des Principes: Livre III: Sixième traité (III, 1  ): Philocalie 21:

...Mais vraisemblablement quelqu’un nous fera cette objection : Pourquoi alors une partie des semences tombe-t-elle sur cette âme, comparée à la pierre, qui est couverte superficiellement de terre ? Il faut répondre qu’il est alors préférable pour elle, parce qu’elle désire avec trop de fougue les réalités supérieures et ne se soucie pas de cheminer? sur la route qui mène à elles, d’obtenir ce qu’elle désire : ainsi, ayant par là reconnu sa faute, elle attendra avec patience pour recevoir plus tard du cultivateur, après beaucoup de temps, des soins conformes à la nature. ... Traité des Principes: Livre III: Sixième traité (III, 1  ): Philocalie 21:

...Vois si, en plus de notre travail? de recherche, nous ne luttons pas davantage pour garder la piété envers Dieu et son Christ  , en essayant de rendre complètement compte, en des matières si importantes, de la providence variée de Dieu, quand elle prend en charge l’âme immortelle. ... Traité des Principes: Livre III: Sixième traité (III, 1  ): Philocalie 21:

...Il ne nous détourne pas de construire et il ne nous apprend pas par là à ne pas veiller pour garder la cité qui se trouve en notre âme, mais il enseigne que ce qui est bâti sans Dieu et ce qui n’est pas sous sa garde est bâti en vain et gardé sans résultat, car c’est à bon droit que Dieu est décrit comme le maître de la construction et le Seigneur   de l’univers comme le chef de ceux qui gardent la ville?. ... Traité des Principes: Livre III: Sixième traité (III, 1  ): Philocalie 21:

...En même temps il est montré clairement que, en ce qui concerne la nature qui sert de substrat, de même que le potier a à sa disposition? une seule sorte d’argile, pâte dont il va tirer les vases d’honneur et de déshonneur, Dieu a à sa disposition une unique nature qui est sous-jacente à toute âme et, pour ainsi dire, une seule pâte qui est celle des substances raisonnables, et ce sont des causes antécédentes qui ont destiné les uns à l’honneur, les autres au déshonneur. ... Traité des Principes: Livre III: Sixième traité (III, 1  ): Philocalie 21:

...De même l’apôtre Paul en disant : Nous devons accorder une plus grande attention à ce que nous entendons pour ne pas nous égarer, et : Ne donnez pas de place au diable?: il montre par là que certaines actions et une certaine négligence spirituelle donnent de la place au diable qui, une fois entré dans notre coeur, nous possède, ou du moins souille notre âme s’il ne peut la posséder complètement, en lançant en nous ses traits enflammés ; par là, tantôt il nous blesse, d’une blessure qui descend dans nos profondeurs, tantôt seulement il nous enflamme. ... Traité des Principes: Livre III: Septième traité (III, 2  -4): Première section

...Il est montré clairement et par de multiples indices que l’âme humaine, tant qu’elle se trouve dans le corps, peut être sujette à diverses actions ou opérations d’esprits divers, mauvais ou bons. ... Traité des Principes: Livre III: Septième traité (III, 2  -4): Deuxième section

...C’est pourquoi il est possible de distinguer clairement quand l’âme est mue par la présence d’un esprit meilleur : c’est le cas lorsque l’inspiration qui la presse ne lui fait subir absolument aucun trouble ni aliénation de l’intelligence et qu’elle ne perd pas le jugement de son libre arbitre ; tels étaient tous les prophètes et les apôtres qui collaboraient aux oracles divins sans aucun trouble de l’intelligence. ... Traité des Principes: Livre III: Septième traité (III, 2  -4): Deuxième section

...Il me paraît logique de rechercher pourquoi l’âme humaine est tantôt mue par les bons esprits, tantôt par les mauvais. ... Traité des Principes: Livre III: Septième traité (III, 2  -4): Deuxième section

