PhiloSophia

PHILO = Apreço + SOPHIA = Compreensão

Version imprimable de cet article Version imprimable

Accueil > Ocidente > Duhem : Structure de l’oeuvre (Tomes I-III)

Le Système du Monde

Duhem : Structure de l’oeuvre (Tomes I-III)

Histoire des doctrines cosmologiques de Platon à Copernic

vendredi 22 août 2008

  • LA COSMOLOGIE HELLÉNIQUE
    • CHAPITRE PREMIER : L’ASTRONOMIE PYTHAGORICIENNE
    • CHAPITRE II LA COSMOLOGIE DE PLATON
      • I. Les quatre éléments et leurs idées
      • II. Le plein et le vide? selon les Atomistes
      • III. La théorie de l’espace et la constitution géométrique des éléments selon Platon
      • IV. Archytas de Tarente et sa théorie de l’espace
      • V. La cinquième essence selon l’Épinomide
      • VI. La pesanteur
      • VII. L’Astronomie de Platon. La forme de l’Univers et les deux mouvements principaux
      • VIII. L’Astronomie de Platon (suite). Les mouvements des astres errants
      • IX. L’Astronomie de Platon (suite). L’allégorie du fuseau de la Nécessité.
      • X. L’Astronomie de Platon (suite). La Grande Année. La périodicité du Monde? selon les philosophies antiques
      • XI. La position et l’immobilité de la Terre
      • XII. Le feu pythagoricien et l’Ame du Monde platonicienne
      • XIII. L’objet? de l’Astronomie selon Platon
    • CHAPITRE III LES SPHÈRES HOMOCENTRIQUES
      • I. Le problème astronomique au temps de Platon
      • II. Où en était la solution du problème astronomique dans les Dialogues de Platon
      • III. Les sphères homocentriques d’Eudoxe
      • IV. Les sphères homocentriques d’Eudoxe (suite). Théorie de la Lune
      • V. Les sphères homocentriques d’Eudoxe (suite). Théorie du Soleil.
      • VI. Les sphères homocentriques d’Eudoxe (suite). Théorie des planètes
      • VII. La réforme de Calippe
      • VIII. Les sphères compensatrices d’Arislole
    • CHAPITRE IV LA PHYSIQUE D’ARISTOTE Aristóteles
      Aristote
      Aristotle
      Ἀριστοτέλης (384-322 aC)
      • I. La Science selon Aristote
      • II. La Physique et ses rapports avec la Mathématique et la Métaphysique
      • III. L’acte et la puissance
      • IV. La matière, la forme et la privation
      • V. Le mouvement et les mouvements. La suprématie du mouvement local. La périodicité de l’Univers
      • VI. La substance céleste et ses mouvements
      • VII. Les deux infinis
      • VIII. Le temps
      • IX. L’espace et le vide
      • X. La Dynamique péripatéticienne et l’impossibilité du vide
      • XI. La théorie du lieu
      • -* A. Ce qu’Aristote, en ses Catégories, dit du lieu
      • -* B. Ce qu’Aristote, en sa Physique, dit du lieu
      • XII. Le grave et le léger
      • XIII. La figure de la terre et.des mers
      • XIV. Le centre de la Terre et le centre du Monde?
      • XV. L’immobilité de la Terre
      • XVI. La pluralité des mondes
      • XVII. La pluralité des mondes selon Simplicius et selon Averroès
    • CHAPITRE V LES THÉORIES DU TEMPS, DU LIEU ET DU VIDE APRÈS ARISTOTE
    • CHAPITRE VI LA DYNAMIQUE DES HELLÈNES APRÈS ARISTOTE
      • I. Les principes de la Dynamique péripatéticienne et le mouvement dans le vide
      • II. Tous les corps tombent-ils, dans le vide, avec la même vitesse ? Réponses diverses données à cette question dans l’Antiquité
      • III. Le mouvement des projectiles. La théorie d’Aristote
      • IV. Le mouvement des projectiles. La théorie d’Aristote et l’Ecole péripatéticienne
      • V. Le mouvement des projectiles. La théorie de Jean Philopon
