Página inicial > Medievo - Renascença > Maître Eckhart (1260-1327) > Eckhart: notáveis citações

Sermões e Tratados

Eckhart: notáveis citações

sábado 16 de outubro de 2021

La Sainte Écriture insiste partout sur le fait que l’homme? doit se détacher de lui-même. C’est seulement dans la mesure? où tu te détaches de toi-même que tu es maître de toi. C’est dans la mesure où tu es maître de toi que tu te réalises toi-même. Et c’est dans la mesure où tu te réalises que tu réalises Dieu? et tout ce qu’il crée à jamais. Meister Eckhart   (éd. Pfeiffer, p. 598)


J’ai dit? récemment en un lieu? : Lorsque Dieu créa toutes les créatures, Dieu n’aurait-il pas auparavant engendré quelque chose? qui fût incréé, qui en lui eût porté les images? de toutes les créatures - c’est l’étincelle, comme j’ai dit naguère au ( monastère ) des Saints-Macchabées, à supposer? que vous n’ayez pas été là en vain -, cette petite étincelle est si apparentée à Dieu qu’elle est un unique Un non sépar?é, et porte? en soi l’image de toutes les créatures, images sans images et images par-delà les images. Eckhart  : Sermon 22
« Il l’envoya dans le monde? ». Mundus, en une certaine acception, veut dire « pur ». Notez-le ! Dieu n’a d’autre lieu propre qu’un coeur pur et une âme pure? ; là Dieu engendre son Fils comme il l’engendre dans l’éternité, ni plus ni moins. Qu’est-ce qu’un coeur pur ? Est pur ce qui est séparé et détaché de toutes créatures, car toutes les créatures souillent, parce qu’elles sont néant ; car le néant est un défaut et souille l’âme. Toutes les créatures sont un pur néant ; ni anges? ni créatures ne sont quelque chose. Elles ont tout en tout et souillent, car elles sont faites de néant. Si je mettais un charbon incandescent dans ma main, cela me ferait mal?. Voilà qui est seulement à cause? du néant, et serions-nous dépris du néant, nous ne serions pas impurs. Eckhart Sermon 5a
Là où finit la créature, là Dieu commence à être. Or Dieu ne désire rien? de plus de toi que le fait que tu sortes de toi-même selon ton mode? de créature, et que tu laisses Dieu être Dieu en toi. La plus minime image de créature qui jamais se forme? en toi est aussi grande que Dieu est grand. Pourquoi ? Parce qu’elle entrave en toi le tout? de Dieu. C’est justement là où pénètre l’image qu’il faut que Dieu recule et toute sa déité. Mais là où l’image sort, là Dieu entre. Dieu désire tellement que tu sortes de toi-même dans ton mode de créature, comme si toute sa béatitude? tenait à cela. Ah, mon cher, en quoi te porte tort que tu permettes à Dieu que Dieu soit Dieu en toi ? Si tu sors pleinement de toi-même pour Dieu, alors Dieu sort pleinement de soi-même pour toi. Lorsque sortent ces deux, ce qui demeure est un Un simple?. C’est dans cet Un que le Père engendre son Fils dans la source la plus intérieure. Là fleurit l’Esprit? Saint, et là bondit en Dieu une volonté qui appartient à l’âme. Tout le temps que la volonté se tient intacte de toutes créatures et de tout le créé, cette volonté est libre. Christ   dit : « Personne? ne vient au ciel? que celui qui du ciel est venu ». Toutes choses? sont créées de néant ; c’est pourquoi leur juste origine? est le néant, et pour autant que cette noble volonté s’incline vers les créatures, elle s’écoule avec les créatures vers leur néant. (Eckhart Sermon 5b)
Plus Dieu est en toutes choses, plus Il est en dehors d’elles. Plus Il est au-dedans, plus Il est au-dehors. (Eckhart   - Sermon)

Jules Castier

Pour jauger l’âme, il faut la jauger avec Dieu, car le Fondement de Dieu et le Fondement de l’âme sont une seule et même chose. (Eckhart  )

Evans

To gauge the soul we must gauge it with God, for the Ground of God and the Ground of the Soul are one and the same?. (Tractate SISTER KATREI)


