Página inicial > Antiguidade > Judaico-Cristandade > Marthe et Marie

Origène

Marthe et Marie

Homélies sur saint Luc

segunda-feira 18 de outubro de 2021, por Cardoso de Castro

Fr. 72 - Lc, 10, 38

On pourrait admettre avec vraisemblance que Marthe symbolise l’action, Marie la contemplation. Le mystère de la charité est ôté à la vie active si l’enseignement et l’exhortation morale n’ont pas pour but la contemplation : car l’action et la contemplation n’existent pas l’une sans l’autre. Il faut dire en outre que Marthe a reçu d’une manière plus corporelle le Logos (la Parole) dans sa propre maison, en son âme, tandis que Marie l’écoutait de façon spirituelle en se tenant « à ses pieds » ; ainsi (dans le cas de Marie), on n’a plus affaire à l’enseignement d’introduction, qui est donné par pédagogie et que reçoit celui qui a détruit « ce qu’il avait de puéril », mais ce n’est pas encore (le moment) de l’enseignement parfait.

Marthe peut aussi représenter la Synagogue qui vient de la circoncision et a reçu Jésus dans ses propres frontières, accaparée par les nombreuses cérémonies qu’exigé la lettre de la Loi ; Marthe est l’Église venue des nations, qui a choisi « la bonne part » de la « loi spirituelle », celle qui ne lui sera pas « ôtée », « qui ne sera pas détruite » comme la gloire qui éclairait la face de Moïse ; elle a choisi dans la Loi les quelques points qui sont utiles et elle rapporte tout à l’unique commandement : « Tu aimeras. » Il faut interpréter les mots : « Une seule chose est nécessaire », par : « Tu aimeras ton prochain comme toi-même », et ceux-ci : « Il est besoin de peu », par : « Tu connais les commandements : tu ne feras pas d’adultère, tu ne tueras pas », et la suite.

Marthe peut encore représenter les fidèles venus de la circoncision qui pratiquent les coutumes juives, observant à la juive les préceptes de la Loi, Marie, ceux qui y ont renoncé, les « Juifs dans le secret », assis seulement aux pieds de Jésus, « cherchant les réalités d’en haut, non celles de la terre » ; en effet, en réfléchissant de différents points de vue, on trouvera Marthe trop corporelle, impliquée «dans beaucoup d’affaires», tandis que Marie s’a donne seulement à la contemplation et aux choses spirituelles.


Ver online : Les Voies