      • VI. Le mouvement des projectiles Jean Philopon a-t-il eu des précurseurs ?
      • VII. La chute accélérée des graves
    • CHAPITRE VII LES ASTRONOMES HÉLIOCENTRIQUES
      • I. Que l’Astronomie des sphères homocentriques ne saurait sauver les phénomènes
      • II. Héraclide du Pont et la rotation de la Terre
      • III. Héraclide du Pont et les mouvements de Vénus et de Mercure
      • IV. Héraclide du Pont a-t-il admis la circulation de la Terre autour du Soleil ?
      • V. Le système héliocentrique d’Aristarque de Samos
      • VI. Séleucus
      • VII. L’abandon du système héliocentrique
    • CHAPITRE VIII L’ASTRONOMIE DES EXCENTRIQUES ET DES ÉPICYCLES
      • I. L’origine? du système des excentriques et des épicycles
      • II. De l’équivalence entre l’hypothèse de l’excentrique et l’hypothèse de l’épicycle
      • III. Le système des épicycles et des excentriques et le système héliocentrique
      • IV. Hipparque
      • V. D’Hipparque à Ptolémée. L’ordre des planètes. La déterminution de leurs absides
      • VI. La Composition mathématique de Claude Ptolémée
      • VII. Les postulats physiques de l’Astronomie chez les prédécesseurs de Ptolémée
      • VIII. L’Almagreste et les postulats physiques de l’Astronomie
      • IX. L’immobilité de la Terre selon Ptolémée
      • X. Les principes de l’Astronomie mathématique selon Ptolémée
      • XI. Le système astronomique de Ptolémée
    • CHAPITRE IX LES DIMENSIONS DU MONDE
      • I. La mesure de la Terre. Eratosthène
      • II. La musique céleste et la distance des astres à la Terre
      • III. La grandeur et la distance du Soleil et de la Lune. — Aristarque de Samos
      • IV. Le problème de la parallaxe lunaire. — Hipparque et Ptolémée
      • V. Les orbes célestes et les distances des astres à la Terre
    • CHAPITRE X PHYSICIENS ET ASTRONOMES.— I. LES HELLÈNES
      • I. L’annacronisme entre la Physique d’Aristote et l’astronomie de Ptolémée. — Sosigène, Xénarque et Simplicius
      • II. Les opinions antérieures à Ptolémée surin valeur des hypothèses astronomiques
      • III. Les opinions de Ptolémée sur la valeur des hypothèses astronomiques. — A. La Grande syntaxe mathématique
      • IV. Les opinions de Ptolémée sur la valeur des hypothèses astronomiques — B. Les Hypothèses des planètes
      • V. Les opinions des Néo-platoniciens sur la valeur des hypothèses astronomiques. Syrianus et Proclus
      • VI. La valeur des hypothèses astronomiques selon Jean Philopon et Simplicius
    • CHAPITRE XI PHYSICIENS ET ASTRONOMES. — II. LES SÉMITES
      • I. Le réalisme des Arabes. Les sphères de Thâbit ben Kourrah
      • II. Le Résumé d’Astronomie d’Ibn al Haitam
      • III. Les adversaires arabes du système de Ptolémée. Ibn Bàdja et Ibn Tofaïl
      • IV. Les adversaires arabes du système de Ptolémée (suite). Averroès
      • V. Moïse Maïmonide
      • VI. La Théorie des planètes d’Al Bitrogi
      • VII. Les précurseurs grecs, latins et arabes d’Al Bitrogi
      • VIII. Les Neuf livres d’Astronomie de Djéber ben Aflah
    • CHAPITRE XII LA PRÉCESSION DES ÉQUINOXES
      • I. Les travaux d’Hipparque
      • II. Les travaux de Ptolémée
      • III. La précession des équinoxes chez les Grecs et les Latins après Ptolémée. L’hypothèse de l’accès et du recès. La neuvième sphère
      • IV. Les premières recherches des Arabes sur la précession des équinoxes. Masciallah. Al Fergani. Le mouvement de l’apogée solaire
      • V. La Grande Année et la précèssiôn des équinoxes
