Página inicial > Antiguidade > Judaico-Cristandade > Attention dans la prière.

Règles moins développées

Attention dans la prière.

segunda-feira 18 de outubro de 2021

Quest. 201. Comment parvient-on à fixer son esprit? dans la prière? - Rép. En l’ayant rempli de la présence de Dieu?. Lorsque vous voyez devant vous un prince ou un personnage? important et que vous lui parlez, vous gardez les yeux? sur lui sans bouger ; à plus forte raison? celui qui prie Dieu tiendra-t-il son esprit fixé sur celui qui scrute les cœurs et les reins ; il accomplira cette parole : «Levant vers lui des mains pures, sans colère ai agitation dépensées» ( 1 Tim 2,8 ).

Quest. 202. Est-il possible de fixer son esprit en tout et toujours et comment y arriver ? - Rép. Que ce soit possible, l’Ecriture le prouve : « Mes yeux sont sans cesse vers le Seigneur  » ( Ps 24, 15 ) et «Je voyais le Seigneur   devant moi? sans cesse, parce qu’il est à ma droite, afin de ne pas chanceler » ( Ps 15, 8 ). Comment cela est-il possible? On l’a dit? plus haut. En ne donnant pas à l’âme l’occasion de rester oisive loin de la pensée de Dieu, de ses œuvres et de ses bienfaits, loin aussi de la reconnaissance? universelle et de l’action? de grâces.

Quest. 306. De quelle manière arrive-t-on à fixer son esprit en Dieu ? - Rép. Si l’on vient à penser? comme l’Elu de Dieu, David  , quand il dit : « Je voyais le Seigneur   devant moi sans cesse, parce qu’il est à ma droite, afin de ne pas chanceler» ( Ps 15,8 ) et ailleurs: «Mes yeux sans cesse sont sur le Seigneur  , parce qu’il a arraché mes pieds du filet» ( Ps 24, 15 ). Ailleurs encore: «Vois, comme les yeux des serviteurs sont sur les mains des maîtres, comme les yeux de la servante sont sur les mains de sa maîtresse, ainsi nos yeux sont sur le Seigneur   notre Dieu» ( Ps 122, 2 ). Et pour prendre un exemple? plus modeste qui nous fasse songer? aux biens? supérieurs, réfléchissons chacun pour notre part à la tenue que nous avons devant les hommes?, même s’ils sont nos égaux : nous cherchons à être irréprochables dans notre manière de nous tenir, de marcher, dans tous les mouvements de nos membres et dans nos paroles ; si nous avons à cœur de soigner ce qui paraît aux yeux des hommes, à plus forte raison le devons-nous, si nous sommes entièrement pénétrés du regard de Dieu qui scrute les cœurs et les reins.


Ver online : Les Voies