Página inicial > Antiguidade > Judaico-Cristandade > L’Échelle sainte - extraits sur la vanité (I)

Jean Climaque

L’Échelle sainte - extraits sur la vanité (I)

La vanité

segunda-feira 18 de outubro de 2021

36. Quelques docteurs, ont sagement observé que, comme il y a certaines différences essentielles dans toutes les créatures auxquelles Dieu? a donné l’existence?, de même? dans les maisons religieuses, nous voyons différentes manières de marcher et de s’avancer dans la carrière et dans la pratique de la vertu, et diverses inclinations mauvaises qu’il faut combattre et mortifier. C’est ainsi que le sage? médecin qui présidait à ce monastère, s’étant? aperçu que quelques-uns de ses moines se plaisaient par? ostentation et par vanité, à paraître devant les séculiers, lorsque ceux-ci venaient au monastère, les humiliait sévèrement en leur présence, tantôt en leur commandant ce qu’il y avait de plus bas et de plus méprisable tantôt en leur faisant les reproches les plus ignominieux de sorte? que ces moines furent obligés, pour éviter cet affront, de se cacher dès qu’ils voyaient entrer les gens du monde?. Or cette conduite produisait un effet vraiment étonnant, car elle faisait que la vaine gloire poursuivait la vaine gloire, et empêchait ces moines de se donner en spectacle aux autres. 209 L’Échelle Sainte: QUATRIÈME DEGRÉ

Voici le fait : Revenant un soir du dehors, il était allé se prosterner aux pieds de l’abbé, afin de lui demander, selon l’usage, qu’il lui donnât sa bénédiction; mais l’abbé le laissa ainsi prosterné jusqu’à l’heure de l’office, qu’il le bénit et lui permit de se relever. Après quoi il lui fit des reproches très sévères sur son ostentation, sa vanité et son peu de douceur et de patience. Or l’abbé ne se conduisit de la sorte que parce qu’il savait avec combien de courage? et de générosité ce saint vieillard souffrirait cette humiliante mortification, et combien son exemple? servirait à l’édification des autres. C’est ce que m’assura en particulier un des disciples de ce saint moine, et il m’ajouta que lui ayant demandé un jour avec beaucoup d’instance de lui dire si, pendant qu’il était ainsi prosterné aux pieds de l’abbé, il ne s’était pas laissé aller au sommeil; il lui avait répondu naïvement que non, mais qu’il avait récité tout le psautier. 216 L’Échelle Sainte: QUATRIÈME DEGRÉ

90. Lorsque vous vous trouvez au milieu? de vos frères, vous devez bien prendre garde de paraître plus juste et plus sage qu’eux, dans quelque chose? que ce soit; autrement vous feriez deux grands maux : d’abord, vous fatigueriez sensiblement vos frères par cette justice? fausse et qui n’est qu’ apparence; et ensuite vous n’en retireriez pour vous-même qu’une sotte vanité et un fol orgueil. 278 L’Échelle Sainte: QUATRIÈME DEGRÉ

91. Sois zélé dans ton âme, mais ne faites jamais paraître extérieurement votre régularité; ne vous servez jamais, pour cette misérable fin, ni d’actions?, ni de gestes, ni de paroles, ni de quelque autre signe secret, et vivez dans cette précaution, tant que vous ne sentirez pas que vous vous êtes enfin corrigé de cette passion? qui vous fait rechercher les louanges des autres, et qui vous porte? à juger? et à mépriser vos frères. Si donc vous éprouvez que vous êtes encore porté à les mépriser, étudiez-vous fortement à conformer votre conduite à la leur, et à ne jamais vous distinguer ni vous séparer d’eux par un esprit? de vanité et de vaine gloire. 279 L’Échelle Sainte: QUATRIÈME DEGRÉ


Ver online : Les Voies