      • VI. Introduction de la théorie de l’accès et du recès chez les astronomes indiens et arabes. Le Liber de elementis. Al Battani
      • VII. De la théorie par laquelle Ptolémée explique les mouvements de l’épicycle par rapport à l’excentrique
      • VIII. La théorie du mouvement de la huitième sphère attribuée à Thâbit ben Kourrah
      • IX. AI Karkali et les Tables de Tolède
      • X. Les Tables Alphonsines
    • CHAPITRE XIII LA THÉORIE DES MARÉES ET L’ASTROLOGIE
      • I. Les premières connaissances des Hellènes sur le phénomène des marées
      • II. L’influence de la Lune sur les marées. Ératosthène. Sélèucus
      • III. L’École stoïcienne et lesîmarées. Posidonius et ses disciples.
      • IV. Les principes de l’Astrologie après Posidonius. — Claude Ptolémée
      • V. Les principes de l’Astrologie après Posidonius (Suite). Les partisans de la contingence. Plutarque. Alexandre d’Aphrodisias.
      • VI. Les principes de l’Astrologie après Posidonius (suite). — Le fatalisme immanent. Marcus Manilius
      • VII. Les principes de l’Astrologie après Posidonius (suite). — Les astres ne sont pas des causes, mais des signes. Plotin
      • VIII. Les principes de l’Astrologie après Posidonius (suite). — La matière première et le principe du mal. Les Gnostiques. Plotin
      • IX. Les principes de l’Astrologie après Posidonius (suite). — Les astres sont causes secondes des événements sublunaires. Julius Firmicus. Proclus. La Théologie d’Aristote
      • X. Les principes de l’Astrologie après Posidonius (suite). — Comment l’âme humaine échappe au destin marqué par les astres
      • XI. Les principes de l’Astrologie après Posidonius (suite). — L’Astrologie et l’Alchimie
      • XII. Les principes de l’Astrologie après Posidonius (suite). — La nature? de la Lune selon Plutarque. Les actions physiologiques de la Lune
      • XIII. Les principes de l’Astrologie après Posidonius (fin). — L’Astrologie et la Médecine
      • XIV. La théorie des marées selon les Arabes. — Abou Masar
      • XV. La théorie des marées selon les Arabes (suite). —Le Liber de élémentis. Averroès. Moïse Maïmonide
    • Note : Abou Masar et le mouvement d’accès et de recès
  • L’ASTRONOMIE LATINE AU MOYEN AGE
    • CHAPITRE PREMIER LA COSMOLOGIE DES PÈRES DE L’ÉGLISE
      • I. Les Pères de l’Eglise et la Science profane. Saint Basile. Saint Grégoire de Nysse. Saint Jean Chrvsostome. Saint Ambroise. Saint Augustin
      • II. Le Platonisme des Pères de l’Église et, particulièrement, de Saint Augustin
      • III. La Physique de Chalcidius
      • IV. Les Pères de l’Église et la matière première. Saint Basile. Saint Grégoire de Nysse
      • V. Les Pères de l’Église et la matière première (suite). — Saint Augustin
      • VI. Les origines néo-platoniciennes de la notion de matière première, telle que Saint Augustin la conçoit
      • VII. Les raisons séminales selon Saint Augustin
      • VIII. Les Pères de l’Église et la Grande Année
      • IX. Les Pères de l’Église et les principes de l’Astrologie
      • X. Les Pères de l’Église et la théorie des marées
      • XI. La notion de création et la théorie du temps
      • XII. La mesure du temps selon Saint Augustin
      • XIII. La Physique, des Pères de l’Église. — Les éléments et lu substance céleste
      • XIV. La Physique des Pères de l’Église (suite), —Les enux supra-célestes
      • XV La première tentative concordiste entre le récit de la Genèse et la Physique. Jean Philopon
    • CHAPITRE II L’INITIATION DES BARBARES