...Car l’âme possède toujours son libre arbitre, qu’elle soit dans ce corps ou en dehors de ce corps ; le libre arbitre est attiré toujours soit au bien soit au mal, et jamais le sens de la raison, c’est-à-dire l’intelligence ou âme, ne peut rester sans mouvement, bon ou mauvais. ... Traité des Principes: Livre III: Septième traité (III, 2  -4): Deuxième section

...De tout ce qui est suggéré par des esprits divers à l’âme, c’est-à-dire aux pensées de l’homme, et le pousse au bien et au mal, il faut penser qu’il y a parfois des causes antécédentes à la naissance corporelle. ... Traité des Principes: Livre III: Septième traité (III, 2  -4): Deuxième section

...C’est pourquoi il faut garder de toute façon notre coeur jour et nuit et ne pas donner place au diable, mais faire? tout ce qu’il faut pour que les ministres de Dieu, à savoir ces esprits envoyés au service de ceux qui sont appelés à hériter du salut, trouvent en nous une place et se réjouissent d’entrer dans le gîte de notre âme : habitant chez nous, c’est-à-dire en notre coeur, ils nous dirigeront par des conseils meilleurs, si toutefois ils trouvent l’habitacle de notre coeur orné des parures de la vertu et de la sainteté. ... Traité des Principes: Livre III: Septième traité (III, 2  -4): Deuxième section

...En cela il faut se demander, je crois, s’il y a en nous, hommes, qui sommes composés d’une âme et d’un corps et aussi d’un esprit de vie, quelque chose d’autre qui possède un stimulant qui lui est propre et un mouvement nous poussant au mal. ... Traité des Principes: Livre III: Septième traité (III, 2  -4): Troisième section

...faut-il pas parler de deux âmes en nous, l’une plus divine et céleste et l’autre inférieure ; ou bien est-ce, parce que nous sommes attachés à des corps - des corps qui selon leur nature propre sont morts et tout à fait inanimés puisque c’est par nous, c’est-à-dire par nos âmes que le corps matériel est vivifié, alors qu’il est assurément en opposition et en inimitié avec l’esprit - que nous sommes attirés et poussés vers ces maux qui sont agréables au corps ; ou bien encore, troisième solution, suivant l’opinion? de quelques Grecs, est-ce que notre âme, une par sa substance, est composée de plusieurs éléments, une partie dite rationnelle et une partie irrationnelle, cette partie dite irrationnelle se divisant de nouveau en deux tendances, la convoitise et la colère. ... Traité des Principes: Livre III: Septième traité (III, 2  -4): Troisième section

...Ces trois opinions susdites concernant l’âme ont été tenues, nous le savons, par certains. ... Traité des Principes: Livre III: Septième traité (III, 2  -4): Troisième section

...De ces trois, celle qui professe selon quelques philosophes? grecs, avons-nous dit, le tripartisme de l’âme, je ne la vois guère confirmée par le témoignage de la divine Écriture ; quant aux deux autres qui restent, on peut trouver certaines affirmations dans les lettres divines qui paraissent pouvoir s’y adapter. ... Traité des Principes: Livre III: Septième traité (III, 2  -4): Troisième section

...Discutons d’abord l’opinion, habituelle chez certains, qu’il y a en nous une âme bonne et céleste et une autre plus basse et terrestre, et que la meilleure est mise en nous venant du ciel, comme celle qui donna à Jacob luttant contre Ésaü encore dans le sein maternel la palme de la victoire sur son frère qu’il supplantait ainsi, comme celle qui dans Jérémie fut sanctifiée dès la matrice, et celle qui fut remplie de l’Esprit Saint dans Jean dès le sein de sa mère. ... Traité des Principes: Livre III: Septième traité (III, 2  -4): Troisième section

