Página inicial > Antiguidade > Judaico-Cristandade > Centuries sur la charité - extraits sur l’âme

Maxime le Confesseur

Centuries sur la charité - extraits sur l’âme

L’âme

segunda-feira 18 de outubro de 2021, por Cardoso de Castro

13. Qui aime Dieu ne peut pas ne pas aimer aussi chaque homme comme soi-même, tout choqué qu’il puisse être par les passions de ceux qui ne sont pas encore purifiés. Aussi bien,à les voir se convertir et réformer leur vie, il sent déborder en son âme une joie indicible. 34 Centuries sur la Charité PREMIERE CENTURIE

44. Ne souille pas ta chair par des actes honteux, ne salis pas ton âme par des pensées perverses, et la paix de Dieu viendra sur toi, porteuse de l’amour. 98 Centuries sur la Charité PREMIERE CENTURIE

20. Ceux qui sans cesse poursuivent notre âme pour la faire tomber dans le péché de pensée ou d’action utilisent les pensées passionnées. Mais devant un esprit qui refuse d’accueillir ces pensées, honteux, ils battront en retraite; et devant un esprit occupé à la contemplation spirituelle, confondus, ils s’enfuiront, en déroute. 254 Centuries sur la Charité DEUXIEME CENTURIE

75. Les choses mises par Dieu à notre usage sont soit dans notre âme, soit, dans notre corps, soit autour de notre corps. Ainsi, dans notre âme, ses facultés dans notre corps, les organes des sens, les autres membres, autour de notre corps, la nourriture, la fortune, etc... De toutes ces choses par conséquent, et des accidents qui les modifient, l’usage que nous faisons, s’il est bon, prouve notre vertu, s’il est mauvais, notre méchanceté. 368 Centuries sur la Charité DEUXIEME CENTURIE

98. Est avec Dieu l’homme qui apprend à connaître la sainte Trinité, ses oeuvres, sa Providence, et qui au fond de son âme tient ses passions dans le calme complet. 414 Centuries sur la Charité DEUXIEME CENTURIE

3. C’est dans la mesure où nous usons mai des puissances de notre âme : concupiscible, irascible eu raisonnable, que les vices s’installent en elles, dans la partie raisonnable, l’ignorance et la sottise; dans l’irascible et la concupiscible, la haine et la débauche. Leur bon usage au contraire produit connaissance et prudence, amour et chasteté. Par conséquent, rien n’est mauvais parmi les créatures de Dieu. 426 Centuries sur la Charité TROISIÈME CENTURIE

51. Si, par une longue attention à Dieu, nous surveillons la puissance de passion de notre âme, nous ne céderons plus sous les attaques des mauvaises pensées, mais, attentifs à supprimer soigneusement leurs causes, nous acquerrons assez de discernement pour voir s’accomplir en nous la parole : Mon oeil a surveillé mes ennemis; et les méchants qui s’élèvent contre moi, mon oreille les entendra. (Ps 91,12). 522 Centuries sur la Charité TROISIÈME CENTURIE

90. Ressens-tu de la rancune contre quelqu’un ? Prie pour lui, et tu briseras l’élan de la passion, la prière purifiant de toute amertume le souvenir du mal que t’a fait cet homme. Puis, parvenu à l’amour et à la bienveillance pour le prochain, tu élimineras de ton âme toute trace de passion. Si c’est un autre qui a contre toi de la rancune, fais-toi aimable et humble à son égard, traite-le bien, et tu le délivreras de sa passion. 600 Centuries sur la Charité TROISIÈME CENTURIE

26. Ne va pas, pour un sentiment d’aversion que par une calomnie le Malin aurait insinué en toi, juger aujourd’hui méchant et pervers ton frère, que u estimais hier bon et, spirituel. A force de patiente charité, ne pense qu’au bien d’hier, et repousse loin de ton âme l’aversion d’aujourd’hui. 676 Centuries sur la Charité QUATRIEME CENTURIE

31. Ne tiens pas pour bienveillants des propos qui causent en toi de l’amertume et de l’aversion pour ton frère, même s’ils semblent vrais. Évite-les comme des serpents mortels, afin de détourner les autres de la médisance et de libérer ton âme de la méchanceté. 686 Centuries sur la Charité QUATRIEME CENTURIE