Jules Castier

Car bien qu’elle tombe et s’enfonce tout entière en s’enfonçant dans l’un de la divinité, elle n’atteint jamais le fond. Car il est de l’essence? même de l’âme qu’elle ne puisse jamais sonder les profondeurs de son créateur. Et ici, l’on ne peut plus parler de l’âme, car elle a perdu sa nature?, là-bas, dans l’un de l’essence divine?. Là, on ne l’appelle plus l’âme, mais on l’appelle l’être incommensurable. (Eckhart)

Evans

For though she sink all sinking in the oneness? of divinity, she never touches bottom. For it is of the very essence of the soul that she is powerless to plumb the depths of her creator?. And here one cannot speak of the soul any more, for she has lost? her nature yonder in the oneness of divine essence. There? she is no more called soul, but is called immeasurable being?. (Tractate The Nobility of tho Soul)


Jules Castier

Celui qui connaît, et ce qu’il connaît, sont un. Les gens simples s’imaginent qu’ils doivent voir? Dieu, comme s’il était debout là, et eux ici. Il n’en est point? ainsi. Dieu et moi?, nous sommes un dans la connaissance?. (Eckhart)

Inglês

The knower and the known are one. Simple people imagine that they should see God, as if He stood there and they here. This is not so. God and I, we are one in knowledge.


Jules Castier

Il y a un esprit dans l’âme, sans contact avec le temps et avec la chair, qui roule de l’Esprit, qui demeure dans l’Esprit, et qui est lui-même entièrement spirituel. C’est dans ce principe? qu’est Dieu, toujours verdoyant, toujours fleurissant dans toute la joie? et la gloire de Son Soi effectif. Parfois j’ai appelé ce principe le Tabernacle de l’âme, parfois une Lumière spirituelle, j’ai dit à l’instant que c’est une Étincelle. Mais je dis à présent qu’il est plus exalté au-dessus de ceci et de cela que les cieux ne sont exaltés au-dessus de la terre?. Aussi le nommé-je, à présent, de plus noble façon... Il est libre de prendre tous les noms, et vide? de toutes formes. Il est un et simple, comme Dieu est un et simple, et nul homme ne peut, en aucune façon, le contempler.

Nunes de Azevedo

Há um espírito? na alma?, intocado pelo tempo? e pela carne?, fluindo do Espírito, permanecendo no Espírito, completamente espiritual em si mesmo. Neste princípio está Deus, sempre verdejante, sempre florindo com toda alegria e glória do Seu Ser Real?. Às vezes? chamo este princípio de o Tabernáculo da Alma, algumas vezes, Luz? Espiritual, ou melhor, Centelha. Mas agora? digo que se alteia mais sobre isto e aquilo do que os céus sobre a terra. Portanto, o designo de um modo nobre?. .. Ele está livre de todos os nomes e vazio de todas as formas. É uno e simples, assim como Deus é uno e simples, e nenhum homem pode observá-lo.

C. A. Jordana

Hay un espíritu en el alma, no tocado por el tiempo ni la carne, que fluye del Espíritu, permanece en el Espíritu y es totalmente espiritual. En este principio está Dios, siempre lozano, siempre floreciente en toda la alegría y la gloria de su Yo real. A veces he llamado a este principio Tabernáculo del alma, a veces Luz espiritual; otras, digo que es una Chispa. Mas ahora digo que está más exaltado sobre esto y aquello que no lo están los cielos sobre la tierra. Ahora, pues, lo designo de un modo más noble... Está libre de todo nombre y exento de toda forma. Es uno y simple, como Dios es uno y simple, y ningún hombre puede en modo alguno contemplarlo.

Inglês

There is a spirit in the soul, untouched by time and flesh, flowing from the Spirit, remaining in the Spirit, itself wholly spiritual. In this principle is God, ever verdant, ever flowering in all the joy and glory of His actual? Self. Sometimes I have called this principle the Tabernacle of the soul, sometimes a spiritual Light, anon I say it is a Spark. But now I say that it is more exalted over this and that than the heavens are exalted above the earth. So now I name it in a nobler fashion… It is free of all names and void of all forms. It is one and simple, as God is one and simple, and no man can in any wise behold it.