...L’âme qu’ils appellent inférieure, ils affirment qu’elle a été semée avec le corps à partir de la semence corporelle et ils nient en conséquence qu’elle puisse vivre et subsister sans le corps : c’est pourquoi fréquemment ils l’appellent la chair. ... Traité des Principes: Livre III: Septième traité (III, 2  -4): Troisième section

...Cette phrase de l’Écriture : La chair convoite contre l’esprit, ils ne l’entendent pas de la chair proprement dite, mais de l’âme qui est à proprement parler l’âme de la chair. ... Traité des Principes: Livre III: Septième traité (III, 2  -4): Troisième section

...Mais ils essaient cependant de confirmer cela par ce passage du Lévitique: L’âme de toute chair c’est le sang. ... Traité des Principes: Livre III: Septième traité (III, 2  -4): Troisième section

...Puisque c’est le sang répandu dans toute la chair qui lui fournit la vie, ils disent que cette âme, qui est appelée l’âme de toute chair, se trouve dans le sang. ... Traité des Principes: Livre III: Septième traité (III, 2  -4): Troisième section

...Par eux ces paroles : La chair combat contre l’esprit et l’esprit contre la chair, et : L’âme de toute chair c’est son sang, désignent en d’autres termes la sagesse de la chair, une sorte d’esprit matériel, qui n’est pas soumis à la loi de Dieu et ne peut lui être soumis, parce qu’il possède des volontés terrestres et des désirs corporels. ... Traité des Principes: Livre III: Septième traité (III, 2  -4): Troisième section

...Mais les partisans de la doctrine des deux âmes essaieront de résoudre cette objection et de la combattre en montrant qu’il y a en l’âme de nombreuses passions qui ne tirent nullement de la chair leur origine et que cependant l’esprit s’y oppose : ainsi l’ambition, l’avarice, la jalousie, l’envie, l’orgueil et tout ce qui leur est semblable. ... Traité des Principes: Livre III: Septième traité (III, 2  -4): Troisième section

...Voyant que l’intelligence ou l’esprit de l’homme ont à les combattre, ils n’assignent pas à tous ces maux d’autres causes que celle dont nous avons parlé plus haut, une âme corporelle engendrée par l’intermédiaire de la semence. ... Traité des Principes: Livre III: Septième traité (III, 2  -4): Troisième section

...Pour eux ce ne sont pas tous ces maux, mais une partie d’entre eux, qui tirent leur origine de l’usage et de la délectation de la chair, de sorte qu’on puisse penser qu’ils existent à cause d’une substance que l’âme ne possède pas, c’est-à-dire la chair. ... Traité des Principes: Livre III: Septième traité (III, 2  -4): Troisième section

...Mais cette autre phrase de l’Apôtre : Voyez, frères, d’où vous avez été appelés, car il n’y a pas parmi vous beaucoup de sages? selon la chair, semble tendre vers cette solution qu’il paraît y avoir à proprement parler une sagesse charnelle et matérielle, autre que la sagesse selon l’esprit, et l’on ne pourrait l’appeler sagesse s’il n’y avait pas une âme de la chair qui puisse être sage de cette sagesse dite de la chair. ... Traité des Principes: Livre III: Septième traité (III, 2  -4): Troisième section

...Ils ajoutent encore ceci : Si la chair combat contre l’esprit et l’esprit contre la chair, de telle sorte que nous ne faisions pas ce que nous voulons, qui sont ceux dont il est dit : de telle sorte que nous ne faisions pas ce que nous voulons ? Il est certain, disent-ils, qu’il ne s’agit pas de l’esprit, car ce n’est pas la volonté de l’esprit qui est empêchée ; ni de la chair, car si elle n’a pas une âme propre, sans aucun doute elle n’aura pas de volonté. ... Traité des Principes: Livre III: Septième traité (III, 2  -4): Troisième section

...Il ne reste qu’une solution, que cela soit dit de la volonté de cette âme, qui peut avoir une volonté propre s’opposant à la volonté de l’esprit. ... Traité des Principes: Livre III: Septième traité (III, 2  -4): Troisième section