35. Une âme raisonnable qui nourrit de la haine contre un homme ne peut être en paix avec Dieu, l’auteur des commandements. Si vous ne pardonnez aux hommes leurs fautes, dit-il, votre Père céleste non plus ne vous pardonnera pas vos fautes. (Mt 6,14). Si celui-là ne veut pas faire la paix, toi, du moins, garde-toi de le haïr et prie sincèrement pour lui, sans dire à personne du mal de lui. 694 Centuries sur la Charité QUATRIEME CENTURIE

41. C’est le fait d’un homme encore épris de vaine gloire ou attaché à quelque objet matériel, que d’éprouver de l’amertume envers les hommes à cause de biens temporels, de leur garder rancune, d’avoir pour eux de la haine ou d’être l’esclave de pensées honteuses. Tous sentiments qu’ignore une âme qui aime Dieu. 706 Centuries sur la Charité QUATRIEME CENTURIE

44. Veux-tu être juste ? Donne à chacune des deux parties dont tu es constitué - je veux dire ton âme et ton corps - ce qui lui convient. A la partie raisonnable de l’âme, les lectures et contemplations spirituelles et la prière; à l’irascible, l’amour spirituel, adversaire de la haine; à la concupiscible, la chasteté et la tempérance; à la chair, nourriture et vêtement, seuls indispensables. 712 Centuries sur la Charité QUATRIEME CENTURIE

52. Bien des passions restent cachées dans notre âme. Que leurs objets paraissent, elles se révèlent. 728 Centuries sur la Charité QUATRIEME CENTURIE

79. Si tu as été jugé digne de contempler les plus hautes et divines réalités, pratique avec grand soin la charité et la tempérance, afin que, tes puissances de passion maintenues dans le calme, la lumière dans ton âme conserve, toujours égal, son éclat. 782 Centuries sur la Charité QUATRIEME CENTURIE

80. Par l’amour mets un frein à la puissance irascible de ton âme; par la tempérance, mortifie la concupiscible; par l’oraison donne l’essor à la raisonnable et la lumière de ton esprit ne s’obscurcira jamais. 784 Centuries sur la Charité QUATRIEME CENTURIE

95. Il faut aimer tout homme de toute son âme, en Dieu seul placer son espérance, et L’honorer de toute sa force. Tant qu’il nous garde, en effet, tous les amis nous entourent d’égards et tous les ennemis ne peuvent rien contre nous. Mais qu’il nous délaisse, tous les amis nous tournent le dos, et tous les ennemis reprennent vigueur contre nous. 814 Centuries sur la Charité QUATRIEME CENTURIE

67. Toutes les autres passions affectent dans l’âme, soit la partie irascible, soit la concupiscible, soit même (l’oubli et l’ignorance par exemple), la raisonnable. Mais la paresse spirituelle, qui s’attaque à toutes le puissances de l’âme, émeut à la fois presque toutes les passions; et c’est pourquoi, entre toutes, elle est redoutable. Précieuse donc la parole du Maître, qui lui oppose le remède : Par votre patience, gagnez vos âmes. (Luc 144 Centuries sur la Charité PREMIERE CENTURIE

44. Certaines tentations provoquent le plaisir; d’autres, la tristesse; d’autres, les douleurs physiques. Car le médecin des âmes, par ses décrets adapte le remède à ce qui, dans l’âme, est racine des passions. 302 Centuries sur la Charité DEUXIEME CENTURIE

91. Ceux qu’en cette vie la Providence de Dieu éprouve pour les exercer a la vie intérieure subissent trois sortes de tentations, celle de la prospérité, par où leur viennent santé, beauté, fécondité, fortune, célébrité, etc...; celle du malheur, quand ils perdent enfants, fortune, réputation; celle de la douleur, qui inflige à leur corps maladies ou autres supplices. Aux premiers s’applique cette parole du Seigneur : Qui ne renonce à tout ce qu’il possède, ne peut être mon disciple. (Lc 19,33) Aux deux autres, celle-ci : Par votre patience, vous gagnerez vos âmes. (Lc 21,19). 400 Centuries sur la Charité DEUXIEME CENTURIE


Ver online : Les Voies