Página inicial > Antiguidade > Judaico-Cristandade > La règle de saint Pacôme venue du ciel.

Histoire Lausiaque

La règle de saint Pacôme venue du ciel.

segunda-feira 18 de outubro de 2021

32, 1. Comme il ( Pacôme ) était assis dans sa grotte, un ange? lui apparut et lui dit? : «Tu as bien fait ce qui te regarde. Il est donc superflu que tu restes en cette grotte. Va, rassemble tous les jeunes moines et habite avec eux, et d’après le plan que je te donne, impose-leur des lois?. » Et il lui remit une tablette d’airain sur laquelle avait été inscrit ceci :

2. «Tu permettras à chacun selon ses forces de manger et de boire. Donne-leur à faire? des travaux? proportionnés à leurs forces ; ne les empêche ni de jeûner ni de manger. Cependant impose les travaux de force aux plus forts et à ceux qui mangent, et les moins pénibles à ceux qui sont plus débiles et qui pratiquent davantage l’ascétisme. Puis fais des cellules différentes dans l’enceinte, et qu’ils habitent trois par? cellule. Quant à’ la nourriture, que tous la prennent en un même? lieu?.

3. Qu’ils dorment non pas étendus, mais que, s’étant? fabriqué des sièges un peu renversés en arrière et y ayant placé leurs couvertures, ils dorment assis. Qu’ils portent? la nuit des tuniques de lin avec une ceinture. Que chacun d’eux ait une mélote en peau de chèvre travaillée, et qu’ils ne mangent pas sans elle. Mais en allant à la communion le samedi et le dimanche, qu’ils détachent leurs ceintures, déposent leur mélote et entrent seulement avec la coule à capuchon. » Et il leur prescrivit un type de coules sans poils velus, comme pour des petits enfants, dans lesquelles il ordonna qu’on fît une marque, en forme? de croix, avec de la pourpre...

5. D’autre part il était inscrit sur la tablette: «Qu’un étranger d’un autre monastère, ayant une autre règle, ne mange ni ne boive avec eux, qu’il n’entre pas dans le monastère, à moins qu’il ne se soit trouvé en voyage. » De plus celui qui est entré pour rester avec eux n’est pas admis pendant trois ans dans le chœur ; mais quand il aura? fait de durs travaux, alors au bout de trois ans il est admis.

6. « En mangeant, qu’ils couvrent leurs têtes de leurs capuchons, afin que le frère ne voie pas son frère en train de manger. On ne doit pas parler quand on mange, ni jeter les yeux? de côtés et d’autres en dehors de son écuelle et de la table. » Il leur prescrivit de faire durant le jour douze prières, douze autres au lucernaire, douze dans les vigiles nocturnes, et trois à la neuvième heure. Il leur ordonna aussi de chanter un psaume avant chaque prière, quand tous sont sur le point? de manger.

7. Pacôme objectant à l’ange que les prières sont peu nombreuses, l’ange lui dit : « J’ai prescrit cela, pour être assuré que même les plus faibles observeraient la règle sans qu’elle leur soit à charge. Quant aux parfaits, ils n’ont pas besoin de réglementation ; car étant retirés dans leurs cellules, ils consacrent leur vie? entière à la contemplation de Dieu?. Mais j’ai légiféré pour ceux qui n’ont pas l’esprit? dirigé par des vues supérieures?, afin que, même s’ils remplissent comme des domestiques l’ensemble des observances, ils vivent dans un état de franchise. »


Ver online : Les Voies