...S’il en est ainsi il est clair que la volonté de cette âme est comme un intermédiaire entre la chair et l’esprit, servant sans aucun doute l’un des deux et obéissant à celui à qui elle a choisi d’obéir : et lorsque cette âme s’est soumise aux délectations de la chair elle rend les hommes charnels ; mais lorsqu’elle s’est jointe à l’esprit, elle fait vivre l’homme dans l’esprit et pour cela il est appelé spirituel. ... Traité des Principes: Livre III: Septième traité (III, 2  -4): Troisième section

...Qu’est donc, outre ces deux volontés, cette volonté de l’âme qui est mentionnée en plus, cette volonté à laquelle l’Apôtre ne veut pas que nous obéissions lorsqu’il dit : Afin que vous ne fassiez pas ce que vous voulez. ... Traité des Principes: Livre III: Septième traité (III, 2  -4): Troisième section

...Mais on dira que, s’il est meilleur à l’âme de faire sa propre volonté que celle de la chair, de même il est meilleur à l’âme de faire la volonté de l’esprit que la sienne propre. ... Traité des Principes: Livre III: Septième traité (III, 2  -4): Troisième section

...Voyons si on ne peut pas examiner à ce sujet si, de même qu’il vaut mieux pour l’âme suivre l’esprit quand l’esprit a vaincu la chair, de même, quoiqu’il paraisse pire de suivre la chair combattant contre l’esprit et voulant attirer l’âme à elle, cependant il pourrait paraître plus utile à l’âme d’être dominée par la chair que de s’en tenir à ses volontés propres. ... Traité des Principes: Livre III: Septième traité (III, 2  -4): Troisième section

...Avant de se tourner vers l’esprit et de devenir avec lui une seule chose, l’âme en effet, tant qu’elle adhère au corps et a des pensées charnelles, ne semble être ni dans un bon état ni expressément dans un mauvais, mais elle est semblable, pour ainsi dire, à l’animal. ... Traité des Principes: Livre III: Septième traité (III, 2  -4): Troisième section

...Nous avons traité tout cela dans le désir de discuter ces diverses opinions et nous l’avons fait comme une digression plus ample que nous ne l’aurions voulue, pour que l’on ne pense pas que nous aient échappé les points de vue exprimés habituellement par ceux qui se demandent s’il n’y a pas en nous une autre âme que celle qui est céleste et raisonnable, une autre âme qui s’oppose par nature à celle-ci et est appelée soit chair, soit sagesse de la chair, soit âme de la chair. ... Traité des Principes: Livre III: Septième traité (III, 2  -4): Troisième section

...Voyons maintenant la réponse que font d’ordinaire à cela ceux qui soutiennent qu’il y a en nous une seule sorte de mouvement intérieur et une seule vie pour une seule et même âme, à laquelle il faut attribuer proprement, par suite de ces actes, salut ou perdition. ... Traité des Principes: Livre III: Septième traité (III, 2  -4): Troisième section

...Pareillement il ne faut pas imaginer quelque puissance contraire ou quelque autre âme vivante qui excite en nous la soif et nous pousse à boire, ou qui nous donne faim et nous invite à manger. ... Traité des Principes: Livre III: Septième traité (III, 2  -4): Troisième section

...Lorsque nous sommes attirés par les besoins du corps, nous n’avons plus le moyen de vaquer aux réalités divines qui nous seront utiles pour l’éternité, et en revanche l’âme qui s’adonne au divin et est unie à l’Esprit de Dieu combat la chair, comme on dit, car elle ne la laisse pas s’amollir dans les délices et nager dans les plaisirs qui sont sa délectation naturelle. ... Traité des Principes: Livre III: Septième traité (III, 2  -4): Troisième section