      • I. Saint Isidore de Séville
      • II. Les disciples d’Isidore et de Pline l’Ancien. Augustin l’Hibernais. Le Pseudo-Isidore. Le Vénérable Bède. Rhaban Maur. Walafrid Strabon
      • III. Les disciples d’Isidore et de Pline l’Ancien (suite). Le De imagine Mundi attribué à Honorius Inclusus
      • IV. Saint Jean Damascène
      • V. Hugues de Saint-Victor, Pierre Abailard et Pierre Lombard
    • CHAPITRE III LE SYSTÈME D’HÉRACLIDE AU MOYEN AGE
      • I. Des écrits grecs ou latins que connaissait Jean Scot Erigène
      • II. Ce que Chalcidius, Macrobe et Martianus Capelia enseignaient touchant les mouvements de Vénus et de Mercure
      • III. La Physique de Jean Scot Erigène
      • IV. L’Astronotnie de Jean Scot Erigène
      • V. La fortune de Macrobe dans les écoles du Moyen Age
      • VI. Helpéric
      • VII. Un disciple de Macrobe. Le Pseudo-Bède et son traité De mundi constitutione
      • VIII. Guillaume de Conches. Ses écrits. Sa méthode
      • IX. La Physique et l’Astronomie de Guillaume de Conches
      • X. La théorie des marées au XII siècle. L’influence de Paul Diacre. Les disciples de Macrobe. Adélard de Bath. Guillaume de Conches. Giraud de Barri.
      • XI. Aven Ezra et l’hypothèse astronomique d’Héraclide du Pont
      • XII. L’hypothèse d’Héraclide du Pont au XIIIe siècle. Barthélémy l’Anglais
      • XIII. L’hypothèse d’Héraclide du Pont au XIIIe siècle (suite). L’Introductoire d’Astronomie composé par l’Astrologue de Baudoin de Courtenay
      • XIV. L’hypothèse d’Héraclide du Pont au XIVe siècle. Pierre d’Abano L’hypothèse d’Héraclide du Pont au XVe siècle
    • CHAPITRE IV LE TRIBUT DES ARABES AVANT LE Xllle SIÈCLE
      • I. Les premiers écrits astronomiques traduits de l’Arabe. Les traités de l’astrolabe. Gerbert. Hermann Contract. Adélard de Bath. Hermann le Second
      • II. Les premiers traducteurs des œuvres physiques d’Aristote.
      • Dominique Gondisalvi et Jean de Luna
      • III. Thierry de Chartres et les premières traces de la Physique péripatéticienne en la Scolastique latine
      • IV. Gilbert de la Porrée et le Livre des six principes L’introduction de l’Astronomie ptoléméenne en la Scolastique latine. Platon de Tivoli et Jean Hispanensis de Luna
      • VI. Les Tables de Marseille
      • VII. Gérard de Crémone et la traduction de l’Almageste
      • VIII. Alain Alain Émile-Auguste Chartier (1868-1951), philosophe, journaliste, essayiste et professeur de philosophie français. de Lille
    • CHAPITRE V L’ASTRONOMIE DES SÉCULIERS AU XIIIe SIÈCLE
      • I. Le préambule des Tables de Londres
      • II Joannes de Sacro-Bosco
      • III. Michel Scot
      • IV. Guillaume d’Auvergne, évêque de Paris
      • V. Les Questions de Maître Roger Bacon
      • VI. Robert Grosse-Teste, évêque de Lincoln
      • VII. Guillaume l’Anglais, de Marseille
      • VIII. L’École de Montpellier. Robert l’Anglais
      • IV. L’École de Montpellier (suite). Les Juifs. Profatius
      • X. La Compilation de Léopold, fils du Duché d’Autriche. Une Thèorie des planètes anonyme
      • XL Campanus de Novare
    • CHAPITRE VI L’ASTRONOMIE DES DOMINICAINS
    • CHAPITRE VII L’ASTRONOMIE DES FRANCISCAINS
    • Note relative au Chapitre VII. Sur certains canons d’Astronomie dont Roger Bacon est peut-être l’auteur et, à ce propos, sur l’expérience de la chambre noire
    • Appendice à la Note précédente. Texte, relatif à la chambre noire, dont il a été parlé dans cette note

Voir en ligne : BNF-Gallica : L’oeuvre de Pierre Duhem