Página inicial > Antiguidade > Judaico-Cristandade > La repentance

Les Stromates

La repentance

segunda-feira 18 de outubro de 2021

2.13 Il faut donc que celui qui a reçu le pardon de ses fautes? ne pèche plus. Car, en plus de la première et unique repentance des fautes - il s’agit assurément de celles de la première vie? païenne, je veux dire une vie plongée dans l’ignorance? - en tous cas, à ceux qui ont été appelés est proposée une repentance qui purifie de ses erreurs le lieu? de leur âme, afin qu’y soit bien établi la foi. Le Seigneur   ayant la connaissance? des coeurs, et d’avance celle de l’avenir, a prévu depuis toujours et de loin les chutes trop faciles de l’homme? et la fourberie astucieuse du diable? ; il savait comment celui-ci, jaloux de l’homme à cause? du pardon accordé à ses fautes, susciterait aux serviteurs de Dieu? des occasions de péchés, par? des calculs? pleins de méchanceté, afin qu’eux aussi vinssent à partager sa chute?.

Dieu donc, dans sa grande miséricorde, a accordé à ceux qui, en possession de la foi, tombent en quelque erreur (...). En effet, si nous péchons volontairement après avoir reçu la connaissance de la vérité, il ne reste plus de sacrifice à offrir pour nos fautes, mais il n’y a qu’à attendre dans la crainte du jugement? et le feu? courroucé qui doit dévorer les rebelles.

Se repentir continuellement et successivement de ses fautes équivaut à n’avoir jamais eu? la foi, sauf que cela comporte la conscience? du péché ; et je ne sais pas ce qu’il y a de pire, ou bien de pécher consciemment, ou bien, après s’être repenti de ses fautes, d’errer de nouveau.

L’un ayant passé de la gentilité et de cette première vie à la foi, a obtenu d’un seul coup la rémission de ses fautes. L’autre qui, même après cela, a péché mais ensuite se repent?, doit avoir honte, bien qu’obtenant le pardon, puisqu’il ne peut plus être lavé par le baptême pour la rémission de ses fautes. Car il faut abandonner non seulement les idoles? qu’on tenait auparavant pour divines, mais encore les actions? de sa vie précédente, si l’on est régénéré «non du sang ni de la volonté de la chair» mais dans l’esprit? ; ce qui est bien le cas de quelqu’un qui se repent sans être retombé dans la même faute ; au contraire, c’est se préparer à pécher que de se repentir souvent et c’est aussi se disposer à la versalité par défaut d’ascèse. C’est donc une apparence de repentance, non pas une repentance que de solliciter souvent le pardon des fautes que nous commettons souvent.


Ver online : Les Voies