Página inicial > Antiguidade > Judaico-Cristandade > Le bon et le mauvais esprit.

Pasteur d’Hermas

Le bon et le mauvais esprit.

segunda-feira 18 de outubro de 2021, por Cardoso de Castro

1. Il y a deux anges avec l’homme: l’ange de la justice et l’ange du mal.

2. Seigneur, m’écriai-je, comment ferai-je pour discerner l’action de chacun d’eux, puisqu’ils habitent l’un et l’autre avec moi ? - Ecoute-moi, dit-il, et tu comprendras ! L’ange de la justice est délicat, réservé, doux, paisible. Quand donc il entre dans ton cœur, il te parle aussitôt de justice, de chasteté, de sainteté, de tempérance, de toute œuvre juste et de toute noble vertu. Lorsque ces saintes pensées s’élèvent dans ton cœur, sache que l’ange de la justice est avec toi. Ce sont là en effet ses œuvres. Mets donc ta foi et ta confiance en lui et en ses œuvres.

4. Considère maintenant les œuvres de l’ange du mal. Avant tout, il est irascible, plein d’aigreur et de démence ; ses œuvres sont mauvaises et pervertissent les serviteurs de Dieu. Quand donc il pénètre dans ton cœur, reconnais-le à ses œuvres.

5. Seigneur, dis-je, je ne sais à quels signes le distinguer. - Ecoute, me répondit-il Quand tu te sentiras envahi par la colère ou l’aigreur, sache qu’il est en toi ; il en faut dire autant de ces désirs d’une activité désordonnée, de ces folles dépenses pour le luxe dans les mets, les boissons, les orgies, les plaisirs superflus de toute espèce, de la passion des femmes et des richesses, des excès de l’orgueil et de l’ostentation, de tous les sentiments enfin qui ressemblent plus ou moins à ceux-là : quand ils s’élèvent dans ton cœur, c’est signe que l’ange du mal est en toi.

6. Maintenant donc que tu connais ses œuvres, éloigne-toi de lui et refuse-lui toute foi : car ses œuvres sont mauvaises et funestes aux serviteurs de Dieu. (Précepte 6, 2)


Ver online : Les Voies