...Ceux dont nous rapportons l’opinion expliqueront l’affirmation : La sagesse de la chair est ennemie de Dieu, sans penser que la chair ait vraiment une âme ou une sagesse propre, mais par une signification impropre, comme lorsque nous disons couramment que la terre a soif ou qu’elle veut boire de l’eau? - le mot vouloir?, nous ne l’employons pas au sens propre mais au sens large, comme lorsque nous disons de même qu’une maison? veut être restaurée et d’autres expressions semblables - ; c’est donc ainsi qu’il faut entendre la sagesse de la chair et l’expression : La chair convoite contre l’esprit. ... Traité des Principes: Livre III: Septième traité (III, 2  -4): Troisième section

...et ils les comprennent ainsi : l’âme, lorsqu’elle a acquis une sensibilité plus grossière, parce qu’elle se soumet aux passions du corps, est opprimée sous la masse des vices et elle ne sent plus rien de subtil et de spirituel ; on dit alors qu’elle est devenue chair et elle tire son nom de cette chair qui est davantage l’objet? de son zèle et de sa volonté. ... Traité des Principes: Livre III: Septième traité (III, 2  -4): Troisième section

...Ceux qui se posent ces questions ajoutent : Peut-on trouver un créateur de ces pensées mauvaises qui sont dites la pensée de la chair ou peut-on appeler quelqu’un ainsi ? En effet ils soutiendront qu’il faut croire qu’il n’y a pas d’autre créateur de l’âme et de la chair que Dieu. ... Traité des Principes: Livre III: Septième traité (III, 2  -4): Troisième section

...Si donc il est écrit : La sagesse de la chair est ennemie de Dieu et si on dit que cela s’est fait à partir de la création, il semblera que Dieu ait créé une nature qui lui soit ennemie, qui ne puisse être soumise ni à lui ni à sa loi, car on se sera représenté comme un être doué d’âme cette chair dont on parle. ... Traité des Principes: Livre III: Septième traité (III, 2  -4): Troisième section

...croyons à sa résurrection, nous comprenons seulement que la mort opère là un changement, mais nous sommes certains que sa substance subsiste et qu’à un certain moment, selon la volonté du créateur, elle sera de nouveau restaurée pour vivre et subira encore un changement : en effet, ce qui fut d’abord une chair terrestre venue de la terre, dissoute ensuite par la mort et de nouveau faite cendre et terre - car tu es terre, dit l’Écriture, et tu iras dans la terre - ressuscitera de la terre et après cela désormais, selon que le demandent les mérites de l’âme qui l’habite, progressera jusqu’à la gloire du corps spirituel. ... Traité des Principes: Livre III: Huitième traité (III, 5  -6): Seconde section

...De même qu’un homme peut progresser d’un état antérieur d’homme animal, incapable d’entendre ce qui est de l’Esprit de Dieu, jusqu’à arriver, grâce à l’éducation, à devenir spirituel et à juger de toutes choses sans être lui-même jugé par personne, de même faut-il penser, à propos de la condition du corps, que le même corps qui maintenant en tant qu’instrument de l’âme est appelé animal, à la suite d’un progrès, lorsque l’âme jointe à Dieu sera devenue avec lui un seul esprit, progressera, en tant qu’instrument de l’esprit, pour atteindre une condition et une qualité spirituelles : cela est d’autant plus possible, nous l’avons souvent montré, que la nature corporelle a été faite par le créateur de telle sorte qu’elle puisse prendre successivement de manière aisée n’importe quelle qualité, selon la volonté de Dieu ou ce que demandent les circonstances. ... Traité des Principes: Livre III: Huitième traité (III, 5  -6): Seconde section

...Ce serait un gros travail de passer en revue les prophéties très anciennes concernant chacune des réalités futures, afin que celui qui doute, frappé de leur inspiration divine, rejette toute hésitation et tout ce qui le tire en arrière et se donne de toute son âme aux paroles de Dieu. ... Traité des Principes: Livre IV: Neuvième traité (IV, 1  -3): Première section