Jules Castier

Il y a un esprit dans l’âme, sans contact avec le temps et avec la chair, qui roule de l’Esprit, qui demeure dans l’Esprit, et qui est lui-même entièrement spirituel. C’est dans ce principe qu’est Dieu, toujours verdoyant, toujours fleurissant dans toute la joie et la gloire de Son Soi effectif. Parfois j’ai appelé ce principe le Tabernacle de l’âme, parfois une Lumière spirituelle, j’ai dit à l’instant que c’est une Étincelle. Mais je dis à présent qu’il est plus exalté au-dessus de ceci et de cela que les cieux ne sont exaltés au-dessus de la terre. Aussi le nommé-je, à présent, de plus noble façon... Il est libre de prendre tous les noms, et vide de toutes formes. Il est un et simple, comme Dieu est un et simple, et nul homme ne peut, en aucune façon, le contempler.

Nunes de Azevedo

Há um espírito na alma, intocado pelo tempo e pela carne, fluindo do Espírito, permanecendo no Espírito, completamente espiritual em si mesmo. Neste princípio está Deus, sempre verdejante, sempre florindo com toda alegria e glória do Seu Ser Real. Às vezes chamo este princípio de o Tabernáculo da Alma, algumas vezes, Luz Espiritual, ou melhor, Centelha. Mas agora digo que se alteia mais sobre isto e aquilo do que os céus sobre a terra. Portanto, o designo de um modo nobre. .. Ele está livre de todos os nomes e vazio de todas as formas. É uno e simples, assim como Deus é uno e simples, e nenhum homem pode observá-lo.

C. A. Jordana

Hay un espíritu en el alma, no tocado por el tiempo ni la carne, que fluye del Espíritu, permanece en el Espíritu y es totalmente espiritual. En este principio está Dios, siempre lozano, siempre floreciente en toda la alegría y la gloria de su Yo real. A veces he llamado a este principio Tabernáculo del alma, a veces Luz espiritual; otras, digo que es una Chispa. Mas ahora digo que está más exaltado sobre esto y aquello que no lo están los cielos sobre la tierra. Ahora, pues, lo designo de un modo más noble... Está libre de todo nombre y exento de toda forma. Es uno y simple, como Dios es uno y simple, y ningún hombre puede en modo alguno contemplarlo.

Inglês

There is a spirit in the soul, untouched by time and flesh, flowing from the Spirit, remaining in the Spirit, itself wholly spiritual. In this principle is God, ever verdant, ever flowering in all the joy and glory of His actual Self. Sometimes I have called this principle the Tabernacle of the soul, sometimes a spiritual Light, anon I say it is a Spark. But now I say that it is more exalted over this and that than the heavens are exalted above the earth. So now I name it in a nobler fashion… It is free of all names and void of all forms. It is one and simple, as God is one and simple, and no man can in any wise behold it.


Ancelet-Hustache

Quand je suis? sorti de la Divinité pour entrer dans la multiplicité, toutes choses proclamaient : « Il y a un Dieu » (le Créateur personnel). Or, cela ne peut me sanctifier, car en cela, j’ai conscience? de moi-même comme créature. Mais en m’évadant je suis plus que toutes les créatures; je ne suis ni Dieu ni créature; je suis ce que j’étais et ce que je resterai, maintenant et à tout jamais. Là, je reçois une poussée qui m’emporte au-dessus de tous les anges. Par cette poussée je deviens si riche que Dieu n’est pas suffisant pour moi, pour autant qu’il n’est que Dieu dans ses œuvres divines. Car en m’évadant ainsi, je perçois ce que Dieu et moi sommes en commun. Là, je suis ce que j’étais. Là, je ne m’accrois ni ne décrois. Car là, je suis l’immuable qui meut toutes choses. Ici, l’homme a de nouveau gagné ce qu’il est éternellement et sera à jamais. Ici Dieu est accueilli dans l’âme. (Eckhart)

Huxley

When I came out of the Godhead into multiplicity?, then all things proclaimed, “There is a God” (the personal Creator). Now this cannot make me blessed, for hereby I realize myself as creature. But in the breaking through I am more than all creatures; I am neither God nor creature; I am that which I was and shall remain, now and for ever more. There I receive? a thrust which carries me above all angels. By this thrust I become so rich that God is not sufficient for me, in so far as He is only God in his divine works. For in thus breaking through, I perceive what God and I are in common?. There I am what I was. There I neither increase or decrease. For there I am the immovable which moves all things. Here man has won again what he is eternally and ever shall be. Here God is received into the soul.


