Página inicial > Antiguidade > Judaico-Cristandade > L’office.

Règles plus développées

L’office.

segunda-feira 18 de outubro de 2021, por Cardoso de Castro

      

37, 3. Ce n’est pas parce que l’action de grâces nous est prescrite en toute circonstance et que la nature et la raison nous la font regarder comme nécessaire à notre vie, que nous avons le droit d’omettre dans nos communautés certaines heures fixes pour la prière. Nous nous sommes fait une obligation d’en établir : elles sont pour chacun le moyen de se souvenir d’une manière spéciale des bienfaits de Dieu  . Il y a d’abord le lever du jour : les premiers mouvements de l’âme   et de l’esprit   sont offerts à Dieu et rien d’étranger ne nous accapare avant que nous ne nous soyons réjouis dans sa pensée, selon qu’il est écrit : « Je me suis souvenu de Dieu et je me suis réjoui » ( Ps 76,4 ). Le corps n’entreprend aucun travail avant de réaliser cette parole : « Je prierai vers toi, Seigneur ; au matin tu entendras ma voix ; au matin, je me tiendrai près de toi et tendrai vers toi mes yeux » ( Ps 5,4 ). De nouveau à la troisième heure, il faut nous lever pour la prière et réunir la communauté, même si les uns et les autres nous sommes dispersés pour le travail. Nous nous souviendrons du bienfait de l’Esprit accordé aux apôtres à la troisième heure et nous adorerons tous ensemble d’un même cœur, afin de nous rendre dignes nous aussi de recevoir la sainteté, en demandant à l’Esprit de nous y conduire et de nous donner les enseignements utiles.

37,4. A la sixième heure nous avons estimé la prière nécessaire, à l’exemple des saints qui disent : « Soir, matin et midi je parlerai, je le louerai et il entendra ma voix » ( Ps 54, 18 ). Et récitant le psaume quatre-vingt-dixième, nous serons préservés des chutes et du démon de midi ( Ps 90,6 ). Selon la tradition   des apôtres, la neuvième heure doit être aussi consacrée à la prière ; les Actes racontent en effet que Pierre et Jean montèrent au temple à l’heure de la prière, la neuvième ( cf. Act 3, 1 ). Enfin, quand le jour est achevé, c’est le moment de rendre grâces pour les bienfaits reçus et le bien accompli ; c’est le moment de confesser les fautes que nous avons commises volontairement, involontairement ou par oubli, en paroles, en actions et dans le secret du cœur : pour toutes ces fautes nous apaisons Dieu par la prière.

37,5. Et à nouveau quand la nuit commence, nous demandons que notre repos ne soit pas une occasion de chute et se passe sans mauvais rêves. Aussi est-il naturel qu’à cette heure nous récitions le psaume XC. Paul et Silas nous ont enseigné que le milieu de la nuit devait être consacré à la prière selon ce que nous racontent les Actes : « Vers le milieu de la nuit, Paul et Silas chantaient des hymnes à Dieu » ( Act 16, 25 ). Et le psalmiste parle ainsi : « Au milieu de la nuit je me suis levé pour confesser la justice de vos jugements » ( Ps 118,62 ). Et à nouveau il nous faut devancer l’aurore et nous lever pour la prière, afin que le jour ne nous saisisse pas dans le sommeil et au lit, selon le mot du psalmiste : « Mes yeux ont devancé l’aurore pour méditer vos paroles » ( Ps 118,148 ). Ceux qui ont décidé de mettre leurs soins à procurer la gloire de Dieu et de son Christ   ne doivent laisser passer aucun de ces moments.


Ver online : Les Voies