Página inicial > Antiguidade > Judaico-Cristandade > L’Échelle sainte - extraits sur la Bonté (I)

Jean Climaque

L’Échelle sainte - extraits sur la Bonté (I)

La Bonté

segunda-feira 18 de outubro de 2021

16. Trois principaux motifs engagent à faire? généreusement et promptement le sacrifice des commodités et des plaisirs de la vie? présente : un violent désir de mériter le royaume des cieux?; un repentir amer et sincère des fautes? énormes et nombreuses qu’on a commises, et un ardent amour? pour Dieu?. Or, nous pouvons assurer qu’une personne? qui a renoncé au monde? sans avoir aucun des trois motifs dont nous venons de parler, l’a fait sans prudence? et sans réflexion; mais Dieu, qui est la Bonté? même? et le souverain rémunérateur de ceux qui agissent et combattent pour sa gloire, fait moins attention aux motifs qui d’abord nous ont fait entrer dans la carrière de la vertu, qu’au terme où nous arrivons enfin. 20 L’Échelle Sainte: PREMIER? DEGRÉ

39. D’ailleurs Dieu, dans sa Sagesse et sa Bonté infinies, prend un soin particulier de ceux qui ne font que de s’engager à son service : Il adoucit Lui-même leurs peines et leurs travaux?, afin que le premier choc et le premier assaut qu’ils ont à soutenir, ne soient pas trop violents et ne les portent? pas à rentrer dans le siècle. Généreux serviteurs de Dieu, cette assurance ne doit-elle pas vous remplir de joie? et d’allégresse ? ne trouvez-vous pas, dans cette conduite admirable du Seigneur une preuve incontestable de son affection? et de sa tendresse pour vous, et un témoignage assuré que c’est Lui qui vous a fait entrer dans ce genre de vie ? 42 L’Échelle Sainte: PREMIER DEGRÉ

63. Le démon? ne cesse de tenter de mille manières différentes ceux qui font profession d’obéissance : tantôt il cherche à troubler et à salir leur imagination? par? des pensées? et des images? impures, afin de faire révolter la chair contre l’esprit?; tantôt il remplit leurs coeurs de peines, de chagrins et de tristesse?; ici il les pousse à l’emportement et à la mauvaise humeur, et cherche toutes les voies capables de paralyser leur volonté? et de rendre leur vertu stérile et vaine; là il les porte? à l’intempérance dans les repas, à la négligence dans la prière, à la mollesse dans le sommeil; enfin il enveloppe leur intelligence? dans des nuages et des ténèbres épaisses, afin qu’en les fatiguant de la sorte?, il leur mette dans l’idée et leur fasse croire que c’est inutile pour eux de pratiquer l’obéissance, qu’ils ne tirent aucun avantage spirituel des efforts et des sacrifices qu’ils font, qu’au lieu? d’avancer dans la perfection?, ils marchent en arrière. C’est ainsi que peu à peu il les décourage et les dégoûte des saintes occupations? commandées par l’obéissance, et leur fait misérablement abandonner le champ? de bataille; souvent même il ne leur laisse pas le temps de voir? et de reconnaître que Dieu, pour fournir à ses serviteurs une occasion favorable de pratiquer d’une manière plus parfaite l’humilité et il obéissance, permet que le trésor de leurs vertus leur soit soustrait; mais ici c’est un effet de la Bonté de Dieu, il nous le rendra, ce trésor, plus riche et plus précieux. 247 L’Échelle Sainte: QUATRIÈME DEGRÉ

115. Nous l’avons déjà dit? : l’humilité naît de l’obéissance; mais la prudence religieuse tire son origine? de l’humilité. Les docteurs l’appellent discernement. Cassien a dit sur cette vertu des choses? admirables dans un excellent traité qu’il a fait tout exprès. Or cette excellente vertu orne l’esprit de lumières, et lui communique même la faculté? de prévoir les choses futures. Qui pourra donc, en considérant de si grands avantages, se refuser de parcourir la belle? carrière de l’obéissance ? N’est-ce pas elle qu’a chantée le psalmiste royal, lorsqu’il a dit : "Tu as préparé, ô mon Dieu, dans ta grande Bonté, un trésor à ton peuple;" (Ps 67) et ce peuple heureux, ne pouvons-nous pas assurer que ce sont les moines réellement obéissants, et que ce trésor précieux est la présence de Dieu dans leurs coeurs ? 305 L’Échelle Sainte: QUATRIÈME DEGRÉ

7. J’en vis d’autres qui, les yeux? humblement fixés vers le ciel, imploraient la Clémence et la Bonté de Dieu avec des paroles et d’un ton de voix qui pénétraient l’âme de pitié et de compassion. 352 L’Échelle Sainte: CINQUIÈME DEGRÉ


Ver online : Les Voies