Página inicial > Antiguidade > Judaico-Cristandade > Impossibilité de parvenir à une connaissance absolue

Traité des principes

Impossibilité de parvenir à une connaissance absolue

segunda-feira 18 de outubro de 2021

Mais, en tout cela, qu’il nous suffise de conformer notre intelligence? à la règle de piété et de penser? de l’Esprit? Saint que sa parole n’est pas composée avec l’élégance des discours? qui relèvent de la fragilité humaine, mais que, comme il est écrit : Toute la gloire du roi est à l’intérieur, le trésor des significations divines est contenu et enfermé dans le vase fragile de la lettre vile. Mais si quelqu’un est plus curieux et demande l’explication? des détails, qu’il vienne entendre avec nous comment l’apôtre Paul, scrutant les profondeurs de la divine? sagesse et de la divine connaissance?, avec l’aide de l’Esprit Saint qui scrute même les profondeurs de Dieu?, et n’ayant pas la force d’en venir à bout et de parvenir, pour ainsi dire, à une connaissance intime, désespère d’y arriver et s’exclame dans sa stupeur : Ô profondeur des richesses de la sagesse et de la connaissance de Dieu ! Et combien il désespère, dans cette exclamation, d’atteindre à la compréhension parfaite, on l’apprend de ces paroles : Combien les jugements? de Dieu sont impossibles à scruter et ses voies à suivre à la trace ! Il ne dit? pas en effet qu’il est difficile de pouvoir scruter les jugements de Dieu, mais qu’on ne le peut pas du tout ; il ne dit pas qu’il est difficile de suivre ses voies à la trace, mais qu’on ne peut pas le faire?. On peut, certes, avancer dans cet examen, on peut y progresser en s’y appliquant de plus en plus intensément, par? la grâce de Dieu qui illumine l’intelligence, mais on ne pourra atteindre parfaitement la fin? de ce qu’on recherche. Aucune intelligence créée n’a la possibilité de parvenir à une connaissance absolue, mais, dès qu’elle trouve quelque chose? de ce qu’elle cherche, elle en voit d’autres qui sont à chercher ; et si elle parvient à ces dernières, elle en verra de bien plus nombreuses qui seront encore à chercher. C’est pourquoi le très sage? Salomon, contemplant dans sa sagesse la nature? des choses?, dit : J’ai dit : Je deviendrai sage. Et cette sagesse s’est éloignée de moi?, plus qu’elle ne l’était avant. Qui trouvera l’immensité de sa profondeur ? Et Isaïe, sachant que les débuts des choses ne peuvent être trouvés par une nature mortelle?, même pas par ces natures qui, bien plus divines que l’humaine, ont cependant elles-mêmes été faites et créées, sachant donc qu’aucune d’elle ne peut trouver ni le début ni la fin, dit : Dites ce qui fut avant et nous saurons que vous êtes des dieux? ; annoncez ce qu’il y aura? en dernier lieu? et nous verrons que vous êtes des dieux. Car un docteur hébreu expliquait cela ainsi : le début et la fin de toutes choses ne peuvent être compris par personne?, si ce n’est seulement par le Seigneur   Jésus-Christ   et par l’Esprit Saint, et c’est pourquoi Isaïe disait sous forme? de vision? que les deux Séraphins sont les seuls qui de deux ailes couvrent la face de Dieu, de deux autres les pieds et de deux ailes volent en se criant l’un à l’autre : Saint ! Saint ! Saint ! le Seigneur   Sabaoth, toute la terre? est pleine de ta gloire ! Puisque les deux Séraphins seuls ont leurs ailes sur la face de Dieu et sur ses pieds, il faut avoir l’audace? d’affirmer que ni les armées des saints anges?, ni les saints Trônes, Dominations, Principautés et Puissances ne peuvent connaître intégralement le début de tout et la fin de l’univers?. Mais il faut comprendre que ces saints esprits et puissances ici mentionnés sont proches? de ces débuts et en perçoivent plus que les autres? ne peuvent le faire ; cependant quel que soit ce qu’ont appris ces puissances sur la révélation du Fils de Dieu ou de l’Esprit Saint, quelle que soit la quantité de connaissances qu’elles ont pu atteindre, certes beaucoup plus grande pour les puissances supérieures que pour les inférieures, il leur est cependant impossible de comprendre tout, puisqu’il est écrit : La plus grande partie des oeuvres de Dieu reste cachée.


Ver online : Les Voies