Ancelet-Hustache

La Divinité a abandonné toutes choses à Dieu. La Divinité est pauvre, nue et vide, comme si elle n’était point; elle n’a point, ne veut point, n’a point besoin, ne travaille point, n’obtient point. C’est Dieu qui a en lui le trésor et la fiancée, la Divinité est aussi vide que si elle n’était point. (Eckhart)

Huxley

The Godhead gave all things up to God. The Godhead is poor, naked? and empty as though it were not; it has not, wills not, wants not, works not, gets not. It is God who has the treasure and the bride in him, the Godhead is as void as though it were not.


Ancelet-Hustache

Cependant, je t’en supplie par la vérité éternelle et impérissable et par mon âme, considère; saisis ce dont on n’a point entendu parler. Dieu et la Divinité sont aussi distincts que les cieux et la terre. Les cieux sont à mille milles au-dessus de la terre, et de même, la Divinité est au-dessus de Dieu. Dieu devient et dé-devient. Quiconque comprend ce que je prêche ici, je lui veux du bien. Mais si personne n’avait été ici, j’aurais néanmoins été forcé de prêcher ceci devant le tronc des pauvres. (Eckhart)

Huxley

Meanwhile, I beseech you by the eternal? and imperishable truth?, and by my soul, consider; grasp the unheard-of. God and Godhead are as distinct as heaven and earth. Heaven stands a thousand miles above the earth, and even so the Godhead is above God. God becomes and disbecomes. Whoever understands this preaching, I wish him well. But even if nobody had been here, I must still have preached this to the poor-box.


Ancelet-Hustache

Il faut que tu aimes Dieu comme non-Dieu, non-Esprit, non-personne, non-image, mais tel qu’il est, un Un pur, absolu?, total, séparé de toute « dualité », et dans lequel il nous faut éternellement nous enfoncer, d’un néant à un néant. (Eckhart  )

Huxley

Thou must love? God as not-God, not-Spirit, not-person, not-image, but as He is, a sheer, pure absolute One, sundered from all twoness, and in whom we must eternally sink from nothingness to nothingness.


Ancelt-Hustache

Les Écritures disent des êtres humains qu’il y a un homme extérieur, et, l’accompagnant, un homme intérieur. A l’homme extérieur appartiennent ces choses qui dépendent de l’âme, mais sont rattachées à la chair et mêlées à elle, et les fonctions coopérantes des divers membres, tels que l’œil, l’oreille, la langue?, la main et ainsi de suite. L’Écriture parle de tout cela comme du vieil homme, de l’homme terrestre, de la personne intérieure, de l’ennemi, du serviteur.

A l’intérieur de nous tous est l’autre personne, l’homme intérieur, que l’Écriture appelle l’homme nouveau, l’homme céleste, la personne jeune, l’ami?, l’aristocrate. (Eckhart)

Huxley

The Scriptures say of human beings that there is an outward man and along with him an inner man.

To the outward man belong those things that depend on the soul, but are connected with the flesh and are blended with it, and the co-operative functions of the several members, such as the eye?, the ear, the tongue, the hand and so on.

The Scripture speaks of all this as the old man, the earthy man, the outward person, the enemy, the servant.

Within us all is the other? person, the inner man, whom the Scripture calls the new man, the heavenly man, the young person, the friend, the aristocrat.


Ancelet-Hustache

La semence de Dieu est nous. Étant donné un fermier intelligent? et laborieux, elle prospérera et grandira pour devenir Dieu dont elle est la semence; et en conséquence, les fruits en seront la nature divine. Les semences de poires deviennent des poiriers, les semences de noix deviennent des noyers, et la semence de Dieu devient Dieu. (Eckhart)

Huxley

The seed of God is in us. Given an intelligent and hard-working farmer, it will thrive and grow up to God, whose seed it is; and accordingly its fruits will be God-nature. Pear seeds grow into pear trees, nut seeds into nut trees, and God seed into God.


Ver online : L’Étincelle de l’âme : Sermons I à XXX