...Une fois qu’ils se sont éloignés du créateur, qui est le seul Dieu inengendré, ils se sont adonnés à des inventions, fabriquant eux-mêmes des suppositions mythiques? sur la création des réalités visibles et sur celle d’autres non visibles que leur âme a représentées en figures. ... Traité des Principes: Livre IV: Neuvième traité (IV, 1  -3): Deuxième section

...Il faut donc inscrire trois fois dans sa propre âme les pensées des saintes Écritures : afin que le plus simple soit édifié par ce qui est comme la chair de l’Écriture - nous appelons ainsi l’acception immédiate - ; que celui qui est un peu monté le soit par ce qui est comme son âme ; mais que le parfait, semblable à ceux dont l’Apôtre dit : Nous parlons de la sagesse parmi les parfaits, non de celle de ce siècle ni des princes de ce siècle qui sont détruits, mais nous parlons de la sagesse de Dieu cachée dans le mystère, que Dieu a prédestinée avant tous les siècles à notre ... Traité des Principes: Livre IV: Neuvième traité (IV, 1  -3): Deuxième section

...Il faut donc inscrire trois fois dans sa propre âme les pensées des saintes Écritures : afin que le plus simple soit édifié par ce qui est comme la chair de l’Écriture - nous appelons ainsi l’acception immédiate - ; que celui qui est un peu monté le soit par ce qui est comme son âme ; mais que le parfait, semblable à ceux dont l’Apôtre dit : Nous parlons de la sagesse parmi les parfaits, non de celle de ce siècle ni des princes de ce siècle qui sont détruits, mais nous parlons de la sagesse de Dieu cachée dans le mystère, que Dieu a prédestinée avant tous les siècles à notre gloire, le soit de la loi spirituelle qui contient une ombre des biens? à venir. ... Traité des Principes: Livre IV: Neuvième traité (IV, 1  -3): Deuxième section

...De même que l’homme est composé de corps, d’âme et d’esprit, de même l’Écriture que Dieu a donnée dans sa providence pour le salut des hommes. ... Traité des Principes: Livre IV: Neuvième traité (IV, 1  -3): Deuxième section

...Graptè, celle qui avertit les veuves et les orphelins, est la simple lettre qui avertit les enfants par l’âme qui ne peuvent pas donner à Dieu le titre de Père et pour cela sont appelés orphelins, qui avertit aussi celles qui se sont séparées de l’époux illégitime, mais sont encore veuves parce qu’elles ne sont pas encore devenues dignes de l’époux. ... Traité des Principes: Livre IV: Neuvième traité (IV, 1  -3): Deuxième section

...Mais comme certaines Écritures n’ont pas du tout de sens corporel, ainsi que nous le montrerons dans la suite, il y a des cas où il faut chercher seulement, pour ainsi dire, l’âme et l’esprit de l’Écriture. ... Traité des Principes: Livre IV: Neuvième traité (IV, 1  -3): Deuxième section

...Comme exemple? d’une interprétation rapportée à l’âme, on peut citer le passage de Paul dans la Première aux Corinthiens : Il est écrit : Tu ne muselleras pas le boeuf qui bat le grain. ... Traité des Principes: Livre IV: Neuvième traité (IV, 1  -3): Deuxième section

...Mais si on juge du Juif dans le secret il faut comprendre que, de même qu’il y a une race? de Juifs corporels, de même il y a une nation de Juifs dans le secret, l’âme possédant cette noblesse d’après certaines raisons ineffables?. ... Traité des Principes: Livre IV: Neuvième traité (IV, 1  -3): Deuxième section

...Donc le Fils de Dieu, voulant se montrer aux hommes et vivre parmi eux pour le salut du genre humain, a reçu non seulement, comme certains le pensent, un corps humain, mais aussi une âme, semblable par sa nature aux nôtres, mais semblable à lui, le Fils, par son propos et sa vertu, de façon qu’elle puisse accomplir sans aucune défaillance toutes les volontés et tous les desseins de la Parole et de la Sagesse. ... Traité des Principes: Livre IV: Neuvième traité (IV, 1  -3): Deuxième section

...Qu’il ait possédé une âme, le Sauveur lui-même l’affirme très clairement dans les Évangiles : Personne ne m’enlève mon âme, mais c’est moi qui la dépose de moi-même. ... Traité des Principes: Livre IV: Neuvième traité (IV, 1  -3): Deuxième section

...Et pareillement : Mon âme est triste jusqu’à la mort. ... Traité des Principes: Livre IV: Neuvième traité (IV, 1  -3): Deuxième section

...Ou encore : Maintenant mon âme est troublée. ... Traité des Principes: Livre IV: Neuvième traité (IV, 1  -3): Deuxième section

...Il ne faut pas entendre dans cette âme triste et troublée la Parole de Dieu, qui dit par contre avec l’autorité de la divinité : J’ai le pouvoir de déposer mon âme. ... Traité des Principes: Livre IV: Neuvième traité (IV, 1  -3): Deuxième section

...Nous ne disons pas non plus que le Fils de Dieu se soit trouvé dans cette âme comme il fut dans les âmes de Paul, de Pierre ou des autres saints, dans lesquels on croit que le Christ   a parlé comme en Paul. ... Traité des Principes: Livre IV: Neuvième traité (IV, 1  -3): Deuxième section

...Mais au contraire l’âme qui fut en Jésus, avant de connaître le mal, a choisi le bien; et parce qu’elle a aimé la justice et haï l’iniquité, à cause de cela Dieu l’a ointe de l’huile d’allégresse plus que ses compagnes. ... Traité des Principes: Livre IV: Neuvième traité (IV, 1  -3): Deuxième section

...C’est de cette âme, parce qu’elle avait reçu en elle toute la Sagesse de Dieu, toute sa Vérité et sa Vie, que l’Apôtre, à mon avis, a dit : Votre vie est cachée avec le Christ   en Dieu; lorsque le Christ  , votre vie, sera apparu, alors vous aussi vous apparaîtrez avec lui dans la gloire. ... Traité des Principes: Livre IV: Neuvième traité (IV, 1  -3): Deuxième section

...Certains veulent appliquer à l’âme elle-même, lorsqu’elle a pris un corps de Marie, ce que dit l’Apôtre : Alors qu’il était sous la forme de Dieu, il n’a pas pensé que ce fut un vol d’être égal à Dieu, mais il s’est anéanti lui-même, prenant la forme de l’esclave?, afin sans aucun doute de la restaurer en forme de Dieu par des exemples et des préceptes meilleurs et de la ramener dans la plénitude d’où elle s’était anéantie. ... Traité des Principes: Livre IV: Neuvième traité (IV, 1  -3): Deuxième section

...Ce que nous avons dit de la participation de l’âme, il faut l’entendre de même des anges et des puissances célestes, puisque toute créature raisonnable a besoin de participer à la Trinité. ... Traité des Principes: Livre IV: Neuvième traité (IV, 1  -3): Deuxième section

...Si donc les puissances célestes ont participation à la lumière intellectuelle, c’est-à-dire à la nature divine, parce qu’elles participent à la sagesse et à la sanctification, et si l’âme humaine a participation à cette même lumière et à cette même sagesse, les unes et les autres seront d’une seule nature et d’une seule substance. ... Traité des Principes: Livre IV: Neuvième traité (IV, 1  -3): Deuxième section

...Or les puissances célestes sont incorrompues et immortelles : sans aucun doute la substance de l’âme humaine sera incorrompue et immortelle. ... Traité des Principes: Livre IV: Neuvième traité (IV, 1  -3): Deuxième section


Ver online : Les Voies